• T.L.

Débrief : Italie 2020.


FORMULA.

24 ans, 3 mois et 18 jours après Olivier Panis et un Grand-Prix Monégasque riche en rebondissement, c'est au tour de Pierre Gasly de faire retentir La Marseillaise sur un podium de Formule 1.

Il aura fallu une course rocambolesque pour voir un Français monter sur la plus haute marche du podium. Un peu moins d'un an après son podium miraculeux au Brésil, c'est un nouveau coup d'éclat opportuniste qui permet à notre Pierrot national de devenir le 109e vainqueur de Grand-Prix, le 9e vainqueur de l'ère hybride, et le 13e vainqueur Français en Formule 1.

Cet exploit est, notamment dû à une course manquée de Mercedes. Valtteri Bottas, à la ramasse complet, manque son départ et ne parvient pas à remonter. De son côté, la victoire semblait une nouvelle fois offerte à Lewis Hamilton, avant qu'une erreur de son équipe lui offre une lourde pénalité dont il se serait bien passé.. Avec une rentrée dans la voie des stands, alors que cette dernière était fermée, c'est un Stop&Go de 10 secondes qui vient compliquer sa course.

Du côté des "autres", c'est McLaren qui signe le meilleur weekend. A quelques mètres de la victoire, c'est tout de même une sublime performance pour Woking, qui s'en va de Monza avec un bilan comptable quasi-parfait. Mais ça aurait dû être Renault au vu de leurs prestations en Belgique. Une nouvelle déception de la part de la marque au losange, qui a décidé de se renommer en Alpine pour 2021, sans doutes pour éviter de décevoir les fans de Renault..?

Je suis obligé d'aborder les deux Ferrari. A domicile, on ne s'attendait pas à grand chose, mais j'ai tout de même eu l'impression d'être déçu.. Sans trop extrapoler (on aura le temps de le faire tout au long de la saison..), c'est un weekend noir pour Ferrari, qui manque de fiabilité, et de performances, et qui, en plus, commet des erreurs, à l'image de Charles Leclerc, qui sort violemment dans la Parabolique.

Enfin, pour terminer sur la globalité, il faut parler de Williams, et outre la belle prestation de Nicholas Latifi, ce Grand-Prix d'Italie marquait le dernier du clan Williams. Une page de l'Histoire de la Formule 1 se tourne, Claire Williams n'est plus à la tête de l'écurie de son père, et ce même Franck Williams ne reviendra plus dans les paddocks avant un bon moment.. C'est une autre larme qui est versée, moins joyeuse cette fois-ci.

Qui a tout perdu ?

Bottas. Lorsque je critique ce brave Valtteri, on est souvent là à me dire que "son rôle n'est pas d'attaquer pour la victoire, juste d'assurer les points". Alors.. En théorie, il a assuré des points.. Et il en a même repris sur Lewis Hamilton.. Mais en finissant 5e, et en étant bloqué derrière Norris pendant toute la course.. Dans ce genre de situation, comme l'an dernier au même Grand-Prix, Valtteri Bottas n'est pas en mesure d'assurer la victoire à Mercedes. Et c'est dommage de le voir rester bloqué derrière un pilote quand son coéquipier à le temps de rattraper 23 secondes, puis de doubler une bonne dizaine de voitures pour finir à la 7e position, en signant le meilleur tour.

Qui a tout gagné ?

Pierre Gasly ! Impossible de ne pas parler de notre Pierrot national ! Au moment où j'écris ces lignes, l'euphorie est quelque peu retombée, et l'objectivité reprend doucement le dessus. C'est une splendide conclusion au début de saison de Pierre Gasly, qui, depuis quelques courses, rayonne de tout son talent. Après une course incroyable en Belgique, qu'il aura ponctuée d'un sublime dépassement au pied du mur de l'Eau Rouge, et des choix de stratégie audacieux depuis quelque temps, c'est une victoire qui vient récompenser les efforts du Normand. Une victoire inespérée, mais méritée, qui nous permet à nous, fans de Formule 1 Français, de rêver éveillés.

Formule 2.

Quel weekend aussi en Formule 2. Alors que la lutte semblait être promise à Shwartzman et Ilott, un jeune Allemand du doux nom de Schumacher est venu se mêler à ses confrères de la Ferrari Driver Academy. Après un weekend Belge très compliqué, Ilott signe une double prestation quasi parfaite à Monza, et reprend la tête du Classement des Pilotes. Il est poursuivi par Mick Schumacher, lui-même coursé par le Russe Robert Shwartzman. Le tout, séparés par 9 petits points.


Attention de ne pas oublier Yuki Tsunoda, qui semble être en pleine bourre en cette fin de saison, et qui pourrait aussi venir poser son grain de sel dans cette lutte au titre. Petit bravo à Dan Ticktum, vainqueur de la Course 2, qui se voit disqualifié après ne pas avoir réussi à ramener sa monoplace aux stands.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

Formule 3.

Et là aussi, en F3, le weekend a été totalement fou ! Un weekend blanc pour Logan Sargeant aurait pu promettre le titre à Oscar Piastri. Mais le pilote de la Renault Driver Academy s'est vu percuter par Clément Novalak, alors en pleine attaque. Une erreur bête qui gâche la course du Franco-Britannique, et surtout de l'Australien. C'est tout de même un weekend correct pour Piastri qui reprend la tête du classement, à une petite semaine de la conclusion de la saison.


Côté tricolore, c'est un weekend incroyable pour Théo Pourchaire. Auteur de la pôle position, rétrogradé ensuite à cause d'une pénalité, il domine toute la Course 1 avant de terminer à la deuxième position. La Course 2 est bien moins frustrante pour lui, auteur d'une grosse remontée, pour finir une nouvelle fois P2. Mais le très gros bravo du weekend va à Pierre-Louis Chovet, qui continue d'impressionner depuis son arrivée dans la discipline. Auteur encore d'une qualification très difficile, sa Course 1 le place merveilleusement bien pour la seconde. Il termine 7e, puis se voit gratifié de la 6e position après la disqualification de Bent Viscaal.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ La première victoire Française en Formule 1 depuis 1996, grâce à Pierre Gasly !

+ Le podium inédit.

+ Le spectacle tout au long du weekend.

-- Le loupé général de Mercedes.

-- La direction de course à la ramasse, en F1, F2 et F3.

-- Ferrari, la débandade à domicile, et la faute de Leclerc.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook