• T.L.

Les circuits urbains Français.


Ces deux dernières semaines étaient, pour les fans de sport automobile, deux des plus belles semaines de la saison, avec deux des plus beaux événements de la saison : d'un côté, le mythique Grand-Prix de Pau qui fêtait sa 78e édition, et de l'autre côté le bellissime Grand-Prix de Monaco de Formule 1. Pourquoi ces deux événements sont si attendus et si prestigieux ? De part leur histoire certes, mais aussi et surtout, car ce sont des circuits urbains, construits éphémèrement en plein centre ville, permettant aux voitures d'offrir un spectacle inégalable. FORMULA profite donc de ces deux événements pour retracer un peu l'histoire des circuits urbains Français. Ce n'est ni un classement, ni une comparaison, et seulement des circuits urbains seront présentés. Oubliez donc les circuits ruraux comme Rouen-les-Essarts ou Reims-Gueux. Ceci étant fait, je vous propose donc, mesdames et messieurs, de plonger avec moi dans l'histoire des circuits urbains français.

Circuit du lac d'Aix-les-Bains

Utilisé pour la première fois en 1949, ce tracé long de 2,4 km et situé au cœur de la Savoie n'aura accueillit que deux disciplines automobiles : de la Formule 2 de 1949 à 1953, et de la Formule Junior en 1960. Parmi ses vainqueurs, aucun nom vraiment connu de tous, mais parmi les pilotes ayant obtenu un podium, on compte deux têtes d'affiche : Maurice Trintignant, 3e en 1950, et Stirling Moss, 2e en 1951.

Malgré sa courte histoire, ce circuit aura connu un malheur qui lui sera fatal. En 1960, lors de l'épreuve de Formule Junior, une passerelle en bois s'écroule sur la piste, causant la mort de 7 personnes, dont le pilote qui était en tête de la course. Ce sera la dernière course disputée sur ce circuit.

Circuit des Platanes

Situé en plein cœur de Perpignan, ce circuit aura accueilli le Grand-Prix du Roussillon entre 1946 et 1949. C'était donc l'ancêtre de la Formule 1 qui arpentait ce tracé dessiné autour d'un parc arboré, d'où son nom. Parmi ses vainqueurs, on retrouve deux noms connus de tous : Maurice Trintignant, en 1948, et Juan Manuel Fangio en 1949. Malheureusement, on trouve peu d'informations sur ce circuit long de 2,520 km.

Circuit de Pau-Ville

C'est sans doute le plus connu de notre liste, et c'est aussi le plus ancien. Créé en 1933, son tracé long de 2,760 km reste quasi inchangé depuis cette même date. C'est aussi le circuit le plus prestigieux de notre liste, puisque des légendes du sport automobile s'y sont imposées : Juan Manuel Fangio, Alberto Ascari, Jack Brabham, Jim Clark, François Cevert, ou plus récemment Juan Pablo Montoya ou Lewis Hamilton. La liste est encore très longue, et mériterait un article à elle seule.

Encore en activité de nos jours, ce circuit fêtait en 2019 sa 78e édition, qui a vu le Britannique Billy Monger remporter sa première course en monoplace depuis son terrible accident qui lui fit perdre ses deux jambes. La légende du Grand-Prix de Pau perdure, et n'est pas près de s'arrêter.

Circuit automobile des remparts d'Angoulême

Ce circuit chargé d'histoire et situé, comme son nom l'indique, autour des remparts d'Angoulême, a accueillit sa première course en 1939. Sans doute à cause de la Seconde Guerre Mondiale, sa deuxième édition n'arrive qu'en 1947. Et c'est le début de sa belle histoire. Maurice Trintignant et Juan Manuel Fangio, tous les deux vainqueurs, respectivement en 1949 et 1950, sont les plus beaux noms qui auront réussi à dompter ce circuit long de seulement 1,279 km.

Aujourd'hui, seulement des épreuves historiques se déroulent sur le circuit, permettant à la légende du Circuit des Remparts de perdurer.

Circuit des Invalides

C'est le plus récent de notre liste. Situé au pied de l’hôtel des Invalides en plein cœur de la capitale, ce circuit est exclusivement réservé aux véhicules électriques. Créé en 2016 pour accueillir la Formule E, ce tracé tortueux long de 1,921 km aura vu 4 pilotes différents s'y imposer en autant d'éditions : Lucas di Grassi, Sebastien Buemi, Jean Eric Vergne et Robin Frijns. C'est un circuit un peu à part, mais qui aura délogé le Circuit de Pau de son statut de seul circuit urbain Français encore en activité.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook