• T.L.

Débrief : Bahreïn 2021.


https://www.racefans.net/2021/03/28/hamilton-resists-verstappen-deny-red-bull-victory-bahrain-gp-nail-biter/
https://www.racefans.net/2021/03/28/hamilton-resists-verstappen-deny-red-bull-victory-bahrain-gp-nail-biter/

Que dire de cette première course de la saison ? Enfin.. Par où commencer ?! Entre la lutte acharnée pour la victoire, le midfield resserré, les outsiders présents, les confirmations de certaines de nos attentes, des surprises, de la joie, de la déception, il y a beaucoup d'éléments à relever par rapport à ce Grand-Prix.


Le premier, le plus important et le plus évident, c'est la difficulté qu'a eu Mercedes tout au long du weekend. Red Bull a parfaitement su en profiter, en qualifications, grâce à un tour phénoménal de Max Verstappen, à bord d'une voiture dont la stabilité rappelle les concurrents de l'équipe.. Puis vient la course, et une stratégie remodelée puisque bousculée par Mercedes, qui aurait pu s'avérer payante, si Verstappen avait pu concrétiser son attaque sur Hamilton, ou s'il avait eu un tour de plus. En tous cas, à l'issue de cette course, bien que des débats vont être lancés, la seule certitude que l'on peut avoir c'est que ces deux-là risquent de nous offrir une saison de fou..!


Dans le milieu du peloton, deux très beaux résultats sont à souligner : McLaren et Ferrari, qui se hissent au sommet du midfield, en quinconce les uns des autres. Pour commencer, la voiture rouge a l'air tellement meilleure que l'an dernier.. En témoigne la 4e place de Charles Leclerc en qualifications.. Pour Woking, c'est la 4e place en course de Lando Norris qui est à souligner. Deux bonnes courses, également de leurs coéquipiers respectifs, qui nous confirment là aussi que la bataille à ce niveau sera dantesque !


Toujours dans ce midfield, on relèvera les prestations, d'abord d'Aston Martin, puis d'Alpine. Les premiers, auraient pu soigner un mal présent depuis les premières séances d'essais. Lance Stroll l'a bien fait, et Sebastian Vettel semblait également lancé en ce sens. Mais les vieux démons ressurgissent, et le quadruple Champion du Monde Allemand commet une faute bête qui met Esteban Ocon en travers. Sur le fond, ça ne change pas grand chose, l'Alpine du Français étant bien loin.. Invisible du début à la fin de la course, Ocon a connu meilleur Grand-Prix.. C'est aussi le cas de Fernando Alonso, qui signait son retour ! Et quel plaisir ce fut.. Jusqu'à ce qu'il abandonne pour soucis mécanique.. Un zéro pointé pour l'écurie Française qui va devoir redresser la barre et vite, puisque pour le moment, c'est la seule équipe du midfield à repartir de Bahreïn vierge de points..


Pour finir avec le midfield, j'ai envie de souligner la course de Yuki Tsunoda, impeccable du début à la fin. Il a été rapide, très bon gestionnaire, incisif dans ses manœuvres. Pour une première, c'est très impressionnant, depuis les essais, jusqu'au dernier tour de la course. On a l'impression qu'il a toujours été là, et qu'il connaît la voiture parfaitement. Grand bravo !


En fond de grille, bon.. Malheureusement, Williams n'a pas vraiment pu jouer gros ce weekend. Et la tendance devrait se répéter toute la saison. On ne les a jamais vu durant toute la course, à l'exception de George Russell, à la défense d'une 10e place improbable. Une course dans l'anonymat, comme la saison dernière et comme cette saison vraisemblablement. C'est tout le contraire de Haas qui, crève l'écran ! Et pas que.. Cette voiture peut facilement prétendre au statut de pire voiture de l'ère hybride. C'est violent, oui, mais quand les deux pilotes ne peuvent pas accélérer, sous peine que la voiture patine, et que l'arrière se dérobe, bon.. Mazepin n'aura tenu que trois virages en course, deux de plus qu'en qualifications, ses freins étant le souci le Samedi. Schumacher de son côté aura terminé la course, loin, très loin de l'avant-dernier, avec en prime un beau tête-à-queue en début de Grand-Prix aussi..

Qui a le plus perdu ?

Pierre Gasly. Quelle qualification de notre Pierrot national ! Positionné 5e, avec des pneus Mediums, l'envoyant dans la même stratégie que les leaders, un exploit était entièrement possible ! Puis malheureusement une erreur d'appréciation de sa part, couplée à un pack très resserré au départ, lui coûtera son aileron avant, et tous ses espoirs de gros points.. Il réussira tout de même à remonter très légèrement dans le fond de grille, mais rien de bien fou.. Il va même abandonner dans les derniers tours, sûrement pour pouvoir économiser la mécanique, et surtout, pouvoir toucher à certaines pièces gratuitement. On espère que tout s'alignera mieux pour Gasly dans trois semaines.

Qui a le plus gagné ?

Red Bull. C'est assez paradoxal avec l'ambiance globale qui règne après cette course, mais avec un poil de recul, je pense que Red Bull sont les grands gagnants de ce weekend. Le moteur Honda s'est montré extra-rapide, la monoplace Autrichienne la plus stable et la plus aboutie, Max Verstappen au sommet de son art, et surtout, l'intelligence de cette structure, qui sait que la course au titre est longue. En témoigne la passe d'armes avec Lewis dans les derniers tours, et Verstappen qui rend la position, pour éviter des sanctions, sportives, financières, et surtout, pour assurer des gros points qui pourraient être importants en fin de saison. Sergio Perez, victime de sa mécanique, aura lui aussi éblouit la course, en remontant jusqu'à la 5e position, avec panache. Red Bull peut peut-être faire quelque chose de grand cette saison.

En bref.

+ Le retour de la Formule 1 ! Et dans un weekend de folie.

+ Yuki Tsunoda, auteur d'une superbe course, agressive, incisive, mais intelligente.

+ Le final incroyable, avec du suspens jusque dans le dernier virage.

-- Alpine, loin, très loin de ses attentes.

-- La direction de course, irrationnelle dans ses décisions, et sa communication.

-- Les deux Haas, aussi mauvaises qu'imprévisibles.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook