• T.L.

La revue des effectifs 2020. (2/2)


Hier, on s'est penché sur cinq premières écuries et leurs pilotes. Aujourd'hui, on termine le tour d'horizon de la saison.

Suite et fin de la revue des effectifs de cette saison 2019 !

C'est sûrement la plus grosse attente de la saison. Renault est arrivée aux essais hivernaux avec une nouvelle voiture, un nouveau pilote, et peu de bruit, sauf pour sa livrée encore attendue en Australie. La voiture semble fiable, très fiable. Et elle à l'air rapide, très rapide. Même si ça parait idyllique de placer Renault comme une équipe capable de décrocher un podium, j'ai envie d'y croire, et de mettre une petite pièce dessus. Les améliorations sont importantes, et j'espère pour l'équipe qu'elles sont réussies, sinon la saison risque d'être difficile..

Daniel Ricciardo cherchera forcément à faire mieux que l'an dernier. La saison était difficile, et trop peu satisfaisante. Avec une nouvelle voiture aérodynamiquement, l'Australien aura à coeur de faire briller l'écurie française, et se rapprocher de ses objectifs de Top Team.

C'est le grand retour de notre Esteban Ocon national ! C'est un retour que l'on attends tous, tant ses performances en 2018 étaient encourageantes. Renault parvient enfin à placer un pilote français dans sa voiture française, et l'association franco-française cherchera à briller. Imaginez si c'est Esteban qui ramène ce podium tant attendu..

Cette année 2020 risque d'être très douloureuse pour Haas. Et si elle est si douloureuse que ça, elle pourrait bien être la dernière. Avec un propriétaire qui ne veut absolument pas souffrir financièrement des contre-performances de son équipe, Haas aura intérêt à redresser la barre, ou du moins, à limiter la casse.. Mais bon, dans le pire des cas, ça nous fera un ou deux épisodes croustillants pour la saison 3 de Drive To Survive..

Romain Grosjean sera un élément essentiel du redressement ou non de l'écurie. Avec un retour technique très bon, il cherchera à guider au mieux possible ses ingénieurs vers un développement efficace. C'est lui qui a soufflé à son équipe de revenir sur une Spec plus ancienne l'an dernier, ce qui fut un changement plus que positif. Et qui sait, ça pourrait peut-être lui assurer une ou deux années de plus en Formule 1.

De son côté, Kevin Magnussen sera chargé de réaliser les bonnes performances en course, et de montrer la voiture à la télévision. Ce duo de pilote, assez sulfureux, risque d'être explosif, autant sur la piste qu'en-dehors, ce qui devrait amener à son changement d'ici 2021. Surtout que Romain Grosjean à fait part de ses envies d'ailleurs dans une interview récemment. Même si une écurie aurait tort de se priver d'un retour technique comme le siens.

Ce pourrait être la saison de la rédemption pour Williams. Et peut être le retour de vacances de Paddy Lowe.. Non ? Ah, il est toujours en vacances alors..? D'accord.. Bon.. Les nouvelles sont encourageantes pour Williams. Même si l'écurie sera très loin de jouer des gros points, l'écurie pourrait réduire drastiquement son écart avec le reste des équipes, et peut être même rattraper et dépasser Haas.

George Russell sera le patron de l'écurie sur la piste. Son retour technique n'est pas mauvais, et il sait taper du point sur la table quand il le faut. Maintenant, l'ensemble de l'écurie est très jeune, et le développement risque d'être compliqué, voir hasardeux..

Nicholas Latifi arrive en Formule 1. Et ce n'est pas une flèche.. Avec un palmarès pauvre, et un passage en F2 plus que poussif, ce sont ses sponsors qui lui permettent de rouler en F1. Mais attention, pilote payant ne veut pas dire mauvais pilote. Même si j'ai très peu d'attente sur Latifi, et que je pense quand même être déçu, il peut me faire mentir, et venir titiller son coéquipier. Qui sait ?

C'est le gros, très gros, point d'interrogation de la saison. Les essais hivernaux de l'écurie son mauvais, avec certes beaucoup de tours bouclés, mais une fiabilité qui reste moyenne, une voiture terriblement perturbée, sans compter les erreurs des pilotes et une gestion qui reste encore assez floue. La communication de l'écurie semble allez dans un sens négatif, mais connaissant les types, ils pourraient essayer de cacher leur jeu. Après, si Ferrari cache son jeu, il a intérêt à être bon.. Parce que sinon, ils passeront pour des cons.. Enfin, ils ont l'habitude après tout..

Charles Leclerc sera le leader officieux de l'écurie. C'est l'avenir de la Scuderia Ferrari, et sa direction l'a bien fait savoir en le renouvelant sur le long terme et avant Vettel. Il a les dents longues, et essayera de venir perturber les leaders, pour ravir quelques victoires, si la voiture le permet. C'est un Champion du Monde en devenir, il faut continuer de le prouver.

Sebastian Vettel quant à lui sera dans une saison bizarre. Difficile de dire si 2019 l'a remis sur de bons rails, ou si au contraire, le mental y est encore moins qu'avant, même si une légère amélioration semble à noter.. Quoi que l'on puisse dire, Sebastian Vettel reste un excellent pilote, capable de coups d'éclats, et il ne se privera pas de nous en faire quelques-uns.

Racing Point est un autre gros point d'interrogation de cette saison. Avec une Mercedes 2019 modifiée, l'écurie devrait être compétitive. Mais entre copier sur son voisin, et copier correctement sur son voisin, il y a un gouffre. Même si beaucoup pensent que Racing Point sera la 4e force du plateau, je reste perplexe, et j'attends de voir ce que Melbourne nous réserve. Mais Racing Point sera inévitablement parmi les leaders du peloton.

Sergio Perez continuera son bout de chemin en Formule 1. Compétitif, régulier et avec un capital sympathie assez important, il n'y a pas de raisons de changer ce pilote. Surtout qu'il apporte des sponsors assez importants. Après, concernant ses résultats sportifs, je pense que Sergio fera une bonne saison, mais sans être étincellent. Sauf si la voiture le lui permet.

Lance Stroll lui aussi est logiquement reconduit. Mais ses performances sont encore à améliorer. Même si c'est l'un des meilleurs starters du plateau actuellement, et même si ses rythmes de courses sont très bons, quelques erreurs et un rythme catastrophique en qualification gâchent tout. Même s'il est dans l'écurie de "Papa", Lance Stroll ne sera pas conservé infiniment. Une amélioration en qualification, et ce serait déjà un très grand pas de fait.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook