• T.L.

Débrief : Espagne 2019.


https://www.la-croix.com/Sport/F1-victoire-Lewis-Hamilton-GP-Espagne-reprend-tete-championnat-2019-05-12-1301021227

À l'image de Lewis Hamilton sur le photo ci-dessus, les Mercedes sont bien seules au monde en ce début de saison. C'est encore une fois contre toute attente une domination totale des flèches d'argent, qui à l'issue de ce weekend, relèguent leurs concurrents direct, les Ferrari, à près de 100 points au classement des constructeurs. C'est un début de saison canon pour les hommes de Brackley qui réalisent ici un 5e doublé sur 5 possibles. La saison en est encore qu'à ses débuts que déjà, on peut féliciter Mercedes pour son titre des constructeurs qui devrait logiquement être acquis en fin de saison. Quant à celui des pilotes, la bataille devrait se faire entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Mais parlons un peu de ce weekend espagnol. Comme prévu, c'était une procession des 20 monoplaces. Le début de course s'est vite trouvé long et ennuyant, jusqu'à la période d'arrêts aux stands. Là, il y a commencé à avoir des stratégies différentes, enfin, on pensais, jusqu'à la Safety Car en fin de course, qui relance tout le monde dans les stands et qui resserre tout le peloton. La fin de course s'est vu être animée par un Romain Grosjean en perdition après être sorti trois fois de la piste à la lutte avec son coéquipier, le faisant terminer 10e, lui permettant d'ouvrir son compteur de point cette saison.

L'Espagne, c'est aussi le Grand-Prix des innovations ! Ferrari apportait un nouveau moteur, plus puissant, plus fiable, qui n'a finalement pas montré tout son potentiel. On s'est retrouvé avec une voiture lente en virage lent, et fainéante. De quoi faire peur à Maranello pour le prochain Grand-Prix, à Monaco.. Mercedes apportait aussi son lot d'améliorations. Très utiles pour Bottas, moins pour Hamilton, mais la Mercedes, comme à son habitude, ne s'est pas trompée sur ce qu'il lui fallait. Mais la palme des meilleures améliorations revient à Haas, qui est arrivé en Espagne avec une voiture radicalement différente, transformée, bien plus rapide et fiable. Ils étaient, en terme de performances, incontestablement, les meilleurs des autres.

Qui a tout perdu ?

Pour la dernière fois de la saison, j'espère, parce que ça devient redondant, Ferrari. La lutte interne fait rage, et la saison devrait être très longue pour tout le monde en rouge. Les performances sont là à demi-mot, et personne ne semble capable de relever la tête pour aller priver Mercedes d'une victoire. Chez Ferrari, quand quelque chose va mal, tout va mal, et on en a la parfaite preuve ici. 2019 aurait dû être l'année du cheval cabré, mais avec une voiture moins rapide qu'en Mars et une situation qui se dégrade, elle sera celle des flèches d'argent.

Qui a tout gagné ?

Incontestablement pour moi, Haas. La voiture avait énormément de mal en début de saison à mettre ses pneus en température, et à aligner des tours capables de la placer parmi les tout meilleurs. Avec les améliorations apportées à Barcelone, la Haas s'est logiquement hissée parmi les meilleurs. Certes, le circuit favorisait la performance pour l'écurie Américaine, mais c'est une voiture version 2.0 que l'on aura jusqu'à la fin de la saison.

Formule 2.

En témoigne la faiblesse du plateau 2019, la encore domination de Latifi. Il remporte la première course et remonte fort pour se battre pour de gros points dans la seconde. Il accroît son avance au classement et assoit un peu plus son statut de triste favori pour le titre. Zhou et Ghiotto, les deux pilotes Virtuosi sont les deux grands gagnants de ce weekend. Deux très belles courses avec des voitures extrêmement rapides en course, leur permettant de marquer de gros points et de remonter au classement. Enfin, Nyck de Vries s'est enfin libéré, ce qui lui a permit de remporter la seconde course. Celui qui était mon favoris pour le titre cette saison doit continuer sur cette lancée pour ne pas me faire mentir !

À noter le très bon weekend d'Anthoine Hubert qui a même mené la seconde course quelques tours après un départ parfait ! Malheureusement, sa voiture ne lui permettait pas de suivre le rythme des véritables leaders.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

Formule 3.

La F3 faisait son retour à Barcelone. Comme l'an dernier, elle était moins passionnante que la F2, et très proche de la F1. Mais cette année semble encore plus difficile que la saison dernière.. Les voitures se suivent sans trop se doubler, à distances égales, et on attend la fin de la course. C'est dommage de voir 30 jeunes loups affamés ne pas se battre pour gravir les échelons..

Sinon, comme on s'y attendait, on a eu un très gros weekend de la part de Prema qui réalise un carton plein avec deux victoires. Très bon weekend de ART également. Enfin, deux pilotes sont sortis du lot des autres, Vips sur une Hitech, et Kari sur une Trident.

Une des images de ce weekend est l'arrivée de la course 1, où Lundgaard se voit destitué de sa victoire au pied du podium, avec le panneau devant la voiture qui est changé alors que le Dannois célèbre sa victoire. Il a été pénalisé à la suite d'une erreur de procédure sous VSC.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Le show Valtteri Bottas en qualification.

+ Les Haas de retour dans le coup.

+ La F2 toujours capable d'apporter du spectacle. -- Les F3 trop similaires à la F1.

-- Ferrari mort et enterré.

-- Le début de course très long et ennuyant.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook