• P.W.

Débrief Juniors : FFSA F4.


https://www.ffsaacademy.org/2021/07/11/f4-academy-maceo-capietto-replique-en-course-3-a-budapest/
https://www.ffsaacademy.org/2021/07/11/f4-academy-maceo-capietto-replique-en-course-3-a-budapest/

Quel weekend ! La relève du sport auto français a clairement été à la hauteur. Juste avant la pause estivale, les quinze pilotes avaient hâte de marquer un grand coup. Ce weekend, ce n’est pas un, mais bien deux pilotes qui ont été au-dessus du lot : Esteban Masson, comme depuis le début de la saison, et Macéo Capietto, qui ne cesse de monter en puissance.


Si l’on attendait la météo comme facteur X sur le Hungaroring, la piste est finalement restée bien sèche, et ce sont les track limits qui ont totalement chamboulé la hiérarchie en qualifications. Le rookie Elliott Vayron (2e de FEED Racing), a ainsi vu tous ses tours annulés pour cette raison alors qu’il était dans le top 5/top 6 à la régulière. Idem pour Hugh Barter, candidat assumé au titre depuis le début d’année, qui a perdu de précieuses positions de cette façon. Le leader Esteban Masson (qui avait provisoirement signé les deux pôles avec 3-4 dixièmes d’avance) a vu beaucoup de ses tours annulés, quand Macéo Capietto a toujours su rester dans les limites de la piste. C’est ainsi que ce dernier a pu décrocher sa première pole position de la saison (pour la Course 3), tandis que Masson se contentait de la pole pour la Course 1.

Les deux hommes forts...

Celui qui a marqué le plus de points de weekend n’est donc pas Esteban Masson, mais bien Macéo Capietto ! Deuxième des qualifications, Macéo a passé une première course relativement tranquille, en deuxième position, sans pouvoir attaquer Masson, mais sans devoir se défendre des pilotes derrière. Huitième de la Course 2 (avec grille inversée), c’est en Course 3 que le jeune Français de 15 ans a explosé au grand jour. Partant de la pole position, Macéo s’est montré intouchable avec un grand chelem : pole, victoire, meilleur tour en course, et tous les tours menés. S’il s’agit de sa deuxième victoire de la saison, il s’agit de la première où il domine à ce point. De quoi lui donner des ailes en vue de la fin de saison ? Je lui ai posé la question : « Le but de cette deuxième moitié de saison est de continuer sur cette lancée et pourquoi pas aller chercher Masson au général. Course après course, je suis de plus en plus proche de lui, de là à même pouvoir être plus vite que lui à certains moments. ». Au général, Capietto devient le dauphin de Masson.

Esteban Masson, parlons-en ! Le Français de 16 ans a vécu un weekend hongrois très mouvementé. Après avoir été défait pour la première fois en qualifications à cause des track limits, Esteban s’est directement remis en selle en Course 1, avec une victoire dominatrice comme il en a le secret depuis le début de saison. Dans la Course 2, à grille inversée, Masson gagna rapidement quelques positions avant de se faire percuter, à la lutte avec Barter et Capietto, et de partir en tonneaux. Plus de peur que de mal, la voiture est remise en ordre assez rapidement pour la course du lendemain par les mécaniciens de la FFSA Academy. Pour cette dernière course, Esteban Masson réutilise les anciens pneus sur lesquels il a roulé à Magny-Cours, ceux de la veille étant morts. Sur des pneus passablement usés, Masson est distancié par Capietto, mais sauve tout de même les très gros points de la deuxième place. Si cette 3e manche est encore frustrante pour Masson, il double néanmoins son avance au championnat, en passant d’une vingtaine à une quarantaine de points d’avance.

... et les autres performances du weekend.

Depuis le début de la saison, je parle sans cesse du trio Masson-Capietto-Barter. Mais cette fois l’Australien Hugh Barter est passé à côté de son sujet, une fois n’est pas coutume. La majorité de ses temps annulés en qualifications n’a sûrement pas aidé, mais il n’a pas pu vraiment remonter en course avec deux 7e places et une 8e place... Celui qui l’a en quelque sorte remplacé au devant de la hiérarchie était le Thaïlandais Tasanapol Inthraphuvasak, auteur de deux podiums. J’en parlais également dans la Pré-Grille, un pilote était en recherche de régularité et il l’a trouvé : avec trois tops 5, Owen Tangavelou a enfin lancé sa saison et remonte au 5e rang du championnat.

Durant la course à grille inversée, c’est le Junior Alessandro Giusti (14 ans) qui a remporté sa première victoire, après un excellent départ. De plus en plus, la lutte chez les Juniors se résume à un duel entre Dario Cabanelas et Giusti, Aiden Neate ayant déclaré forfait ce weekend. Un mot enfin pour terminer sur Elliott Vayron qui a directement impressionné dès ses débuts officiels en compétition. Sixième avant les annulations de ses tours qualifs, le finaliste FEED a dû partir depuis la dernière position durant presque toutes les courses. Mais cela ne l’a pas empêché de faire de jolies remontées, en signant notamment le meilleur tour de la deuxième course.

Pour finir, on regrettera la... non-diffusion de l’événement. Pour la première fois de l’année, aucune course n’était diffusée. Le championnat ne se tenait pas en support du championnat de France FFSA GT, organisé par SRO, mais en support de l’International GT Open. Quel dommage car les batailles dans le peloton étaient légion ce weekend sur le tourniquet hongrois.


Pour retrouver Masson, Capietto et compagnie, il faudra attendre la fin de la pause estivale et le 27 août, pour la 4e manche sur le circuit de Lédenon !



En bref.

Qualifications – Pôles positions de E. Masson et de M. Capietto.

Course 1 – Victoire de E. Masson suivi de M. Capietto et de T. Inthraphuvasak.

Course 2 – Victoire de A. Giusti suivi de D. Ligier et de G. Julien.

Course 3 – Victoire de M. Capietto suivi de E. Masson et de T. Inthraphuvasak.


+ Un Esteban Masson encore malchanceux, mais qui accroit son avance au championnat. Toujours constant aux avant-postes.

+ Macéo Capietto qui monte en puissance et qui prend la 2e place du classement général.

+ Première victoire d’Alessandro Giusti (14 ans), excellent rythme de Tasanapol Inthraphuvasak et très beaux débuts d’Elliott Vayron.


– Pas de diffusion des courses du weekend. Aucune communication officielle de la FFSA à ce sujet, c’est par l’intermédiaire seulement des pilotes qu’on apprend qu’il n’y aura pas de diffusion...

– Les track limits qui ont joué un rôle tellement important et qui ont bouleversé le weekend de certains pilotes, dont notamment le débutant Elliott Vayron.


Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook