• T.L.

Débrief : Espagne 2020.


https://www.ctvnews.ca/sports/lewis-hamilton-wins-spanish-gp-for-88th-career-victory-in-f1-1.5066431?cache=%3Fot%3DAjaxLayout

Comme on s'y attendait, ce weekend fut une longue procession, que ce soit en F3, en F2, ou en F1. Une longue procession pour célébrer une nouvelle page de l'Histoire de la discipline, écrite par Lewis Hamilton, qui est devenu, ce weekend, le pilote étant monté sur le plus de podium au cours de sa carrière. Un chiffre que l'on verra encore gonfler les semaines et mois à venir, et qui sera bientôt rejoints par d'autres chiffres tout autant incroyables et historiques..

A Silverstone, les Mercedes avaient souffert de leurs gommes. Elles s'étaient alors promises de trouver la solution, et forcé de constater que le problème a été résolu. Avec une gestion parfaite de ses pneus, Lewis Hamilton a pu aller décrocher une victoire amplement méritée. Cependant, son coéquipier a eu un peu plus de mal, puisqu'il aura buté sur Max Verstappen, aussi bon dans sa gestion que la semaine dernière. Ce qui confirme qu'en Angleterre, Mercedes s'était largement loupé..

Ceux qui ne se sont pas loupés en tous cas, ce sont les deux Racing Point, qui finissent 4e et 5e. La course est calme pour les deux voitures, qui se contentent de ramener les points à la maison. On ne peut pas en dire autant de Renault, qui est auteur d'un weekend catastrophique.. Aucune des deux voitures n'est dans le Top 10, aucun point n'est donc rapporté d'Espagne, et la progression en dents de scie de l'écurie agace. M'agace.

Celui qui m'agace aussi, c'est Romain Grosjean. Certes il n'est pas aidé par sa voiture, qu'il a qualifié comme étant « la pire jamais conduite », mais ses manœuvres en pistes sont tout de même très discutables.. Comme la semaine dernière, il nous a offert un changement de ligne très limite, cette fois-ci sur Räikkönen, qui ne s'est pas privé de le faire savoir à la radio, avec tout son tact légendaire. Mais bon, au moins il nous permet de dire des choses sur cette course pour le moins soporifique..

Qui a le plus perdu ?

Renault aura, ce weekend, perdu mon soutien. L'équipe ne cesse de crier aux améliorations, au progrès, et ne cesse de décevoir. Et là où, dans les plans de développement annoncés, Renault aurait dû jouer les gros points, et le podium, placer ses deux voitures dans le Top 10 relève de l'exploit. Une gestion médiatique aussi catastrophique que sa gestion sportive. Espérons que Fernando Alonso relèvera la barre, et que l'écurie au losange ne se ridiculise pas un peu plus..

Qui a le plus gagné ?

Verstappen. Encore lui. Toujours lui. Il est incroyable. Avec sa Red Bull, bien derrière les Mercedes, il parvient à les tenir, et à se hisser à la deuxième place, et ainsi à conserver sa deuxième position au classement des pilotes. Quand on voit les performances de son coéquipier, quoi qu'on en dise, le gouffre est notable. Et réussir à jouer des coudes avec les grands du collège quand on est encore à l'école primaire, c'est remarquable.

Formule 2.

Comme l'on pouvait s'en douter ce weekend, les deux courses de F2 ne seront pas deux courses que l'on retiendra cette saison.. Du moins pas pour son action en piste. A vrai dire, les courses se sont décantées, aux alentours des 5 derniers tours à chaque fois, après des incidents de course qui auront permis l'intervention de la Safety Car, ou des arrêts aux stands à cause des gommes, en difficultés. Et chose rarissime, UNI Virtuosi, pourtant la meilleure pour la gestion des pneus en temps normal, s'est retrouvée bien en difficulté ce weekend.. C'est MP Motorsport qui se hisse, les deux fois sur le sommet du podium. La première fois, par Matsushita, grâce à une roublardise impressionnante, et quelques faits de courses dans son sens. La seconde fois, c'est l'étonnant Drugovich, qui a dominé la course du début à la fin, sans abîmer ses gommes, tout en étant très rapide. Un weekend parfait pour l'équipe.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

Formule 3.

En Formule 3, comme en F2 et en F1, on s'est fait chier.. Peu de bagarres, des courses molles, et peu de faits de course à noter. On peut tout de même noter, qu'à la fin du weekend, la lutte pour le titre est on ne peut plus serrée, avec Sargeant et Piastri qui se tiennent toujours en un seul petit point. On peut aussi souligner que la chance a enfin tourné pour Hugues, qui s'impose lors de la Course 1, après un début de saison malchanceux au possible, alors qu'il semblait avoir le rythme des tous meilleurs.

Du côté tricolore, on peut féliciter Théo Pourchaire pour ses deux courses, sérieuses, qui le déposent respectivement au 6e et 7e rang. Clément Novalak est lui aussi auteur d'un très bon weekend, avec une 4e place en Course 2.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Lewis Hamilton encore un peu plus dans l'Histoire.

+ Pierre Gasly irréprochable.

+ La lutte pour le titre en F3.

-- Renault.

-- Le manque cruel de spectacle, peu importe la catégorie.

-- Uni Virtuosi à la ramasse complet.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook