• T.L. | P.W.

Débrief Juniors : FIA F3, W Series.


https://www.fiaformula3.com/Latest/6fzrK6v1yrRKGsFhV4Gdb7/race-2-martins-beats-novalak-to-a-maiden-victory-at-zandvoort
https://www.fiaformula3.com/Latest/6fzrK6v1yrRKGsFhV4Gdb7/race-2-martins-beats-novalak-to-a-maiden-victory-at-zandvoort

Encore un Debrief Juniors, et encore de la FIA Formule 3 et des W Series. Cette fois-ci, on se donnait rendez-vous aux Pays-Bas, sur le tracé de Zandvoort qui, plus tôt dans la saison, nous avait laissé sur notre faim. Enfin surtout Percy qui ne se cachait pas de son désormais récurrent sel envers les châssis Tatuus. On était donc sans grandes ambitions de spectacle en arrivant sur un circuit certes spectaculaire, mais très peu propice à la bataille et aux dépassements. On a eu tort.


FIA F3.

C'est ici qu'il y a eu le plus de spectacle. La trentaine de jeunes loups qui composent la grille de FIA F3 nous ont régalé, tout le long du weekend, d'un spectacle inattendu.


Forcément, en parfait chauvins, on est obligés de mettre en avant nos deux Français qui ont brillé ! Celui qui a le moins réussit son weekend c'est Victor Martins. Après une très belle qualification à la troisième position, il obtient la première ligne suite à une pénalité subie par David Schumacher. En Course 1, il réussit à remonter au 8e rang (avec le système de grille inversée), pour marquer quelques points. Ça lui permet d'être bien placé en Course 2. Une course qu'il ira remporter, juste devant Clément Novalak, son compatriote qu'on évoquera juste après. Enfin, en Course 3, il était à la lutte pour aller chercher une seconde place très importante dans sa quête du podium général, quand un petit blocage de roue et une attaque un poil optimiste lui fait percuter Schumacher. L'Allemand est envoyé dans le mur, et le Français écope logiquement de 10 secondes de pénalités. Une pénalité lourde de conséquences... Mais qui profite à Clément Novalak qui, de ce fait, obtient la seconde place. Deux deuxièmes places au cours de ce weekend pour lui qui complète son weekend avec l'obtention, justement, de la troisième place au classement général. A un petit meeting de la fin de la saison (qui a d'ailleurs été déplacé d'Austin à Sotchi...), la lutte pour la troisième place semble s'être resserrée entre Novalak donc, Martins et Vesti, tous les deux à 5 unités du pilote Trident.


Plus haut, la lutte s'est elle au contraire réduite. Pour Doohan, il fallait absolument marquer plus de points qu'Hauger pour tenter de réduire l'écart, et d'avoir une chance en Russie. Sur la Course 1, il termine juste devant le Norvégien. En Course 2, il termine loin devant lui, le pilote Prema ayant abandonné à la suite d'un contact avec un autre concurrent. Banco ! Eh non... Parce qu'alors qu'il était gentiment installé dans les points, et qu'il pouvait faire un gros coup, l'Australien est parti à la faute.. Il dégringole d'une dizaine de positions, le sortant évidemment des points. Le coup de grâce a été porté dès le lendemain, quand Hauger est parti s'imposer, en véritable patron, après une pole position acquise le Vendredi. Doohan termine 4e, au pied du podium, mais voit surtout l'écart grimper à 43 points... Il lui faut un weekend parfait en Russie pour être sacré, en comptant sur un zéro pointé de Hauger...


Un mot sur un autre francophone que FORMULA suit depuis plusieurs années maintenant : Arthur Leclerc. Le Monégasque s'est imposé en Course 1 au terme d'une course maîtrisée de bout en bout. Parce que comme lors de la Course 3, et majoritairement lors de la Course 2, le spectacle n'était pas tant sur le leader, mais sur ses poursuivants qui, lors des trois courses, ont su se suivre, s'attaquer, défendre, se doubler. Un spectacle un poil forcé par les grilles inversées, mais c'est l'une des raisons de leur existence, et cela prouve leur fonctionnement !


Une petite pause de trois semaines attend nos pilotes de FIA F3 avant un weekend russe qui clôturera la saison. Et pour nous, ce sera un weekend chargé...


La FIA F3 en bref.

Qualification – Pole position de D. Hauger.

| V. Martins P3, C. Novalak P5.

Course 1 – Victoire de A. Leclerc, suivi de L. Sargeant et de A. Iwasa.

| V. Martins P8, C. Novalak P11.

Course 2 – Victoire de V. Martins, suivi de C. Novalak et de F. Vesti.

Course 3 – Victoire de D. Hauger, suivi de C. Novalak et de A. Smolyar.

| V. Martins P10.


+ Les Français au sommet de l'affiche tout au long du weekend.

+ Un tracé agréable, spectaculaire, avec de la bagarre.

+ Le retour en force de Dennis Hauger...


– ... Qui éteint d'ores-et-déjà le Championnat avant la dernière manche.

– Les nombreuses Safety Car dues à des erreurs bêtes d'appréciations des pilotes.

– Le déplacement de la dernière manche de Austin à Sotchi, dans un flou total, sans une énorme communication, et sans raisons très logiques...



W Series.

Un très bon weekend de W Series à Zandvoort ! Non, vous ne rêvez pas, le spectacle était vraiment au rendez-vous, et on a eu à nouveau droit à un beau weekend de course après celui de Spa-Francorchamps !


Mais si les W Series commencent à devenir aussi intéressantes, c’est surtout grâce à cette incroyable bataille pour le titre qui a repris de plus belle aux Pays-Bas. Alice Powell, Jamie Chadwick, les deux ne se lâchent pas depuis le début de la saison. Et au sortir de cette manche, c’est la première nommée qui reprend les rênes du championnat pour... 0 point. Si les deux Britanniques ont vu la pole position leur échapper pour la première fois de la saison, elles ont rapidement repris le dessus en course, Powell remportant sa troisième victoire, devant Chadwick, jamais vraiment en mesure d’inquiéter sa compatriote.

Emma Kimiläinen, vainqueur à Spa a vécu un weekend bien étrange. En signant la pole position devant les deux favorites pour le titre, la Finlandaise comptait bien s’immiscer dans cette bataille entre Powell et Chadwick. Malgré un très bon départ, un manque total de rythme en course (problème de pression de pneus ?) l’a fait dégringoler à la 3e place, loin de ses deux rivales. Pointant désormais à 44 points du duo britannique de tête, le titre semble hors de portée même si toujours mathématiquement possible, avec 50 points encore attribuables.


Et derrière ces trois femmes ? Encore et toujours l’Espagnole de 19 ans, Nerea Marti, excellente quatrième qui a même mis la pression sur Kimiläinen sans vraiment trouver la faille. Elle prend maintenant une belle option sur la 4e place au championnat et sur le titre chez les Rookies. L’une des autres belles performances du weekend fût celle d’Abbi Pulling, 18 ans, et habituellement réserviste. Pour sa seconde course en W Series, la pilote de F4 britannique s’est fait remarquer avec un superbe cinquième temps en Qualifications. Après un départ compliqué, elle semblait s’orienter vers une nouvelle huitième place en course après celle de Silverstone, mais a finalement réussi à dépasser Belén Garcia pour la 7e place. Avec ces voitures, sur ce circuit, dépasser est vraiment un fait remarquable, et c’est tout à son honneur.


Et enfin, un peu de pause pour les W Series ! On retrouvera nos pilotes dans un peu moins de deux mois, sur le circuit des Amériques à Austin, pour le double header final fin octobre ! 0 point sépare Chadwick et Powell, cette dernière ne la devançant que par le nombre de victoires (3 contre 2). Un duel au sommet.


La W Series en bref.

Qualifications – Pôle position de E. Kimiläinen.

Course – Victoire de A. Powell suivie de J. Chadwick et de E. Kimiläinen.


+ Un très bon weekend, vraiment, avec des dépassements osés en plus.

+ La bataille pour le titre à son paroxysme avec Powell et Chadwick ex aequo au classement.

+ Nerea Marti et Abbi Pulling, des Rookies qui engrangent des points avec régularité.


– Des problèmes de live timing aux Qualifications, laissant tout le monde dans la confusion pendant de longues minutes.

– Kimiläinen qui a perdu trop de rythme en course et par la même occasion, ses chances de titre.


... Et c’est tout. Vraiment un très bon weekend.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook