• T.L.

Débrief Juniors : FIA F2, FIA F3.


https://www.fiaformula3.com/Latest/WWUlRz66FmdJ6QpxffWg1/gallery-the-top-shots-from-sochi-f3
https://www.fiaformula3.com/Latest/WWUlRz66FmdJ6QpxffWg1/gallery-the-top-shots-from-sochi-f3

Ce weekend a été extrêmement chargé pour nos Juniors qui ont tous assuré le spectacle sur leurs meetings respectifs. Dans cette première partie de Debrief, c'est en Russie que l'on va voyager, pour se replonger dans un weekend animé, décisif en Formule 3, et un peu moins mouvementé mais également très important en Formule 2.


FIA F2.

Comme toujours, la promesse était belle pour ce weekend de FIA Formule 2. On attendait un affrontement de géants entre Piastri et Zhou, avec les très nombreux autres en embuscade pour tenter, sur l'une des trois courses du weekend, de s'emparer d'une victoire. Mais le programme a quelque peu été chamboulé...


La pluie était attendue la journée du Samedi, elle était bel et bien présente ! Un poil trop d'ailleurs aux yeux des organisateurs (et à raison), puisque toutes les séances du matin, jusqu'aux Qualifications de la Formule 1, furent annulées. Ainsi, pas de Course 2 de Formule 2, le format de la Course 1 étant repoussé le soir, et la Course 3, la principale, étant maintenue au lendemain matin. Un format qui nous permet d'ailleurs d'avoir un aperçut de comment seront les weekends dès 2022.


Du côté du sportif, Oscar Piastri n'a pas déçu, bien au contraire, en tenant son rang de leader du Championnat, et favoris pour la couronne finale. Brillant poleman le Vendredi, il parvient à gagner une place lors de la Course 1, à grille inversée, avant d'aller remporter, avec la manière, la course du Dimanche. Au classement, c'est une superbe opération que fait l'Australien, puisqu'en plus de cela, son adversaire principal aura vécu un séjour russe bien compliqué... Qualifié P4, il ne peut pas s'élancer pour la Course 1 suite à un souci mécanique, puis passe complètement à côté de sa Course 2, en commettant des erreurs, et en ne terminant qu'à la 6e position. Une très mauvaise opération pour sa quête du titre, mais est-ce qu'il en a quelque chose à faire, ou a-t-il déjà la tête ailleurs...?


Celui qui en tour cas se montre très en forme et très ambitieux, c'est notre Théo Pourchaire national ! Le Français aura rayonné sur ce meeting russe, en enchaînant les bonnes performances : P3 en Qualifications, Remonté P5 depuis la P8 en Course 1, et P2 en Course 2. Un weekend de très haut niveau pour celui qui se rapproche du podium général, et qui peut même viser un titre honorifique de vice-champion si toutes les planètes s'alignent bien.


Sinon, à part les deux hommes forts du weekend, difficile de sortir d'autres noms du chapeau. Plusieurs pilotes auront, à un moment donné dans le weekend, réussi à hausser leur rythme, mais sans parvenir à atteindre le niveau du sommet de la feuille des temps. On peut par exemple citer Dan Ticktum, vainqueur en Course 1 et hauteur d'un weekend solide, Robert Shwartzman, à la maison, qui aura aussi offert une jolie performance à son public, et puis... C'est à peu près tout...


Un weekend qui dans l'ensemble, sur les performances et le bilan comptable, fut intéressant, mais qui, pour les spectateurs, était loin du niveau de la Formule 1, paradoxalement à ce que l'on imaginait... Une première course calamiteuse, où il ne s'est rien passé, et où le moindre drapeau jaune nous excitait pour que l'épreuve se lance, en vain... Une seconde course plus intéressante, avec les jeux des arrêts, mais sans véritable engouement, même si c'était bien mieux que la veille. Puis les déceptions, surtout d'Uni-Virtuosi, qui n'aura pas aligné la moindre voiture le Samedi, Zhou pour les raisons évoquées plus tôt, Drugovich pour avoir terminé son séjour russe dans le mur de la seconde zone de DRS, en plein tour de mise en grille. Un accident spectaculaire, mais également très surprenant, qui lui aura valu un petit voyage à l'hôpital, heureusement, pour de simples vérifications de routine.


Après ces deux courses, l'attente risque d'être longue, puisqu'on n'est pas près de revoir ces pilotes avant le mois de Décembre... Oui oui, Décembre... Oui oui, ce calendrier c'est de la merde... Bon (très long) repos, et rendez-vous à Jeddah dans plus de deux mois..!


La FIA F2 en bref.

Qualification – Pole position de O. Piastri.

| T. Pourchaire P3.

Course 1 – Victoire de D. Ticktum, suivi de J. Vips et de R. Shwartzman.

| T. Pourchaire P5.

Course 2 – Victoire de O. Piastri, suivi de T. Pourchaire et de J. Daruvala.


+ Piastri et Pourchaire sur une autre planète.

+ Les gros rythmes de Shwartzman et Ticktum.

+ La rapidité des décisions de la FIA quant aux conditions météo.


– Un weekend globalement très ennuyant... Heureusement que la pluie l'a raccourcit...

– Guanyu Zhou passé à côté de son weekend, qui laisse échapper de gros points.

– Uni-Virtusoi, complètement absent.



FIA F3.

Ultime manche de la saison pour les trente jeunes pilotes qui composent cette grille de Formule 3. Alors qu'ils devaient aller à Austin, plus tard dans l'année, la manche finale a été avancée ici, sur un circuit que les équipes connaissent bien. Un avantage pour les luttes pour les deux titres en jeu ?


Non. En tout cas, pas dans l'ensemble des équipes. Prema, leader incontesté de la catégorie depuis de très nombreuses années, était dans une position délicate où ils pouvaient perdre le titre en cas d'un weekend moins bon que celui des trois Trident. Eh bien ce fut le cas... Même si Dennis Hauger était dans une très bonne forme, c'était moins le cas de ses coéquipiers, contrairement à Trident qui a pu compter sur Doohan et Novalak pour ramener de gros points. De très gros points même, qui permettent donc à l'écurie de couper l'herbe sous le pied de Prema, pour devenir Champion de Formule 3 par Equipe 2021. Félicitations !


Mais félicitations aussi et surtout à Dennis Hauger donc, qui a tué tous les espoirs de suspens dès le Vendredi. Pourtant, on a rêvé d'un exploit... Le Vendredi, Jack Doohan signe la pole position, et peut espérer aller titiller le Norvégien pour retarder son sacre, voire même le lui piquer ! Mais le soir même, lors de la Course 1 avancée, c'est un pilotage d'attaque, incisif mais très intelligent qui permet à Hauger de terminer deuxième, quand Doohan rate complètement sa course et termine loin des points. Un titre mérité tant sa saison aura été solide et constante. Désormais, l'attente sera en F2, dès l'an prochain, où il devrait arborer les couleurs Prema encore une année.


Deux autres pilotes qui pourraient bien passer dans la catégorie supérieure l'an prochain : nos deux Français ! Victor Martins d'abord, est celui qui aura eu le plus de mal ce weekend, en signant le 12e temps en Qualifications, pour s'élancer en pole position en Course 1, mais retomber sur la dernière marche du podium, et pour terminer 8e en Course 2. Des résultats qui ne suffisent pas pour atteindre le podium final, qui est donc clôturé par Clément Novalak ! Auteur de son côté d'un très bon weekend d'ailleurs, avec le second temps des Qualifications, qui lui permet de terminer à la porte du podium en Course 1, et troisième en Course 2. Des résultats dignes de sa saison : constants. Malheureusement, pas de victoire pour lui, qui avait pourtant le rythme le Dimanche pour aller chercher son coéquipier, mais qui a préféré écouter les consignes d'équipes.


Enfin, j'ai envie d'en placer une pour Logan Sargeant qui, tout au long de la saison, s'est dépatouillé comme il pouvait avec une monoplace très mauvaise. Ce weekend, c'est une victoire et une P4. Un excellent bilan pour celui qui avait laissé échapper le titre l'an dernier.


Vous l'aurez donc compris, la F3, c'est fini pour cette année. Nous, on se retrouve dans quelques mois, lors de notre semaine des bilans, pour revenir plus généralement sur la saison passée, les hommes forts, les surprises, et les déceptions.


La FIA F2 en bref.

Qualification – Pole position de J. Doohan.

| C. Novalak P2, V. Martins P12.

Course 1 – Victoire de L. Sargeant, suivi de D. Hauger et de V. Martins.

| C. Novalak P4.

Course 2 – Victoire de J. Doohan, suivi de F. Vesti et de C. Novalak.

| V. Martins P8.


+ Trident, surprenant Champion.

+ Hauger titré avec la manière.

+ Nos Français aux avant-postes.


– Prema qui n'a pas su concrétiser son avance en arrivant en Russie.

– Jack Doohan qui se gâche sa course au titre alors qu'il avait le rythme.

– La fin d'une saison qui était intéressante et passionnante.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook