• P.W.

Débrief Juniors : FRECA.


© formularegionaleubyalpine.com
© formularegionaleubyalpine.com

Unique championnat de formules de promotion se déroulant en marge du Grand-Prix d’Émilie-Romagne de Formule 1, les 33 pilotes de FRECA avaient à cœur de se démarquer, à la fois pour lancer leur saison idéalement, mais aussi pour taper dans l’œil des boss des équipes de F1… 33 pilotes ? Non, finalement 30. Bühler était toujours blessée à la main, Colapinto roulait en endurance à Barcelone, et Ten Brinke était positif au Covid…

Ce championnat sera ultra serré. Je le disais lors de la Pré-Grille, je le répète lors de ce Débrief. Quatre équipes n’ont cessé de truster le Top 10 : Prema, ART GP, R-ace et Arden. Et les pilotes expérimentés, avec déjà une saison de Formule Renault dans les pattes, ont une longueur d’avance sur leurs coéquipiers Rookies. La preuve en qualifications, où le Top 5 n’est constitué que de redoublants. David Vidales (Prema) et Grégoire Saucy (ART) signent les premières pôles de la saison. Côté français, Hadrien David est déjà dans le coup, en embuscade, en 4e et 2e place. Isack Hadjar est 7e et 8e (deuxième Rookies). Les bases sont posées, place aux courses.

La première course fut marquée par… les trois interventions de la Safety Car. Trois en trente minutes. Si le circuit d’Imola ne favorise pas les dépassements, il ne laisse aussi aucun droit à l’erreur et les pilotes de fond de grille s’en sont aperçus : Marinangeli, Benavides, puis Smith se crashant tout seuls. Bien loin de ces péripéties, c’est la dolce vita en Émilie-Romagne pour Vidales qui s’impose sans problème (sa 3e victoire en monoplace et sa 3e à Imola… Il aime bien ce circuit on dirait), devant Alex Quinn et Hadrien David (qui prend le meilleur tour). Au pied du podium finit Paul Aron, pénalisé par son départ compliqué depuis la P2. Derrière eux, Grégoire Saucy et William Alatalo contiennent deux Rookies en pleine bataille : Isack Hadjar et Dino Beganovic, le Français devançant le Suédois. Les deux jeunes hommes se battaient déjà en F3 Asie cet hiver, et semblent déterminés à poursuivre cette bataille sur le sol européen pour le titre Rookies.


Si la course se révèle assez calme aux avant-postes à cause de la difficulté à dépasser, les rares pilotes tentant de se frayer un chemin dans le peloton sont mal récompensés. Comme Kas Haverkort, poussé par Patrik Pasma (un petit coup de bump-draft) dans le mur à Tamburello après une tentative de dépassement. Vous l’aurez compris : nouvelle Safety Car, et fin de la course. Une course frustrante, gâchée par le nombre de minutes passées sous voiture de sécurité.

En Course 2, le lendemain, Hadrien David est attendu au tournant, en partant de la deuxième position derrière Grégoire Saucy. Mais, comme Paul Aron qui partait de la même position en Course 1, il manque totalement son départ, glissant à la septième place. Pour consoler David, David… Vidales perd aussi de nombreuses places au premier tour, après s’être fait tasser à la sortie de l’épingle de Tosa. Devant, Saucy et Aron devancent un petit groupe de fous furieux composé du Barbadien Zane Maloney (qui avait dû abandonner hier sur problème mécanique), Beganovic, Quinn, Hadjar et David, ce dernier prenant le meilleur sur son coéquipier à Tosa dans un duel franco-français pour la sixième place, lui permettant d’être aux premières loges pour ce qui va suivre… (suspens)

Dino Beganovic (Prema) et Alex Quinn (Arden) se livrent un duel acharné : ça croise, ça décroise, ça recroise : Tamburello, Villeneuve, Tosa, les deux hommes ne lâchent rien pendant la première moitié du circuit. Alors qu’on s’approche du gauche ultra-rapide de Piratella, aucun des deux ne semble vouloir laisser sa position… et s’accrochent, Beganovic faisant un mini-blocage de roues à l’intérieur, Quinn ne laissent pas assez de place, incident de course. Nouvelle Safety Car (vous connaissez le refrain maintenant). Hadrien David, désormais quatrième, se montre menaçant sur son coéquipier Zane Maloney, mais préfère ne pas risquer le tout pour le tout pour garder ses douze précieux points. Devant, Grégoire Saucy et Paul Aron gèrent globalement leur course, le premier nommé remportant sa première course en monoplace, à 21 ans, lui permettant de prendre la tête du championnat. Quel retour du pilote Suisse, dont la carrière était presque à l’arrêt en 2017 quand son équipe AVF en Formule Renault faisait faillite…


Derrière, alors qu’Isack Hadjar semble rouler vers une belle cinquième place et une deuxième victoires Rookies, il perd du rythme après la dernière Safety Car. Alatalo, Minì, Vidales, Boya, etc. le doublent sans difficulté. La raison ? Une perte de puissance du moteur Renault l’empêchant de défendre pleinement ses chances en fin de course. Rageant mais prometteur pour la suite. Gabriele Minì (ART), hors des points à la première course, en profite et lance ainsi véritablement sa saison avec une sixième place et la victoire Rookies.


Si je me concentre depuis le début sur les pilotes Prema, ART, R-ace ou Arden, c’est car ce sont eux qui sont aux avant-postes. Ce sont eux qui jouent les podiums et qui joueront le titre plus tard dans l’année. Chez les équipes derrière, soulignons les performances de Mari Boya (Van Amersfoort) qui a porté son équipe et a écrasé ses coéquipiers, ou encore celles de Gabriel Bortoleto (FA Racing), tous deux Rookies, parmi les très bonnes surprises. MP Motorsport et KIC ont arraché quelques points grâce au crash Quinn/Beganovic. Pour les autres équipes, la saison sera longue…


Au championnat, un groupe de 4 se détache en tête : Saucy, Vidales, Aron et David devant Quinn, Alatalo et Maloney. Chez les Rookies, en embuscade, la bataille entre Minì, Hadjar et Beganovic promet d’être belle aussi. Rendez-vous à Barcelone dans deux semaines, avec la F1 et les débuts de la F3 FIA pour connaître la suite !


En bref.

Qualifications – Pôles positions de D. Vidales et de G. Saucy.

| H. David P4 et P2, I. Hadjar P7 et P8, A. Bardinon P29 et P27.

Course 1 – Victoire de D. Vidales, suivi de A. Quinn et de H. David.

| I. Hadjar P7 (1e Rookies), A. Bardinon P24.

Course 2 – Victoire de G. Saucy, suivi de P. Aron et de Z. Maloney.

| H. David P4, I. Hadjar P12, A. Bardinon DNF.


+ Une bataille pour le titre ultra-serrée entre 4 équipes

+ Hadrien David et Isack Hadjar tous les deux dans le groupe de tête


-- Trop de Safety Cars et d’erreurs de pilotes de fond de grille

-- 4 équipes en tête… et les autres loin derrière.


Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook