• T.L.

Débrief : Mexique 2021.


https://twitter.com/F1/status/1457456651133505538
https://twitter.com/F1/status/1457456651133505538

Il nous manquait une bonne purge pour compléter l'offre très diversifiée qu'est cette saison 2021 de Formule 1. Une course molle, avec quelques dépassements lointains, mais globalement les places intéressantes étaient figées très tôt dans la course. Pourtant, les qualifications nous promettaient de belles choses. Trop d'attentes tuent les attentes, et on s'est retrouvé avec une épreuve soporifique comme la discipline nous y avait habitué ces dernières années...



Au sommet de la feuille des temps, y'a-t-il réellement eu une lutte ? Red Bull a dominé les trois séances d'essais, et les deux premières séances de qualifications, avant d'essuyer un revers (très) surprenant en Q3. Mais était-ce réellement un revers ? Avec près d'un kilomètre entre le point de départ de la course et le premier virage, partir en seconde ligne peut s'avérer plus intéressant... Et c'est exactement ce qu'a démontré Max Verstappen, qui vire en tête au premier enchaînement. Ensuite, il est très difficile de doubler tant le dirty air est important ici, ce qui lui offrait la victoire sur un plateau. Finalement, Mercedes n'aura fait qu'illusion en Q3. Avec deux tours phénoménaux de Bottas et d'Hamilton, mais qui n'auront servi à rien... Le Finlandais ouvre grand la porte à Super Max au départ, puis est touché une première fois par la malchance. Durant cette course, il sera d'ailleurs touché environ 562* fois par la malchance... (*on a arrêté de compter à ce moment-là. C'était trop pour notre petit cœur...). On en reparlera un peu plus bas dans le Debrief, mais c'est du zéro pointé pour Mercedes, et c'est surtout une opération en or massif pour Red Bull. A l'issue de ce weekend, je ne vois pas comment les titres mondiaux pourraient échapper aux autrichiens.


L'autre très belle opération, c'est celle de Ferrari. Maranello a définitivement trouvé la solution miracle pour rattraper le retard que les Rouges avaient sur McLaren. Et encore une fois, le weekend est fabuleux ! Les deux voitures terminent P5 et P6, et avec la manière, et prennent d'ailleurs de gros points à l'équipe de Woking. Cette dernière était dans le mal ce weekend... Là où la vitesse pure semblait être leur force en début de saison, cela semble désormais être une faiblesse ! Lando Norris termine à peine dans les points, quand Daniel Ricciardo se gâche sa course dès le premier freinage en touchant Bottas et en perdant son aileron avant. D'ailleurs, la bascule a été faite. McLaren est repassé derrière Ferrari au Classement des Constructeurs. Et je ne vois pas la tendance s'inverser...


Autre tendance qui ne devrait pas s'inverser, celle qui implique Alpine et Alpha Tauri. Enfin... Alpha Gasly. Encore une fois, notre Pierrot national nous a offert une course calme, sérieuse et appliquée. Il était sur sa planète. Loin des leaders, mais suffisamment en avance sur ses poursuivants. Il termine à la porte du podium, et permet à son équipe de revenir à égalité avec Alpine au classement. Et il y a fort à parier que la marque française ne tiendra pas le rythme. Encore une fois, cette voiture bleue semble perdue. On ne sait pas réellement ce qu'elle fait là. Elle roule, à son rythme, au milieu d'autres voitures qui font la course. Bon... Je suis de mauvaise foi... Mais forcé de constater que l'Alpine est à la rue complet depuis quelques courses ! Ocon s'est retrouvé englué dans le trafic du fond de grille quand Fernando Alonso se battait comme il pouvait pour aller chercher quelques points. Au final c'est une P9 pour l'Espagnol, mais honnêtement, si l'on enlève le coup de volent de génie de ce mec, cette voiture ne mérite pas cette place...


Il faut tout de même féliciter Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, qui réussissent tous les deux à se hisser dans les points. Et ils marquent d'ailleurs d'assez gros points, puisqu'ils terminent respectivement P7 et P8. Pour ces deux voitures, ce sont de très bons résultats. Même s'il y a peu de chances que cela bouge quelque chose au Classement des Constructeurs.


En fin de file, on retrouve les deux Williams et Nikita Mazepin, qui aurait sûrement été devancé par Mick Schumacher si ce dernier n'avait pas dû abandonner dès le premier freinage à cause de la cascade d'incidents causée par le contact Ricciardo/Bottas.



Qui a le plus perdu ?

Mercedes. C'est évident. Au soir du Grand-Prix du Mexique, selon moi, Mercedes renonce aux deux titres. Verstappen compte 19 points d'avance sur Hamilton, ce dernier semble résigné, et la dynamique n'est clairement pas de son côté. Pour le titre Constructeurs, Red Bull est à un petit point derrière Mercedes. Vu l'état de forme des quatre protagonistes engagés dans cette lutte, l'avantage semble aussi se dessiner du côté de l'Autriche. Alors, tant que les titres ne sont pas officiels, rien n'est fait, mais cela semble plié. Et dans cette saison, quelques erreurs de Mercedes n'y sont pas innocentes...


Qui a le plus gagné ?

Ferrari. Cette troisième place au Classement des Constructeurs semblait inespérée ! McLaren avait fait le trou, et les forces et faiblesses des deux équipes donnaient Woking vainqueur. Mais... La saison 2021 de Formule 1 est définitivement folle ! Et la remontée est engagée depuis plusieurs courses pour Maranello, qui se place désormais à une grosse douzaine de points devant McLaren. Et tout semble réunit pour que cela reste ainsi : les performances sont meilleures chez Ferrari, le duo de pilotes est plus constant, et la dynamique est clairement à leur avantage.


En bref.

+ Sergio Perez sur le podium, au Mexique, devant une marrée humaine acquise à sa cause ! La première fois de l'Histoire qu'un pilote mexicain monte sur un podium chez lui en Formule 1.

+ Ferrari qui confirme sa nette progression depuis quelques épreuves, et qui s'envole vers la P3 au Classement des Constructeurs.

+ Pierre Gasly, encore et toujours en parfait tampon entre les Top Team et le Midfield.


– La purge de la saison (pour le moment). A par les résultats, rien à retenir de cette course.

– Mercedes qui compile erreurs, malchance et aveux de faiblesse, pour sûrement renoncer aux deux couronnes mondiales.

– Alpine qui semble se diriger vers une fin de saison longue et douloureuse...

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook