• T.L. | P.W.

Débrief Juniors : FIA F3, W Series.


https://www.telegraph.co.uk/womens-sport/2021/07/03/jamie-chadwick-back-best-cruises-w-series-victory-red-bull-ring/
https://www.telegraph.co.uk/womens-sport/2021/07/03/jamie-chadwick-back-best-cruises-w-series-victory-red-bull-ring/

Ce weekend toutes nos catégories Juniors se déroulaient au Red Bull Ring. Un tracé propice aux dépassements et au spectacle que la trentaine de fous furieux de la FIA F3 aura arpenté de fonte en comble, à l'image des W Series la semaine dernière. D'ailleurs, nos pilotes préférées étaient également de la partie.


FIA F3.

Après un weekend français terriblement bon pour Martins, Novalak et même de Gerus, les espoirs étaient hauts pour cette manche autrichienne. Trop haut ? Non, car au moins les deux premiers ont montré un très gros rythme chacun, avec de très belles opportunités de résultat. Ce qui aura coûté cher à nos Français, c'est surtout la malchance... Sur les trois courses du meeting, ce sont deux 0 pointés pour Martins, et trois pour Novalak. Tout d'abord Clément, responsable d'un accrochage avec Nannini en fin de Course 1, qui lui cassera sa suspension arrière gauche, et victime ensuite, au même virage, d'une bataille un peu trop musclée entre Victor Martins et Arthur Leclerc. Pour Victor justement, il y a cet accrochage en Course 3, qui suit une perte de puissance moteur en Course 2. Au final, ce sont, aussi bien pour l'un que pour l'autre, de très gros points qui s'envolent alors que la FIA F3 arrive (déjà) à sa mi-saison.


On a parlé rapidement d'Arthur Leclerc qui, enfin, semblait pouvoir réussir son weekend. Une bonne séance de qualifications, mais un problème de freins en Course 1 l'oblige à abandonner. Il part donc très loin en Course 2, et nous offre une remontée dont lui seul semble avoir le secret sur ce plateau de FIA F3. Il terminera à la sixième position. Puis le lendemain, là où les gros points comptent, c'est un pilotage incisif, agressif, à la limite parfois, qui lui permet de remonter vite et fort sur la tête de course, et d'envisager un excellent résultat. Enfin... Avant de percuter la roue arrière droite de Martins, qui lui arrache l'aileron avant, et le rend passager de sa monoplace. Un accident s'en suit donc avec Clément Novalak, qui met les deux voitures au tapis. Encore un weekend mouvementé pour le Monégasque...


Celui qui, en revanche, n'a pas eu la moindre difficulté, ce fut Dennis Hauger, très solide leader du championnat. Poleman, vainqueur de la Course 1 alors qu'il partait P12, il termine sur le podium en Course 2, et profite d'une course animée le Dimanche matin pour terminer deuxième. Trois podiums sur trois possibles. Qui dit mieux ?


A noter, la victoire de David Schumacher en Course 2, et celle de Frederik Vesti en Course 3. Le Danois de chez ART réalisant par la même occasion un très solide weekend, le propulsant à une position de dauphin de Dennis Hauger au classement général.


Une belle pause attend ces jeunes loups, avant de retrouver la piste en Hongrie, à la fin du mois de Juillet.


La FIA F3 en bref.

Qualification – Pole position de D. Hauger.

| C. Novalak P6, V. Martins P10, R. de Gerus P25.

Course 1 – Victoire de D. Hauger, suivi de O. Caldwell et de J. Doohan.

| V. Martins P5, R. de Gerus P20, C. Novalak DNF.

Course 2 – Victoire de D. Schumacher, suivi de F. Vesti et de D. Hauger.

| C. Novalak P13, R. de Gerus P23, V. Martins DNF.

Course 3 – Victoire de F. Vesti, suivi de D. Hauger et de O. Caldwell.

| R. de Gerus P17, V. Martins P24, C. Novalak DNF.


+ Des courses animées et passionnantes.

+ La facilité qu'ont ces F3 à se suivre et à se doubler.


– Le très mauvais weekend des Français.

– La direction de course très brouillonne sur ses décisions et ses interventions.



W Series.

On attendait la réaction de la championne, on l’a eue ! Jamie Chadwick est revenue au sommet ce weekend après une première manche compliquée. Imbattable en essais libres, en qualifications et en course (où elle signe le meilleur tour et mène toute l’épreuve), la pilote de Veloce était sur son nuage. Sa victoire n’a souffert d’aucune contestation, avec plus de six secondes d’avance sur la concurrence, lui permettant de s’emparer de la tête du championnat. À l’inverse, l’ex-leader du championnat, Alice Powell, a vécu un weekend noir. Incapable de trouver les bons réglages, elle a été à la peine des essais jusqu’au drapeau à damiers : manque de vitesse en ligne droite, problèmes d’équilibrage de pression de freins, la Britannique de Racing X a tout de même sauvé quelques points en fin de compte.

Mais soyons honnêtes, LA star du weekend, c’est bien une Rookie. Une très jeune Russe qui a tout juste célébré son 18e anniversaire, Irina Sidorkova. Toujours aux avant-postes, elle a été récompensée par une bonne cinquième place sur la grille. Un départ très opportuniste lui a permis de prendre la deuxième place, position qu’elle n’a jamais lâché, malgré la pression exercée par la doyenne du plateau, Emma Kimiläinen, qui n’aura pas su trouver la faille sur la benjamine. Il lui faudra confirmer lors des prochaines courses pour s’offrir un statut de véritable outsider au titre. À plus d’une quinzaine de secondes du duo Sidorkova-Kimiläinen, on retrouve un groupe mené par Sarah Moore qui aura passé presque toute sa course derrière la Brésilienne Bruna Tomaselli, avant de prendre le meilleur sur elle dans les derniers tours. Derrière elles, Abbie Eaton marque ses premiers points, devant Nerea Marti, Alice Powell, Belén Garcia (moins en vue ce weekend) et Fabienne Wohlwend.

Derrière, Beitske Visser, la vice-championne en titre, pensait enfin lancer sa saison ! Excellente deuxième en qualifications derrière Chadwick, on voyait déjà le duel de 2019 se reproduire entre les deux femmes. Un calage au départ a totalement changé la donne. Repartie en queue de peloton, elle finit à la porte des points, et accuse 33 points de retard sur la leader Chadwick. Idem pour Marta Garcia, qui, encore une fois, n’a pas vraiment été dans le rythme.

Nos 18 pilotes vont maintenant s’offrir une (courte) pause bien méritée. Le prochain rendez-vous sera à Silverstone, dans deux semaines, en support de la F1 et de la F2 !



La W Series en bref.

Qualifications – Pole position de J. Chadwick.

Course – Victoire de J. Chadwick, suivie de I. Sidorkova et de E. Kimiläinen.


+ Le retour triomphal de Jamie Chadwick.

+ Les rookies enthousiasmantes, Irina Sidorkova en tête !

+ Une bataille au championnat déjà lancée, des manœuvres bien plus propres que le weekend dernier, beaucoup moins d’erreurs bêtes, une jolie progression globale !


– Une course assez monotone avec peu de dépassements, surtout en comparaison avec la F3 FIA ce même weekend. Mais je radote.

– Beitske Visser, la vice-championne en titre, est toujours à zéro point...

– Manche très compliquée de la gagnante du weekend dernier, Alice Powell, en proie à un problème d’équilibrage des freins.


Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook