• P.W.

Débrief Juniors : FFSA F4.


© Romain Perchicot
© Romain Perchicot

Seize jeunes, dont treize découvrant les joies de la monoplace, ont roulé le weekend dernier à Nogaro pour le début de la FFSA F4, avec tous la même ambition : succéder à Ayumu Iwasa au palmarès. Ou tout du moins, bien lancer leur saison qui les rapprochera de leur rêve de devenir pilote professionnel.


Il était si proche du weekend parfait et de faire le combiné double pole + victoires en Courses 1 et 3… si proche. Esteban Masson a montré ce weekend pourquoi il était le favori du championnat. Le protégé de Didier André a toujours été dans les bons coups : auteur d’une double pole avec plus de deux dixièmes d’avance, il a confirmé en Course 1 avec une victoire assez large où il ne fut que rarement menacé par ses poursuivants. En Course 2 (avec grille inversée), le Français a montré son intelligence de course, avec des dépassements bien construits et une gestion de course remarquable qui lui a permis de gagner de précieux points dans les derniers tours. Alors que tout semblait lui sourire depuis le début du weekend, il cale en course 3, le forçant à remonter tout le peloton. Hors des points à la fin du premier tour, il remonte jusqu’à la troisième place, lui assurant solidement la tête du championnat.


Et sinon… comment ne pas parler de Macéo Capietto ? En verve lors des essais où il a signé le meilleur temps, il s’est montré sérieux en qualifications avec un solide quatrième temps. Quand soudain… problème de transmission dans le tour de formation. Le weekend de rêve semble se transformer en weekend cauchemar. Ne pouvant pas prendre le départ de cette course, il doit prendre le départ de la dernière place sur la grille pour la Course 2. Qu’à cela ne tienne : il remonte jusqu’en huitième position avec des dépassements d’une facilité déconcertante (ce scénario ressemble beaucoup à Pourchaire en F2 non?), en signant le meilleur tour en course. Mais avec seulement deux points au championnat, Macéo se doit de faire un gros résultat pour la Course 3 pour véritablement lancer sa saison au plan comptable : mission réussie avec une deuxième place et un nouveau meilleur tour. Une victoire était proche, mais il n’a pas su trouver la faille sur…

L’Australien Hugh Barter, autre révélation du weekend. Découvrant la monoplace, cela ne l’a pas empêché d’être un excellent deuxième en qualifications. Un départ compliqué l’a forcé à devoir rester au pied du podium en Course 1. Après une deuxième course où il bataille ferme contre Masson et Capietto au milieu de peloton, il remporte sa première victoire en Course 3, après avoir profité du calage de Masson et résisté à la pression de Capietto. Ce duo Barter-Capietto s’est imposé avec une avance remarquable de presque quinze secondes sur le reste du peloton. Deuxième au championnat, régulier et rapide, Barter s’affirme comme l’un des prétendants au titre.

Ce trio Masson-Barter-Capietto est très, très fort. Et surtout, les trois ont clairement montré le potentiel pour aller plus haut. Les redoublants Owen Tangavelou et Daniël Ligier ont aussi été très rapides, comme le montrent leurs podiums en Course 1. Mais aussi assez irréguliers, avec une crevaison pour le premier et un aileron avant cassé pour le deuxième, en Course 3. En tout cas, c’est une réelle progression par rapport à l’an dernier pour les deux pilotes.

Jolies performances de pilotes moins attendus, comme le Thaïlandais Thanapongpan Sutumno, brillant vainqueur de la Course 2 qui a su profiter avec merveille de la grille inversée. Les Français Gaël Julien et Alessandro Giusti sont montés sur leur premier podium lors de cette même course, récompensant un premier weekend très sérieux de leur part. Le Britannique Aiden Neate s’est révélé très constant avec trois top 5 en course et semble le favori chez les Juniors.

Derrière, la féminine Angélina Favario a déçu, à la lutte pour l’avant-dernière place avec l’Indien Vignesh Kadarabad pendant tout le weekend. Le 3e redoublant, Noah Andy à la recherche de sponsors pour continuer la saison, était en lutte pour un podium lors de la Course 2 avant qu’un tête-à-queue ne lui fasse tout perdre. Pierre-Alexandre Provost était bien placé pour marquer des points avant qu’un gros crash avec Giusti dans le dernier tour de la dernière course ne l’envoie dans le mur de béton, heureusement sans blessure à priori.

Le prochain rendez-vous ? À Magny-Cours le weekend du 7 au 9 mai (en espérant que la Covid nous laisse tranquille).


En bref.

Qualifications – Pôles positions d’E. Masson

Course 1 – Victoire de E. Masson, suivi de O. Tangavelou et de D. Ligier.

Course 2 – Victoire de T. Sutumno, suivi de A. Giusti et de G. Julien

Course 3 – Victoire de H. Barter, suivi de M. Capietto et de E. Masson.


Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook