• T.L.

Le bilan des effectifs 2019. (1/2)


FORMULA.

Cette saison fut assez incroyable.. Entre des rookies directement au niveau, des podiums absurdes, et des rebondissements à tout-va, chacune des courses (ou presque) aura su nous transporter et nous faire aimer encore un peu plus ce sport. Alors qu'il y a 9 mois, on faisait une revue des effectifs, en voyant ce qu'on pouvait attendre des uns et des autres, en cette fin de saison, il est grand temps de faire une évaluation de tous les pilotes et de leurs écuries, en deux parties, comme pour la revue des effectifs.

Voici donc le bilan des effectifs de cette saison 2019 !

2019 était le retour d'Alfa Romeo en tant qu'écurie à part entière. On attendait du duo Giovinazzi/Räikkönen que l'écurie garde sa bonne forme de 2018, et que l'un ou l'autre des pilotes nous offre de belles prestations. Malheureusement, l'année fut plus difficile pour Alfa Romeo. En dessous de nos attentes, l'écurie termine 8e au classement des constructeurs, devant Williams, hors catégorie, et Haas, en chute libre. C'est au Brésil que l'écurie arrive cependant à signer son coup d'éclat, dans une course totalement folle.

The Iceman ne semble pas vouloir raccrocher les gants. Alors que je pensais que 2019 pourrait être sa dernière saison, ses performances et sa prolongation pour 2020 m'ont fait mentir. C'est une fin de carrière pour le plaisir que s'offre Kimi Räikkönen. Avec une belle 12e place, il reste inscrit parmi les très bons pilotes du plateau.

Il est plus difficile de faire ce constat pour Antonio Giovinazzi. 17e, juste devant Romain Grosjean et les Williams, c'est une saison très compliquée pour l'Italien. Même s'il aura su montrer qu'il était capable de tenir tête à son coéquipier en qualification au fur et à mesure de la saison, il manque encore quelque chose. Quelques choses. Il continuera son apprentissage, ou du moins sa mission d'intérim en attendant Ô grand Mick Schumacher.

Quelle saison pour Red Bull ! Christian Horner visait 5 victoires pour 2019, on trouvait ça énorme, et pourtant, ils ont faillis le faire ! Au final, ce sont 3 victoires, 2 deuxièmes places, pour un total de 9 podiums. On pensait même voir l'écurie Autrichienne venir prendre la deuxième place de Ferrari. Malheureusement, l'équipe fut portée par un seul homme.

C'est Max Verstappen cet homme. Auteur d'une saison incroyable, il termine sur le podium du championnat, juste derrière les deux Mercedes. Ce sont 9 podiums pour l'écurie, et autant pour Mad Max qui, sauf quelques exception, nous a montré un calme et une sérénité qui font de lui un très grand pilote. Le jeune Néerlandais est sur le bon chemin, et espérons que 2020 soit une suite logique de sa progression.

Quelle année 2019 incroyable pour Alexander Albon.. D'abord signé en Formule-E, il débarque en catastrophe chez Toro Rosso, un peu en tant que second choix. Et puis les événements s'enchaînent, et le voilà dans le baquet de la Red Bull après seulement une moitié de saison. Le pire, c'est qu'il est loin d'avoir déçu ! Il était bon chez Toro Rosso, et s'est montré encore meilleur chez Red Bull. C'est logiquement qu'il poursuit l'aventure dans cette écurie, et on en attendra beaucoup de lui pour l'année prochaine.

McLaren était un énorme point d'interrogation avant cette saison. Comment allait performer la voiture ? Qu'en était-il de la fiabilité ? Quid de son line-up ? Très bien. Impeccable. Surprenant. Voilà les réponses à ces questions. C'est une saison folle pour McLaren qui termine meilleurs des autres. On a tous aimé voir cette écurie évoluer comme elle l'a fait, et renaître de ses cendres. Et le parfait symbole de cette résurrection, c'est son podium au Brésil.

Et ce podium, il est l'oeuvre de Carlos Sainz. Après une course folle, l'Espagnol s'est vu terminer 3e sur l'un des podiums les plus improbables depuis très longtemps. Cette saison est une saison référence pour lui. Il a enfin prouvé de quoi il était vraiment capable. Rapide en qualifications, son rythme de course lui aura permis de se hisser à de très nombreuses reprises au-dessus des autres. C'est une sacrée récompense pour Carlos Sainz que de terminer à cette 6e place, celle de meilleurs des autres, si symbolique de nos jours.

Lando Norris s'est inscrit comme un pilote incontournable du plateau. Sûr de son potentiel, le Britannique ne m'aura pas déçu un seul instant. Rivalisant en qualifications avec son coéquipier, terminant même devant lui, c'est en course qu'il a eu plus de mal. En même temps, c'est en course qu'il lui reste beaucoup à apprendre. Il ne faut pas oublier que c'était la première saison de ce tout jeune pilote dans la catégorie reine. Et pour une première saison, ça donne le ton pour la suite. Affaire à suivre de très près en 2020.

Mercedes nous a encore fait du Mercedes. C'est encore un doublé pour l'écurie, qui raffle et le titre des pilotes, et celui des constructeurs. L'année est dorée pour les hommes de Brackley. Malgré une forte concurrence en la personne de Ferrari, c'est encore et toujours le professionnalisme et la régularité impressionnante de l'écurie qui lui permet de se hisser au sommet du monde du sport automobile.

Une fois de plus, Lewis Hamilton est l'artisan principal de cette réussite en piste. Auteur d'une saison incroyable, King Lewis s'empare d'une sixième couronne mondiale, lui permettant de s’affirmer comme l'un des plus grands pilotes de l'histoire. Avec 100% des tours complétés cette année, et 100% des courses terminées dans les points, Lewis Hamilton signe en 2019 l'une de ses meilleures saisons. 2020 sera l'année pour marquer l'histoire, et égaler un certain Schumacher..

La saison de Valtteri Bottas est quant à elle plus contrastée. Auteur d'une saison correcte, le Finlandais aura eu trop de mal à suivre le rythme de son coéquipier. Cependant, le job est fait. Il termine deuxième du championnat, et permet à son écurie de remporter le titre des constructeurs. C'est logiquement qu'il est reconduit en 2020. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Avant le début de la saison, Toro Rosso faisait peine à voir.. L'écurie sombrait, et les résultats étaient très inquiétants. Mais cette saison 2019 était une large amélioration de ce que l'écurie avait fait par le passé. Auteur de 2 podiums dans la saison, cette équipe a réussi à se sauver d'une spirale infernale, et parvient à terminer au milieu du peloton. C'est une bonne saison pour Toro Rosso, malgré un line-up incertain et encore discutable.

Daniil Kvyat faisait son grand retour en F1, et on n'en attendait pas trop venant de lui. C'est tout de même un podium pour le Russe, et quelques très belles courses. C'est même à ma grande surprise le Kvyat d'avant Red Bull, que celui de Red Bull. C'est une bonne relance pour lui, pour peut être s'inscrire comme un pilote permanent du milieu de grille.

Pierre Gasly aura connu une saison très riche en émotions. D'abord dans l'écurie-mère, Red Bull, ses performances ont déçu approximativement tout le monde. Il était nécessaire pour le Français de prendre du recul, et de revenir chez Toro Rosso. Le choix (forcé) fut le bon. Auteur d'une seconde partie de saison très bonne, il parvient à rester devant Alexander Albon au classement des pilotes, notamment grâce à une deuxième place incroyable au Brésil. On attendait Pierre sur un podium, mais certainement pas avec Toro Rosso. 2020 sera une année charnière pour lui. Il faudra être bon, très bon, pour pouvoir prétendre à un bon baquet pour 2021. Là encore, il sera à suivre la saison prochaine.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook