• P.W.

Débrief Juniors : FRECA.


https://formularegionaleubyalpine.com/multimedia/monza-race-1/
https://formularegionaleubyalpine.com/multimedia/monza-race-1/

Un weekend bleu-blanc-rouge en terre italienne pour la finale de FRECA à Monza ! Il faut croire que nos Français adorent ce circuit, en témoignent les performances de Gasly en 2020, de Pourchaire en 2020 et 2021 et donc... Hadrien David et Isack Hadjar cette année. Les deux Français de 17 ans seulement nous ont régalé et ont signé leur plus beau weekend de l’année, au meilleur moment pour rester dans l’esprit des directeurs d’équipe...

Le Samedi, c’est Hadrien David qui fût particulièrement à l’honneur, en signant la pole position, sa première depuis 2019 en FFSA F4. Le Charentais a ensuite assuré durant la course, maîtrisant son sujet, malgré la pression exercée par le Champion Grégoire Saucy derrière lui, qui a fini par faire une faute en tentant d’attaquer David à la chicane du Rettifilo. Cela a donc permis à Hadjar, remonté depuis la 7e place sur la grille, de prendre la 2e place sur le podium, après une course remplie d’agressivité bien placée et de dépassements bien sentis. Un doublé français, donc, et même un triplé R-ace GP avec la présence de Zane Maloney en 3e place. Dès cette Course 1, la première des trois batailles principales du weekend était déjà terminée : Isack Hadjar était sacré Champion Rookies, devant Gabriele Minì.


Mais le Dimanche, toute la hiérarchie de la veille était chamboulée par l’arrivée de la pluie en qualifications : ce n’était plus R-ace en tête, mais bien Prema qui mettait ses trois voitures aux trois premières places, le Suédois Dino Beganovic inscrivant sa première pole. En course, dans des conditions piégeuses mais globalement sèches, on a eu le droit à une course mouvementée avec de nombreuses Safety Car et même un drapeau rouge (sans gravité). Mais l’homme de la course fût clairement l’Espagnol David Vidales (parti 2e) qui nous a offert un festival : le pilote Prema a réussi le rare exploit d’être impliqué dans deux accrochages dans la même course. Mieux : deux accrochages avec ses deux coéquipiers. Tout d’abord, en tassant Paul Aron en début de course, le forçant à tirer tout droit à la chicane du Rettifilo (permettant notamment à Hadjar de passer sur l’Estonien)...

Mais ce n’était que peu de choses face à ce qui allait suivre : face à Dino Beganovic pour la tête de la course à la Variante della Roggia, les deux pilotes ont tenté de freiner le plus tard pour prendre le meilleur sur l’autre... Pour que finalement aucun des deux ne réussisse à prendre le virage ou à prendre la voie de dégagement. Les deux ont préféré tout simplement couper le virage. Bien mal en a pris à Vidales qui a décollé sur un « vibreur-saucisse ». Sans plus aucun contrôle, la voiture de Vidales est allée collecter celle de Beganovic. Un double abandon absolument ridicule (et montrant aussi la dangerosité des vibreurs-saucisses). Au milieu de ce chaos, Isack Hadjar fût parfaitement opportuniste pour se faufiler entre les deux Prema en perdition pour prendre la tête de la course et remporter sa seconde course de la saison, devant la Prema rescapée de Paul Aron et la R-ace de son coéquipier Hadrien David qui monte sur son 9e podium de la saison.

Encore une fois, cette ultime course fût au final, une démonstration de la force collective de l’équipe vendéenne R-ace GP, qui renoue avec le titre des Equipes, après l’avoir perdu en 2020 face à ART. Au niveau de ses pilotes, elle place ses trois principaux pilotes (David, Maloney et Hadjar) dans le top 5. Et pour la bataille de vice-champion derrière l’intouchable Saucy, la bataille entre Hadrien David et Paul Aron aura tenu toutes ses promesses ! Mais le Français était trop fort sur ce weekend. Lui qui voulait tant décrocher sa première « vraie victoire » de la saison [il a déjà gagné une fois, après une disqualification de Saucy pour infraction technique au Paul-Ricard, NDLR.], il la décroche enfin au terme d’un splendide weekend. Le voilà donc vice-champion d’Europe de Formule Régionale, avec 20 points de Super Licence. Avec ses 12 points de vainqueurs de FFSA F4 en 2019, il se rapproche de la barre fatidique des 40 points...

Et maintenant ? Qu’est-ce qui attend le petit monde de la FRECA ? Tout d’abord au niveau des pilotes de cette saison 2021, on s’attend à en voir beaucoup monter en FIA F3, la catégorie supérieure, l’an prochain. Les 10-12 premiers de cette année sont des candidats crédibles à un volant en F3 en tout cas. Mais parlons aussi de la génération suivante : la saison 2022 de FRECA se prépare déjà ! On aura le droit à certains changements d’équipe, comme l’arrivée de Trident à la place de JD Motorsport, ou encore celle de CAP Racing (non-confirmée), team créé par l’ancien pilote de F1 français Charles Pic. On aura des pilotes redoublants, des pilotes rookies venant de la F4 pour la plupart, on aura du beau monde. Mais pour avoir de premières idées concernant la saison à venir, il faudra voir du côté de Barcelone les 16 et 17 Novembre pour les essais d’après-saison de FRECA.

W Series, FFSA F4 et FRECA sont maintenant terminées, il s’agissait donc de mon dernier Débrief de l’année. Je vous retrouverai seulement fin décembre sur ce site pour les Débriefs 2021. Mais d’ici là, restez connectés, notamment du côté de Twitch : un petit débrief exceptionnel concernant cette saison de FRECA pourrait bientôt arriver... En dehors de ça, je serai toujours aussi loquace sur mon Twitter pour vous tenir au courant des dernières rumeurs et informations ! A très bientôt !



En bref.

Qualifications – Poles positions de H. David et D. Beganovic.

| H. David P1 et P7, I. Hadjar P7 et P4, S. Meguetounif P18 et P15, A. Bardinon P27 et P34

Course 1 – Victoire de H. David, suivi de I. Hadjar et de Z. Maloney.

| S. Meguetounif P15, A.Bardinon P20.

Course 2 – Victoire de I. Hadjar, suivi de P. Aron et de H. David.

| S. Meguetounif P13, A. Bardinon P29.



+ Un feu d’artifice en guise de dénouement à cette saison de FRECA.

+ Nos Français Hadrien David et Isack Hadjar à la fête qui remplissent tous leurs objectifs de fin de saison et font gagner le titre Equipes à R-ace.

+ Du suspense, des dépassements, un peu de pluie, vraiment, on a été gâtés !


– Prema qui gâche un triplé qui leur tendait les bras en Course 2. Deux accrochages entre coéquipiers : honteux pour une équipe de ce standing.

– ART qui a coincé un peu dans ce sprint final face à la puissance collective de R-ace.

– Cette saison inaugurale de FRECA est maintenant terminée. Que vais-je faire d’ici la reprise ? Ah oui, surveiller les essais d’après-saison...



Cocorico.

Mais Hadrien et Isack n’étaient pas les seuls à briller en Lombardie le weekend dernier ! Un jeune Français du nom de Macéo Capietto a réalisé un weekend très solide en F4 italienne. Pourtant, le weekend avait mal commencé avec des qualifications plutôt moyennes, aux alentours de la 20-25ème place. Mais Macéo me l’avait dit il y a quelques jours pour F1 Feeder Series, il a toujours « besoin de deux ou trois séances pour se remettre dans le bain et se réadapter à la F4 Tatuus ». Visiblement, c’est ce qui s’est passé ce weekend. Le jeune Français de 15 ans s’est montré impérial de par son rythme et ses dépassements multiples. En trois courses, il a dépassé pas moins de 30 à 40 voitures. Un rythme monstrueux, malheureusement perturbé par un accident causé par un concurrent en Course 1. Qu’à cela ne tienne, en Course 3, Macéo a réalisé à nouveau une splendide remontée pour marquer ses premiers points (P9) et surtout monter sur son premier podium Rookie. Très prometteur en vue de 2022. Il suffit juste de régler le rythme en qualifications, mais en tout cas, le potentiel est là.


Enfin un petit détour par le Japon, où la saison de Super Formula s’est terminée ! Fraichement sacré vice-champion de Super Formula Lights, Giuliano Alesi en a profité pour faire la dernière manche de la saison 2021 de Super Formula, en remplacement de Kazuki Nakajima, occupé avec les 6 Heures de Bahreïn en WEC. Encore une fois, Alesi fils a été plus qu’un simple remplaçant et en a profité pour inscrire les points de la huitième place. En ayant manqué deux courses, il termine à une excellente onzième place. Une saison incroyable qui présage un futur radieux pour 2022... De son côté, Sacha Fenestraz participait à son (seulement) second weekend de la saison, saison perturbée par la crise sanitaire. Le Franco-Argentin avait connu une première manche compliquée il y a deux semaines, où il avait dû reprendre la compétition automobile après un an d’absence. Cette fois, il a assuré : entrée en Q3 et septième place de la course. De quoi le rassurer en espérant avoir une saison 2022 sans pépins de tout genre.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook