• T.L.

Débrief : États-Unis 2019.


https://www.formula1.com/en/latest/article.live-coverage-formula-1-gran-premio-de-mexico-2019.1c29jPkf6rCudUIpdJkqer.html

Austin, une nouvelle fois, fut une terre de sacre. Et encore une fois, c'est Lewis Hamilton qui triomphe. Malgré une course remportée par Valtteri Bottas, rien ne semblait vouloir priver le Britannique d'une 6e couronne mondiale. Lewis Hamilton rentre un peu plus dans la légende de la Formule 1, et se rapproche des sommets de l'histoire de la discipline.

Outre le titre qui était en jeu, c'était ce weekend, la 100e de Max Verstappen, entre autres. Le jeune Hollandais s'est offert un bon weekend, venant titiller les Mercedes, roulant dans le même rythme, et allant décrocher une belle 3e place. Il se rattrape de ses derniers Grand-Prix moyens, où des erreurs étaient venues ternir ses belles prestations. Ce weekend, il n'y avait rien de tout ça. Ce fut un bon Max Verstappen, qui n'est vraiment pas passé loin d'aller doubler celui qui allait devenir Champion du Monde pour la 6e fois de sa carrière.

On voulait suivre Nicholas Latifi lors des FP1. Malheureusement pour le pilote Canadien, un problème de boite de vitesse est venu avorter sa séance au bout de 7 petits tours. On a donc aucun comparatif avec Robert Kubica, ni aucun véritable temps concret.. Il ne serait pas étonnant de le revoir dans la voiture d'ici la fin de la saison, de quoi voir si sa nomination pour 2020 sera une bonne chose ou non.

Qui a tout perdu ?

Difficile à dire, mais j'ai envie de parler de Pierre Gasly. Ce fut une course bizarre pour le Français qui, sans doutes en partie à cause d'une mauvaise stratégie, s'est vu dégringoler au classement en fin de course. Dans les points peu de temps avant la fin de la course, le pilote Toro Rosso ne terminera même pas le Grand-Prix. En plus de ça, Pierre perd deux places au classement général, le faisant passer derrière Albon et Sainz. C'est un weekend à oublier.

Qui a tout gagné ?

Lewis Hamilton. Avec ce 6e titre en poche, Lewis Hamilton devient unique. Il est plus titré que le légendaire Juan Manuel Fangio, et chasse toujours le Baron Rouge, Michael Schumacher. Que l'on aime ou non l'individu, ses performances sur la piste sont remarquables. Lewis Hamilton rentre un peu plus dans la légende de son sport, et continu d'y écrire son histoire. Malheureusement, comme trop souvent, beaucoup se rendront compte de ce qu'ils voyaient tous les Dimanches, le jour où Lewis ne sera plus dans un baquet..

En bref.

+ King Lewis VI.

+ Les Red Bull surprenantes.

+ Perez auteur d'une course quasi parfaite. -- Les Ferrari à la peine.

-- Pierre Gasly en difficultés.

-- Haas trop peu convaincant à domicile.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook