• P.W.

Débrief Juniors : FFSA F4.


https://www.ffsaacademy.org/2021/10/03/f4-academy-nouvelle-victoire-de-masson-suspense-preserve/?fbclid=IwAR1c8S5kbS3Ns-bBwGf0YwjvKAFLSsnVPM2a7ToKE5cnge9x5aYCQKZBimQ
https://www.ffsaacademy.org/2021/10/03/f4-academy-nouvelle-victoire-de-masson-suspense-preserve/?fbclid=IwAR1c8S5kbS3Ns-bBwGf0YwjvKAFLSsnVPM2a7ToKE5cnge9x5aYCQKZBimQ

Encore une fois un très grand weekend de FFSA F4 au Paul-Ricard ! Des batailles à tous les étages, une lutte pour le titre plus serrée que jamais, les 19 pilotes nous ont régalé ! J’ai en plus eu le plaisir de pouvoir parler de la F4 française et de commenter la Course 3 en direct avec mon ami Antoine du Pit-Stop F1 sur Twitch. Bref, un excellent weekend !

Le duo de tête.

Il attendait ce weekend avec impatience et a finalement pu relancer sa saison : Esteban Masson était un leader précaire de la FFSA F4 et voyait Macéo Capietto fondre sur lui. Très rapidement, Esteban a montré qu’il maîtrisait ce circuit mieux que ses adversaires, en y signant les deux poles positions. En Course 1, cependant, malgré un bon départ, il voyait vite revenir son adversaire pour le titre à mi-course pour le dépasser, devant se contenter de la seconde place. Lors de la Course 2, à grille inversée, Masson semblait lutter pour le top 5 pour pouvoir reprendre de précieux points à Capietto, avant de s’accrocher avec Gaël Julien dans le dernier tour, le forçant à rentrer aux stands. En Course 3, enfin, une course sans accroc et une cinquième victoire de la saison, sa première depuis... le 10 juillet en Hongrie ! Une victoire qui lui fera du bien niveau confiance pour aborder plus sereinement le dernier meeting dans trois semaines.

Macéo Capietto, de son côté, semblait moins à son aise qu’à Lédenon ou Monza, mais assurait avec une 3e et une 4e place en qualifs. Son meilleur rythme en Course 1 lui faisait gagner une précieuse victoire, quand en Course 2, il s’est contenté d’assurer, d’observer et de profiter des erreurs des autres pour reprendre huit nouvelles unités à Masson. En Course 3, il a eu plus de mal, malgré un départ fulgurant qui l’avait mis en deuxième position. Peut-être avec des pneus plus fatigués, le Français de 15 ans devait se contenter de la 4e place. Au championnat, Macéo Capietto totalise 243 points quand Masson en a 236. Cependant avec la règle du moins bon meeting décompté, Masson est en tête avec 226 points, contre 222 pour Capietto. Quatre points, trois courses restantes, deux candidats au titre, mais un seul champion...

Les jolies performances du weekend.

De leur côté, Daniël Ligier et Hugh Barter ont continué leur bataille pour la 3e place au championnat. Deux nouveaux podiums pour le premier nommé, qui compte désormais neuf podiums à son actif, mais Barter, lui aussi très régulier, terminait trois fois dans le top 6 avec un podium sur la Course 3. Les hommes forts derrière Masson/Capietto, c’est bien eux !

Evidemment, comment ne pas parler des Juniors et surtout d’Alessandro Giusti, 14 ans. On avait quitté le Français frustré à Monza, lui qui avait signé sa première pole mais qui avait vu la course annulée. Deux fois deuxième en Qualifications ce weekend, Giusti a été étincelant. Et s’il a eu deux premières courses un peu compliquées, il a réalisé une excellente Course 3 en terminant deuxième, avec le meilleur tour en course en prime. Il a fait un bon pas vers le titre Juniors, et peut même penser à titiller Gaël Julien pour la 6e place du championnat. Une fin de saison en beauté qui n’annonce que le meilleur pour 2022 pour lui.


Elliott Vayron n’a pas connu le même weekend qu’à Monza. Encore une fois très rapide (4e et 3e en qualifs), le finaliste FEED a eu plus de mal dans le trafic : direction endommagée en Course 1, aileron avant en moins en Course 3... Heureusement, en Course 2, à grille inversée, il a montré que ses victoires à Monza n’étaient pas un hasard. Parti second, Vayron a écrasé la concurrence pour s’imposer avec dix secondes d’avance. Un très joli lot de consolation dans un weekend malchanceux.


Enfin, mention spéciale à Owen Tangavelou, toujours très régulier ce weekend. Le Franco-Vietnamien, en terminant deuxième de la Course 2 (+ le meilleur tour) à la suite d’une bataille folle avec Ligier et Cabanelas, a même inscrit les points de la victoire, Vayron étant toujours pilote invité. Lui qui est toujours à la poursuite de sa première victoire en monoplace, s’en rapproche de plus en plus. Le Réunionnais Noah Andy a réalisé l’un de ses meilleurs weekends, avec une jolie 6e place en Course 3. Chez les autres pilotes invités, notons la 10e place de Louis Pelet lors de la dernière course.

On se retrouvera dans trois semaines pour l’ultime manche de la saison à Magny-Cours. Des enjeux à tous les étages et des batailles qui promettent d’être aussi sublimes qu’au Castellet. On a hâte !



En bref.

Qualifications – Pôles positions de E. Masson.

Course 1 – Victoire de M. Capietto suivi de E. Masson et de D. Ligier.

Course 2 – Victoire de E. Vayron suivi de O. Tangavelou et de D. Ligier.

Course 3 – Victoire de E. Masson suivi de A. Giusti et de H. Barter.


+ Esteban Masson et Macéo Capietto ont livré tous les deux un solide weekend, la lutte pour le titre est si serrée ! Mais il n’y aura qu’un seul champion.

+ Alessandro Giusti excellent avec son troisième podium à 14 ans, le premier dans une course à grille non-inversée.

+ Elliott Vayron encore vainqueur, Daniël Ligier qui marque encore deux podiums.


– Peut-être un peu trop d’agressivité de Masson qui a perdu de précieux points en Course 2. On a le sentiment qu’il n’a pas totalement capitalisé.

– Elliott Vayron et Gaël Julien ont perdu beaucoup dans des petits contacts, des batailles trop rugueuses, et souvent, sans que ce ne soit leur faute. Dommage.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook