• T.L.

Débrief Juniors : FIA F2.


https://www.fiaformula2.com/Latest/HRCp93ZDkxvUiEosNTdHa/gallery-the-top-shots-from-yas-marina
https://www.fiaformula2.com/Latest/HRCp93ZDkxvUiEosNTdHa/gallery-the-top-shots-from-yas-marina

Comme sa grande sœur, la Formule 2 se rendait à Abu Dhabi pour clôturer sa saison. Et comme en Formule 1, le titre pilote n'était pas encore attribué. Bon, inutile d'installer un suspense qui n'a pas lieu d'être, puisque dès la première course du weekend ça a été plié, ne laissant aucun enjeu ou presque, et laissant donc tous les pilotes se battre pour leur propre plaisir, ou du moins, pour signer des résultats honorifiques.



La faute à un Oscar Piastri encore et toujours trop fort. Il n'aura laissé aucune chance à Robert Shwartzman de réaliser l'exploit. Dès le Vendredi, il signe une pole précieuse pour la suite de son weekend. La première course est toute à son avantage également, puisqu'il remonte jusque sur le podium pour pouvoir fêter dignement son titre. Il n'y avait aucune place pour Shwartzman qui, dans tous les cas, n'aurait rien pu faire lors de la course longue non plus, puisque l'Australien s'est également imposé à son issue, avec une maîtrise et une constance sublime. Nous en reparlerons lors du bilan, mais cette saison de Piastri aura été de plus en plus impressionnante, et les erreurs n'auront été que très rares. Il en a commis une ce weekend, en Course 2. La première depuis bien longtemps...


Celui qui s'est illustré, un poil trop tard, c'est Zhou. Il a réalisé ici le weekend qu'il aurait dû faire à Jeddah. Après les Qualifications, il est P3. Une première course discrète, vite oubliée par une victoire en Course 2, et une P2 en Course 3. Un weekend solide, très solide de la part du Chinois qui termine très bien sa saison, et qui se met dans de bonnes conditions pour la nouvelle étape qui l'attend dans sa carrière : la Formule 1.


Un autre qui s'est mis dans de bonnes conditions pour la saison prochaine : Jack Doohan. Vendredi, il a été LA surprise des Qualifications. Incroyable P2, il perd cependant des places en course à cause de son manque d'expérience et de maitrise de la monoplace. Et ça s'est parfaitement illustré lors du départ de la Course 3, où, dans le premier tour suite à une bataille avec un autre pilote, il sort au large. Il décide de rester le pied à fond sur l'accélérateur, mais avec des gommes sales, refroidies, et hors trajectoire, il perd sa monoplace qui termine sa course dans le mur. Il a tout de même montré une très belle pointe de vitesse. Annoncé chez UNI-Virtuosi la saison prochaine, il pourrait bien réaliser de très belles choses si sa gestion de course et son apprentissage de la F2 se déroule comme il faut. Il l'a montré en F3.


Des petits mots pour Shwartzman et Drugovich, qui auront été très bons également ce weekend, dans le rythme et capable de se hisser parmi les meilleurs plusieurs fois. Presque comme Boschung et Daruvala, tous les deux détenteurs d'un podium ce weekend. Le premier monte, comme à Jeddah, sur la troisième marche du podium, dans des conditions bien plus régulières cette fois-ci. Le second remporte encore une course, la première du weekend, après une bataille presque acharnée avec ses poursuivants.


Parce que oui, si l'on doit parler des bémols de ce weekend, il faut parler du tracé qui n'a rien changé en ce qui concerne la Formule 2. On ne peut pas plus se doubler... La première épingle est trop large pour que ce soit un véritable freinage, mais trop rapide pour que les pilotes puissent recoller et se suivre pour tenter quelque chose en ligne droite. La chicane est finalement la seule zone de dépassement si l'on arrive à bien se coller dans le diffuseur de la voiture qui est devant. Et ce "banking", qui n'en est pas un, est lui aussi bien trop rapide et trop ouvert pour les Formule 2. Des changements pas si inutiles en Formule 1 qui ne changent rien en Formule 2, voire qui enlèvent une zone de dépassement même...


Et pour terminer, un petit mot sur Théo Pourchaire. Le guerrier qui était de retour après son impressionnant accident de Jeddah. Tout n'était pas bon pour lui, mais dans la globalité, c'était vraiment pas mauvais. Il réalise une bonne séance de qualifications, en se plaçant P6, ce qui le laisse à peu près au milieu du top 10 en Course 1 et Course 3. Mais ces départs ne lui auront pas facilité le travail.. Les trois auront été compliqués ce weekend. Beaucoup de places de perdues qui, lors des courses sprints, compromettent beaucoup son résultat. Pour la course longue, il aura été aidé d'une superbe stratégie et d'un pilotage de très haut niveau pour réussir à se placer P4. Il pouvait même aller chercher mieux. Mais globalement un bon dernier weekend. Maintenant, il faudra être présent en 2022. L'autre Français du weekend, Clément Novalak, aura effectué un second weekend d'apprentissage. Intéressant pour la saison à venir aussi.



En bref.

Qualification – Pole position de O. Piastri.

| T. Pourchaire P6, C. Novalak P20.

Course 1 – Victoire de J. Daruvala, suivi de F. Drugovich et de O. Piastri.

| T. Pourchaire P7, C. Novalak P17.

Course 2 – Victoire de G. Zhou, suivi de R. Shwartzman et de R. Boschung.

| T. Pourchaire P9, C. Novalak P14.

Course 3 – Victoire de O. Piastri, suivi de G. Zhou et de F. Drugovich.

| T. Pourchaire P4, C. Novalak P14.


+ Oscar Piastri logiquement titré. Il aura été trop fort cette saison.

+ Zhou, Drugovich, Shwartzman. Tous les trois bien présents aux avant-postes.

+ Jack Doohan très convaincant, avec une très belle vitesse pure...


– ... mais qui paye son manque d'expérience.

– Des fautes de pilotage, de l'inexpérience, des points négatifs qui sont revenus toute la saison...

– C'est terminé.


Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook