• T.L.

Débrief : Autriche 2020.


https://www.grandprix247.com/2020/07/05/six-stand-14-take-a-knee-in-f1s-end-racism-display/

On a attendu près de huit longs mois pour revoir une course de Formule 1. Mais si le soir du Grand-Prix d'Abu Dhabi 2019 on nous avait dit que le podium suivant serait composé de Bottas, Leclerc à bord d'une Ferrari poussive, et Norris, personne n'y aurait cru.. Il faut croire que l'attente valait le coup.. ! Que ce soit en F3, en F2 ou en F1, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'en est passé des choses..

Il y avait beaucoup de choses à observer ce weekend, à commencer par le haut du classement, et Mercedes. Pas de surprise concernant l'écurie allemande, qui domine de la tête et des épaules le reste du peloton. Ce qui impressionne, c'est le niveau de domination, qui n'est pas sans rappeler 2014, où l'équipe avait battu tous les records.. Bottas fait un weekend parfait, là où Lewis Hamilton a cumulé les petites erreurs qui ont eu des conséquences. On a été un peu plus perturbé du côté de Red Bull. On attendait l'équipe en véritable deuxième force du plateau, mais finalement, la marque au taureau ne se démarque pas tant que ça.. On sent une avance, c'est évident, mais qui peut être rattrapée, et battue, en fonction des circuits. Enfin, le gros choc a été chez Ferrari, qui se retrouve une seconde plus lente que l'an dernier, quand Mercedes est une seconde plus rapide.. On en était même au point où Sebastian Vettel tournait 0.4s plus lentement que la Williams de Russell..

Dans le milieu du peloton, il est très difficile d'établir une hiérarchie, tant les forces sont équivalentes. Bien que Racing Point et McLaren ont l'air de se détacher, Alpha Tauri et Renault pourraient elles aussi avoir leur mot à dire. Cependant, avec les résultats obtenus aujourd'hui, il faudra bien plus compter sur Racing Point pour dominer le midfield, et sur McLaren pour rejoindre les sommets. Au moins pour le prochain Grand-Prix. Une hiérarchie très compliquée à instaurer, d'autant plus que Ferrari pourrait bien ne pas se battre pour les places escomptées.. Et à ce jeu, McLaren et éventuellement Racing Point pourraient venir prendre la 3e place au classement final.

Chez les derniers, on a eu la confirmation que Williams s'était améliorée. Et tant mieux ! Si Russell n'avait pas eu de soucis, il aurait même pu aller chercher un petit point, ou deux. Pour Alfa Romeo, la situation est inquiétante, mais pas foncièrement préoccupante, tant que Williams et Haas est derrière. Parce que du côté de Haas, c'est un carnage.. La voiture est lente, sur un tracé qui ne lui réussit pas, et a souffert, tout au long du weekend, de problèmes de freins, qui ont poussé les deux monoplaces à abandonner. Sur deux ruptures de freins. Là, la situation est préoccupante..

Qui a le plus perdu ?

Red Bull. À domicile, avec Max Verstappen galvanisé et Alexander Albon affamé, l'équipe pouvait aller chercher de très gros points, voir la victoire. Même si rapidement les espoirs de Mad Max ont été entérinés, la menace Albon pesait toujours sur les Mercedes. Un arrêt au stand malin pendant la Safety Car aurait même pu permettre au Thaïlandais d'aller chercher la victoire. Malheureusement, tous les rêves d'Albon ont été tués quand Lewis Hamilton a mal négocié son virage, et a percuté la Red Bull. Bien que ce ne soit pas directement la cause de l'équipe, ce sont deux très gros résultats qui s'envolent.. Une rédemption à prévoir dès ce weekend ?

Qui a le plus gagné ?

McLaren. C'est sûrement la plus belle progression de ces dernières années, et elle ne semble pas terminée ! Alors que la saison dernière l'équipe arrivait à surpasser les "autres", cette année, elle pourrait les surpasser, et rejoindre le clan "Top Team". Sans parler de redevenir un Top Team, McLaren est pour le moment supérieur à Ferrari, et peut, si le rythme est maintenu, aller chercher la 3e place des constructeurs. Dans ce cas, le podium de Lando Norris sera le premier d'une belle série.

Formule 2.

La Formule 2 aura tenu toutes ses promesses ! Malgré de nombreux abandons sur pannes mécaniques, moteurs majoritairement, les pilotes n'ont pas cherché à ménager leurs montures. Ainsi, la bataille était présente, à tous les niveaux ! Mais c'est en haut du classement que nos yeux étaient braqués, avec Guanyou Zhou, qui se présentait comme favoris au titre. Malheureusement, le Chinois a été frappé par de la malchance, autant en Course 1 qu'en Course 2. C'est Ilott, son coéquipier qui tire ses marrons du feu pour aller chercher une victoire et se placer en tête du classement des pilotes. Celui qui aura animé les deux courses, c'est Mick Schumacher, autre pilote très attendu. Son weekend aura été à l'image de sa saison dernière : un très gros potentiel, de la vitesse pure, mais des erreurs bêtes.. On notera l'arrivée très réussi de Felipe Drugovich, anonyme 16e en F3 l'an dernier, qui signe le deuxième temps des qualifications, et remporte la Course 2, avec un rythme parfait. Enfin, petit bravo personnel pour Dan Ticktum, qui s'offre un podium et une 4e place, étant avec Shwartzmann, les deux pilotes les plus réguliers du plateau. Une chose est sûre en F2 cette saison, c'est que le vivier de talents est présent !

Du côté de Giuliano Alesi, seul Français présent sur la grille, le weekend fut plus compliqué.. Une première course difficile, qu'il parvient à sauver en profitant de la Safety Car provoquée par l'abandon d'Artem Markelov, puis une seconde course avortée très rapidement, avec une casse moteur. Difficile de dire si le pilote de la Ferrari Driver Academy aurait pu aller chercher de très gros points ou non, mais je reste sur la position de ne pas trop en attendre de lui. Au mieux, je serais surpris !

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

Formule 3.

Comme ses grandes sœurs de la F1 et de la F2, la F3 aura essuyé de trop nombreux abandons sur bris mécaniques.. Prema, force ultime du plateau, et de l'univers F3, sort de ce weekend avec une écrasante domination. En Course 1, Piastri s'envole en profitant de l'accrochage de Fernandez, le poleman. Il est suivi sur le podium par Sargeant et Peroni. La très belle prestation de cette course nous vient d'Igor Fraga, Champion du Monde Gran Tourismo, qui remonte près de la moitié de la grille, pour passer de la P30 à la P16. Une prestation qu'il réitère en Course 2, mais la malchance le rattrape. C'est Liam Lawson, pilote de la filière Red Bull, qui m'a impressionné durant cette seconde course. Impatient et fougueux dans ses saisons précédentes, il a l'air de s'être calmé, et a pu étaler toute l'entièreté de son potentiel pour aller gagner la course. Richard Verschoor, vainqueur du GP de Macao, le suit, et Clément Novalak termine le podium. On observait également Sophia Floersch, David Schumacher et Enzo Fittipaldi. Ils auront tous déçu lors de la première course. Des circonstances atténuantes sont à mettre sur leurs prestations, mais rien d'étincelant. Il y aura de l'amélioration en Course 2, mais rien de fou, sauf pour Fittipaldi, qui ira se placer à la 9e position, après une superbe course.

Côté tricolore, Théo Pourchaire aura montré une très grande vitesse. Mais là aussi, il aura été gêné, et touché par la malchance.. Une qualification très compliquée lui oblige à entamer une remontée en Course 1, jusqu'à la 13e place. Avec les points en ligne de mire pour la Course 2, l'objectif était défini. Mais un concours de circonstance malheureux lui fait perdre son aileron avant, quand Peroni perd toute sa puissance moteur juste devant le Français.. Un weekend à oublier pour lui, et une seconde chance dès Samedi ! L'autre Français, courant sous licence Britannique, aura lui eu plus de chances. Clément Novalak, partit 14e en Course 1, arrive à se hisser au 10e rang, et à décrocher la pôle pour le lendemain. Une pole difficile à garder, qu'il convertira en 3e place finale. Un weekend très bon de la part du Franco-Suisse Britannique (oui, c'est compliqué oui..).

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Le midfield très serré.

+ Les catégories annexes, très intéressantes et prometteuses.

+ Les nombreux rebondissements.. -- .. causés par la mécanique trop capricieuse.

-- Ferrari, bien en dessous de nos pires scénarios.

-- La malchance qui aura frappé nos Français à travers les trois catégories.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook