• T.L.

Pré-Grille : Autriche 2020.


https://www.en24news.com/homepage-infinite-scroll

Ça y est ! On y est ! Après une longue attente de plus de 6 mois, pause hivernale et crise Covid-19 réunit, la Formule 1 pose ses valises en Autriche pour lancer sa saison 2020.

On a hâte de voir les nouvelles voitures dévorer le bitume autrichien, et se battre pour la gagne. Même si comme d'habitude, la hiérarchie ne devrait pas être trop chamboulée, et qu'on devrait retrouver Mercedes, Ferrari et Red Bull aux avants postes, les autres derrière, et Haas et Williams au fond, l'ordre reste encore à être précisément déterminé.

Devant, on ne sait pas qui sera l'adversaire principal des Flèches d'Argent, Red Bull étant férocement prêt pour la saison, et toujours très à l'aise sur le Red Bull Ring, et Ferrari étant, selon leurs dires, bien au contraire pas prêt. On est en droit de se demander si Ferrari cache son jeu, ou si la communication de la Scuderia est réelle et sincère. Mattia Binotto a annoncé que l'écurie de Maranello n'apporterait pas d'améliorations en Autriche, contrairement à d'autres équipes, mais seulement à partir de la Hongrie, soit la troisième course de la saison.

Dans le milieu du peloton, McLaren cherchera à installer sa domination comme la saison passée. Renault, toujours très ambitieuse, arrivera avec une nouvelle monoplace, au concept aérodynamique différent des autres années. L'idée sera bien sûr de concurrencer Woking, et de prendre la 4e place du classement général, soit le titre de "meilleur des autres". Les autres "autres" (ouais vous avez compris..) ne devraient pas beaucoup bouger, à l'exception de Racing Point, qui reste là aussi un point d'interrogation important.

Enfin, en queue de peloton, on devrait retrouver Williams. Même si des gros progrès risquent d'être à noter pour l'écurie britannique, il sera fort à parier que l'équipe ne viendra pas titiller le milieu du peloton. Cependant, elle pourrait se rapprocher d'Alfa Romeo, qui sera en difficulté cette année. Mais la pire descente aux enfers est à mettre au profit de Haas, qui cherchera à sauver sa saison dès Spielberg, un tracé qui ne sourit pas souvent à l'écurie américaine.

Ce weekend sera aussi synonyme de reprise pour les catégories support de la Formule 1, soit la Formule 2 et la Formule 3. En F2, le peloton devrait être ULTRA intéressant. Une bonne partie des anciens qui pourrissaient sur la grille sont partis, et de très nombreux jeunes sont arrivés. Il faudra surveiller Prema, qui propose un des line-up les plus intéressants, avec un Mick Schumacher qui doit s'affirmer comme un sérieux prétendant au titre, et son coéquipier, Robert Schwartzman, qui aura les dents très longues. Carlin est aussi à observer de très près, avec deux pilotes spectaculaires et très prometteurs que sont Tsunoda et Daruvala. Sans oublier Armstrong. Du côté tricolore, peu d'attente en Giuliano Alesi, qui ne m'a pas convaincu depuis son arrivée en F3. Mais.. On sait jamais.. Enfin, j'aurai un oeil sur Dan Ticktum, diamant brut de talent, qu'il est très difficile de façonner.. Si son caractère suit, ses résultats devraient être excellents. Sinon, sa réputation se renforcera. Mais dans tout ça, mon favoris pour le titre reste Jack Aitken, qui pourrait être titillé par Gyanyou Zhou. Dans tous les cas, cette année, la F2 devrait être passionnante.

Chez sa petite sœur, en Formule 3, le plateau est lui aussi intéressant et intriguant. Bien moins spectaculaire sur le papier, il devrait pourtant révéler des futurs champions. On aura ainsi les yeux braqués sur Max Fewtrell, pilote soutenu par Renault, sur Enzo Fittipaldi, petit-fils du célèbre Emerson, et dont le parcours en monoplace est glorieux (3 saisons, 3 fois sur le podium du classement général, dont un titre), ou encore David Schumacher, fils de Ralf, et soutenu par Racing Point. Il sera intéressant d'observer Sophia Floersch, seule pilote féminine du plateau, qui sera enfin dans une catégorie référence. Bien évidemment, notre attention sera surtout sur Théo Pourchaire, dont le potentiel est immense, et Clément Novalak, les deux représentants tricolores cette saison. Théo Pourchaire fera d'ailleurs parti, avec Fewtrell et Liam Lawson, de mes favoris pour le titre. Mais en F3, il est bien plus difficile de se prononcer..

Qui a le plus à perdre ?

Haas. L'équipe est en crise depuis deux ans, et ne cesse de se rapprocher des abysses du classement. Entre mauvais choix sur la piste, dans les stands, et dans ses partenaires (cf. Rich Energy), l'année risque d'être compliquée. De plus, Gene Haas ne s'est pas caché que si l'année était catastrophique, ce serait la dernière de l'écurie américaine en F1. La crise sanitaire aura certainement fait bouger les choses, les rumeurs ayant peu à peu disparue. Sont-elles caduques, ou sont-elles simplement silencieuses ? Dans tous les cas, il faut relever la barre, et très vite. On sait que l'équipe peine en Autriche, et un début de saison catastrophique pourrait d'ores-et-déjà sceller le sort de l'équipe..

Qui a le plus à gagner ?

Max Verstappen. Le Red Bull Ring, c'est un peu son terrain de jeu. Double vainqueur en titre, sa monoplace est toujours très performante sur un tracé que lui-même apprécie. Cette double première manche en Autriche pourrait, s'il tire correctement son épingle du jeu, lui apporter de très gros points, idéalement 52 (en comptant les meilleurs tours). Une avance non-négligeable à l’entame d'une saison où tous les points risquent de compter..

Récapitulatif du weekend.

VENDREDI

Essais Libres 1 - 10h50 - Canal+

Qualif. F3 - 14h00 - Canal+

Essais Libres 2 - 14h50 - Canal+

Qualif. F2 - 16h50 - Canal+

SAMEDI

Course 1 F3 - 10h20 - Canal+

Essais Libres 3 - 11h50 - Canal+

Qualifications - 14h50 - Canal+

(Blabla Qualif sur la chaîne YouTube du Blabla F1)

Course 1 F2 - 16h35 - Canal+

DIMANCHE

Course 2 F3 - 09h40 - Canal+

Course 2 F2 - 11h05 - Canal+

Course - 15h05 - Canal+

71 Tours

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook