• T.L.

Bilan 2020.


FORMULA.

Quelle saison.. Il y a 6 mois, beaucoup d'entre nous étaient persuadés que l'année 2020 serait vierge de Formule 1, Formule 2, Formule 3. Finalement, grâce aux différentes restrictions sanitaires prises par chacun, par les pilotes, les équipes, les circuits, les organisateurs, notre sport préféré a bel et bien pu s'engager dans une saison véritablement unique. Et que ce soit du virtuel au réel, la saison fut folle en de très nombreux points..

Je vous invite donc, mesdames et messieurs, à vous replonger avec moi dans cette année 2020 de sport mécanique, réels et virtuels.

F1 Esport Pro Series

On commence par la seule catégorie virtuelle couverte par FORMULA. D'un point de vue technique, tout fut plus compliqué à cause de la Covid (Oui, LA, j'ai compris Monsieur Khaldi, pas la peine de me corriger sur une émission YouTube.. Devant beacoup de gens.. Ma crédibilité dans tout ça ?!). Bon, pour revenir à ce qui nous intéresse, toutes les équipes devaient assurer la connexion des pilotes à un serveur unique, là où normalement, les participants se réunissent à la Gfinity Arena de Londres. Ainsi, certains étaient aux QG des équipes, comme Renault ou Ferrari, quand d'autres étaient chez eux.

Toutes ces complications techniques n'auront pas ou presque pas été perçut. Une seule déconnexion massive à eu lieu, du côté de chez Ferrari. Rien de plus. Cela nous a permis d'avoir une saison folle, comme d'habitude avec cette discipline. Jarno Opmeer, que tout le monde attendait au tournant, a répondu présent, et pas qu'un peu, puisqu'il rafle le titre des pilotes. Une superbe saison, durant laquelle il aura fait preuve d'audace, notamment dans ses stratégies, souvent à l'opposée de ses adversaires. Mais les grands gagnants de cette édition, c'est, comme l'an dernier, RedBull. Toujours avec Frederik Rasmussen, impitoyable pilote, l'équipe autrichienne s'est renforcée en recrutant Marcel Kiefer, auteur d'une excellente saison également. Côté Français, Nicolas Longuet fut impérial pour sa première saison complète, en remportant deux victoires, et en impressionnant par sa vitesse et son pilotage. Matthias Cologon, autre Français, a prit quant à lui part à une seule petite course durant la saison, pour le compte de McLaren.

La saison prochaine parait loin, mais elle est pourtant d'ores-et-déjà commencée, avec les premiers roulages de qualifications effectués plus tôt dans la semaine. Thomas "Soron" Amoros, notre consultant cette année, que je remercie encore une fois, y participait d'ailleurs..

Formule 3

Pour cette saison 2020 de F3, je débarquais un peu dans l'inconnu.. Beaucoup de pilotes pouvaient à la fois être très intéressants, comme très décevants. FORMULA Prono étant de retour, je parlais, en début de saison, de Max Fewtrell et d'Enzo Fittipaldi. Eh bien figurez-vous que ni l'un, ni l'autre n'aura impressionné qui que ce soit..

C'est un autre pilote de l'Academy Renault qui a brillé, en la personne d'Oscar Piastri. Avec un début de saison canon, et quelques très bons résultats par la suite, le pilote Asutralien s'est adjugé le titre, juste devant notre Théo Pourchaire national. Auteur d'une saison crescendo, et très intéressante, Théo aura réussit à marquer cette saison de son empreinte, de part une impressionnante pointe de vitesse, et une intelligence de course supérieure. Son début de saison, difficile, lui aura coûté le titre, mais celui qui a fait deux piges en F2 n'a pas à rougir de sa prestation, bien au contraire. Celui qui cependant peut s'en vouloir, c'est Logan Sargeant. Sortit de nulle part, il s'est révélé comme l'un des principaux concurrents au titre, jusqu'à la dernèire manche. Des ereurs, de jeunesse, d'impatience, lui coûteront de gros points, et possiblement le titre également.. Mention particulière à Clément Novalak, franco-britannique, dont la saison fut très sympathique à suivre également.

Très peu de pilotes ont été annoncés pour la saison à venir, mais il y a fort à parier qu'elle sera intéressante. Avec quelques pilotes qui passeront à l'étape F2, ceux qui resteront auront une expérience supplémentaire qui pourra leur être utile. Les Rookies seront quant à eux affamés, comme souvent dans ces catégories, et la lutte pourrait être très passionnante.

Formule 2

Contrairement à la saison passée, dont le plateau était assez bas dans son ensemble, cette édition 2020 fut excellente ! Si l'on enlève quelques pilotes en dessous du lot, l'ensemble du plateau se tenait en très peu de temps. Cela nous a offert de nombreuses courses folles, avec des remontées intéressantes, et à la fin, c'est un allemand qui gagne..

C'était l'enjeu majeur de cette saison : la promotion vers la F1. Et les principaux concurrents pour le titre étaient trois pilotes de la Ferrari Driver Academy. Ilott, en tête du championnat pendant une bonne partie de la saison, Schwartzman, le rookie qui aura joué les trouble-fêtes, et Schumacher, qui se devait de bien performer cette année. Le premier, Callum Ilott, s'est retrouvé en tête sans que je m'y attende. Il a sans doutes sorti la meilleure saison de sa carrière. Malheureusement, des erreurs bêtes lui font perdre de très gros points, et donc, le titre. Ironie du sort, parmi les différents pilotes promus en F1, son nom étaient régulièrement évoqué, jusqu'aux annonces officielles, où il n'apparaissait pas... Il aura tout de même une chance de se rattraper, l'an prochain, tout comme Shwartzman, dont l'irrégularité sera la raison de sa saison moyenne. C'est Schumacher qui quitte la discipline en roi, après une saison crescendo, comme il en a le secret. Il hérite également d'un des deux baquets Haas. Il sera accompagné de Nikita Mazepin, sportivement méritant, médiatiquement bien moins.. Yuki Tsunoda sera également promus, direction Alpha Tauri. Du côté des déceptions, on va parler d'environ tout le reste du plateau.. Ce n'est pas vraiment une déception, mais plutôt un questionnement. Le plateau était ultra intéressant, et beaucoup de pilotes ont eu des soucis (Zhou, Daruvala, Lundgaard, Armstrong) et n'ont pas pu développer leur plein potentiel.

La saison à venir s'annonce épique. Malgré un calendrier pas nécessairement intéressant, le plateau devrait quant à lui être fou. Les pilotes que l'on attendais cette année seront toujours présents, et seront même rejoints par des jeunes promus de F3 fougueux. Nuls doutes que l'édition 2021 sera à suivre de très près !

Formule 1

Enfin, la Formule 1, catégorie reine couverte par FORMULA. Une saison très bizarre, médiatiquement, avec de nombreux "scandales", ou du moins sorties médiatiques douteuses, mais aussi sportivement, avec de nouveaux circuits, des weekends remaniés, des courses folles, etc..

Inévitablement, cette saison aura permit aux Français d'être sur le devant de la scène. Tout d'abord, Pierre Gasly, auteur d'une saison exemplaire, parfaite devrais-je dire pour pousser le chauvinisme. Vainqueur surprise à Monza, il aura su profiter des moindres occasions offertes à lui pour briller. Esteban Ocon aura lui aussi eu son podium, sur la toute fin, ce qui sauvera une saison moyenne. Il y a tout de même du bon à noter : sa progression vis-à-vis de Ricciardo au fil des courses. Enfin, Romain Grosjean, dans la lumière, pas que au sens figuré.. Il nous aura fait bien peur..

Malgré une saison sans suspens sur le plan des deux championnats, je retiens cette édition 2020 comme l'une des plus incroyable de l'Histoire, et comme ma préférée à l'heure actuelle. Nous avons eu de tout, des larmes, de la joie, de la peur, des records, du suspens, etc. Parce que même si l'on connaissait le vainqueur à la fin, chaque Grand-Prix était unique, et chaque circuits pouvait apporter son lot de surprise. Merci Liberty Media d'avoir permis le retour de circuits historiques, et l'arrivée de nouveaux tracés? On espère les revoir.. Un jour.. Peut-être..

Bon, on est obligé de parler de Lewis Hamilton, septuple Champion du Monde, à l'égal de Michael Schumacher. Sa saison est l'une des plus impressionnante qu'il aura sortie. Une domination sans failles ou presque. Des records battus de partout, presque 100 victoires, presque 100 pôles positions. Sa présence en 2021 n'est pour le moment pas officielle, mais il y a fort à parier que le Britannique sera, dans un an, seul roi de la Formule 1.

Je profite de ce Bilan pour vous remercier. Cette année fut encore plus folle que la saison dernière. Tous réseaux confondus, ce sont près de 1200 personnes qui suivent, chaque semaine ou presque, la merde que je peux écrire. De très belles rencontres encore, beaucoup de pilotes, de créateurs, qui permettent à cette communauté F1 francophone d'être ce qu'elle est. J'ai envie de vous dire que ce n'est que le début, et que dès la saison prochaine, on passera un nouveau cap...

Merci à vous tous.

La saison de FORMULA n'est pas finie, puisqu'on se retrouve tout le weekend pour faire un gros bilan de la saison 2020 de Formule 1, et le weekend prochain pour l'édition 2020 du Hall of Fame de FORMULA.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook