• T.L.

Débrief : Bahreïn 2020.


FORMULA.

Hier, le grand Dieu de la Formule 1 nous a rappelé à quel point sa création était dangereuse. A quel point les 20 pilotes qui prennent, chaque Dimanche ou presque, le départ d'une course, ne sont pas des hommes mais nos héros. Ce Dimanche, ce même Dieu veillait au dessus du désert de Bahreïn, pour notre plus grand soulagement..


C'est forcément l'image de ce weekend. Et avec du recul, on est en content. Parce que les photos et vidéos qui font le tour du monde sont celles d'un effroyable accident, qui, fort heureusement, ne restera qu'anecdotique ou presque. Mais quand l'on voit l'impact, l'explosion, puis, après de longues minutes, l'état de la voiture, ces images auraient pu être bien plus funestes. Bien qu'il y a un sérieux problème de sécurité à soulever suite à ce crash, il est également très important de surligner les avancées technologiques qui ont, aux alentours de 15h14 en France, sauvé la vie de Romain Grosjean : les crash-box, les combinaisons, les casques, et surtout, le halo.


Bien-sûr, il y a des héros de l'ombre, qui sont aussi des acteurs majeurs de la survie du pilote Français. 28 secondes. Romain Grosjean sera resté 28 secondes dans un brasier si fort, si vif, qu'il brûla Ian Roberts, médecin de la FIA, et les quelques pompiers venu prêté main forte au professionnel de santé. Il y a ce pompier, dont le nom restera sûrement inconnu, qui a décidé de braquer son extincteur en direction de Romain, ce qui lui a très certainement offert un peu de répits. Puis tous les autres ; commissaires sur place, pompiers, médecins, sur le circuit ou à l'hôpital. Un véritable travail d'équipe, qui a semblé naturel pour ces Hommes, dont le statut de sauveur n'est pas à remettre en cause.


Après une très longue heure de drapeau rouge, une fois que la piste était de nouveau "prête" à accueillir une course de Formule 1, et que tout le monde était rassuré quant à l'état de santé du Français, il était temps pour le sport de reprendre ses marques ! Et autant dire que cette course aura véritablement été animée..


Du côté des incidents, d'abord, avec Lance Stroll qui se retrouve sur le toit, Kimi Räikkönen qui manque de perdre son aileron avant en pleine course, Bottas qui souffre d'une crevaison en début de course, puis d'une autre en fin de course, Perez qui abandonne à quelques tours de la fin, enfin bref, il s'est passé des choses ! Heureusement, les événements étaient aussi spectaculaires, puisque de très nombreux dépassements on été enregistrés, avec de belles luttes, pour toutes les positions. Une course stratégique aussi, avec des pneus qui supportaient très mal l'asphalte de Sakhir, obligeant les pilotes à faire 2, voir 3 arrêts pour certains.


A noter la très belle 6e place de Pierre Gasly, qui profite encore des faits de course et d'un bon call stratégique pour prendre de gros points.


En bref, cette course avait de tout ! Des dépassements, de la stratégie, des rebondissements, des incidents, un cocktail pour le moins explosif.. Sans mauvais jeu de mot.. Enfin si, c'est carrément un mauvais jeu de mot..


Il y a tout de même un gros point noir : la sécurité. Outre le crash de Romain, qui posera d'énormes questions aux officiels de la FIA, et aux organisateurs de la course, l'intégralité du weekend était assez dangereux.. Entre les manœuvres très limites de certains pilotes, les commissaires moyennement réactifs, ou quand ils le sont, se promènent sur la piste en pleine course, l'installation de murs en béton, le tout se rajoutant à une liste d'événement tout au long de la saison, que l'on ne devrait pas voir sur un circuit de Formule 1. Sur un circuit tout court en fait. Cette saison 2020 est véritablement particulière, et j'espère que la FIA saura tirer des leçons de ce weekend, et des autres avant, pour éviter, par exemple, de laisser traîner un tracteur en bord de piste...

Qui a tout perdu ?

Racing Point. L'équipe avait très gros à jouer, avec un Sergio Perez en feu (c'était une allégorie jusqu'au 54e tour..), et un Lance Stroll affamé. A la 3e position du Classement des Constructeurs, l'écurie souhaitait forcément signer un bon résultat pour consolider sa position, et son avance vis-à-vis de McLaren. Malheureusement, Lance Stroll est mis hors course très tôt, et Perez abandonne sur une casse moteur à quelques tours de la fin de la course.. Un 0 pointé terrible, qui permet aux concurrents directs de remonter fort.

Qui a tout gagné ?

McLaren. Et bah le voilà le premier concurrent direct ! McLaren, à l'inverse de Racing Point, aura profité des événements pour se hisser aux 4e et 5e rangs. Ce sont 22 points qui rentrent dans les poches de Woking, et qui leur permettent de passer devant les Panthères Roses. La lutte, qui semblait déjà gagnée par Racing Point, est finalement relancée, et semble d'ores-et-déjà plus profiter à McLaren.. Il reste encore deux courses, mais il paraît compliqué de reprendre les 17 points qui séparent les deux équipes..

Formule 2.

Quel weekend aussi en F2.. Après une qualification rocambolesque, tout laisser penser que la lutte entre Ilott et Schumacher allait être relancée. Puis... Mick a déroulé son talent pour remonter en Course 1, quand Ilott a perdu une victoire qui aurait du lui revenir. Puis vient la Course 2, Schumacher souffre, tombe dans le classement, ce qui nous permet de rêver pour un sprint final épique la semaine prochaine ! C'était sans compter la boulette d'Ilott qui manque un freinage, percute Tsunoda, et saborde sa course.. Au final, il rattrape quelques points, mais le titre semble promis à Schumacher.


Ce weekend voyait les débuts de Théo Pourchaire en F2. Et autant dire qu'ils ont été concluants ! Devant son coéquipier tout le long des deux courses, il aura surtout énormément appris. Malheureusement pour lui, son extincteur se déclenche en Course 2, l'obligeant à abandonner.. Notre autre Français, Giuliano Alesi, a quant à lui brillé ! En qualif.. Dans le Top 5 en début de Course 1, c'est après son arrêt aux stands que la dure réalité rattrape le pilote Français, qui tombe alors au 17e rang.. Une course 2 tout aussi anonyme conclut son Dimanche. Peut-être que le problème ne vient pas que de la voiture..

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Romain Grosjean va bien !

+ Le spectacle tout au long du weekend.

+ Les artifices de sécurité qui auront démontré leur efficacité.

-- L'autre côté des éléments de sécurité, qui sont sérieusement à revoir.

-- Racing Point qui manque cruellement de chance.

-- Ilott qui jette à la poubelle ses chances de sacre en F2.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook