• T.L.

Pré-Grille : Azerbaïdjan 2019.


https://www.anotech-energy.com/new-company-in-baku/

Depuis son arrivée dans le championnat, il y a 3 ans, ce circuit urbain situé au cœur de la capitale Azérie ne nous a jamais déçu ! Il y a des dépassements, de la bagarre, des crash, des stratégies, des rebondissements, etc. Espérons que cette 4e édition suive le chemin de ses deux sœurs passée avant elle.

Comme depuis le début de la saison, Ferrari est favori. Le circuit est rapide, et Ferrari dispose de la voiture la plus rapide. Mais comme on l'a vu très souvent avec les rouges, rien n'est jamais joué avant le drapeau à damier. Favoris depuis le début de la saison, aucun des deux pilotes n'a pour l'instant réussi à gagner la moindre course. C'est peut-être le Grand-Prix du renouveau pour la Scuderia, qui voit doucement mais sûrement partir Mercedes devant.

Il sera intéressant d'observer Haas durant ce weekend. Victime de problèmes quant à la gestion de sa gomme, l'écurie Américaine arrive en Azerbaïdjan avec de nombreuses questions, et la peur de voir comment vont réagir ces gommes Pirelli sur la monoplace. Le circuit use énormément les pneus, il fait chaud, et Haas lutte pour maintenir les pneus en température depuis le début de la saison. Autant vous dire que l'équation proposée ici ne fera sûrement pas bon mélange..

Quand on regarde les trois premières éditions, il y a toujours eu un invité surprise sur le podium. On est donc en droit de se demander si cette année sera dans la continuité des autres, ou si cette fois-ci la logique sera respectée. Ils sont peu à pouvoir prétendre à un podium, mais en 2017 personne ne voyait Lance Stroll finir 3e, et pourtant.. Espérons que cette surprise soit française ! Romain Grosjean, une Renault, ou même Pierre Gasly, bien que sa monoplace soit plus apte à atteindre le podium.

Enfin, ce weekend voit revenir la F2 pour la seconde manche de son championnat. Ce sera l'occasion d'observer Anthoine Hubert, impartial à Bahreïn et sans doutes très désireux de rééditer une telle performance. Comme d'habitude, on regardera les pilotes de tête : Nyck De Vries, Louis Delétraz, Sérgio Sette Camara, ou même Luca Ghiotto et Nicholas Latifi, tous les deux vainqueurs à Sakhir. En parfait chauvin, on observera aussi Dorian Boccolacci et Giuliano Alesi. On espère là aussi que les deux courses que nous proposera l'anti-chambre de la F1 seront aussi passionnantes et disputées que les deux premières, à Bahreïn.

Qui a tout à perdre ?

Je dirai Ferrari. Encore. Avec un bon 3-0 pour Mercedes, il va être difficile pour Ferrari de se relever si les flèches d'argent signent un 4e doublé en 4 courses. Autant au niveau des constructeurs que des pilotes. Il faut trouver un moyen d'établir des stratégies viables et intéressantes pour les deux pilotes, et arrêter de vouloir en privilégier un. Le résultat de cette concentration sur le mauvais objectif est ce qu'on a vu en Chine : un des pilotes est délaissé, déçu et blessé dans son orgueil quand l'autre ne parvient pas à faire le travail demandé. Le souci ne vient ni de la voiture, ni des pilotes, mais bel et bien de la façon dont Maranello gère cette écurie.

Qui a tout à gagner ?

Williams. Choix surprenant vous allez me dire, et vous auriez raison ! Mais je m'explique. Le circuit est rapide, très rapide, et Williams est équipé d'un moteur Mercedes. Le circuit est très piégeux et on voit souvent des voitures de sécurité et de nombreux abandons. Tout ça m'emmène à penser que c'est peut-être, avec Monaco, un des seuls circuits ou Williams peut marquer des points. Je ne dis pas qu'ils le feront, mais que c'est là que c'est le plus probable. Cependant, je pense que personne n'y croit vraiment..

Récapitulatif du weekend.

Essais Libres 1 - 10h50 - Canal+ Sport

Essais Libres 2 - 14h55 - Canal+ Sport

Course 1 F2 - 09h55 - Canal+ Sport

Essais Libres 3 - 11h50 - Canal+ Sport

Qualifications - 14h30 - Canal+ Sport

Course 2 F2 - 11h05 - Canal+ Sport

Course - 14h10 - Canal+

51 Tours

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook