• T.L.

Débrief : Portugal 2020.


https://lenexweb.com/twelve-f1-drivers-receive-warnings-over-tuscan-gp-restart-crash/

L'Histoire de la F1 a été écrite ce weekend. Sur un tout nouveau circuit, qui nous aura étonnamment offert une bonne course, Lewis Hamilton est venu s'imposer pour la 92e fois de sa carrière. Il détrône celui qu'on pensait indétrônable, et fonce vers le chiffre symbolique de la centaine.


Pourtant, tout ne semblait pas idéalement parti pour le Britannique qui, sur les deux premiers tours, s'est retrouvé piégé par les légères gouttes de pluie tombées sur la piste. Il manque de tomber au 4e rang quand son coéquipier est quant à lui bien installé, second, derrière un Carlos Sainz survolté. Puis la situation revient à la normale, et les deux Mercedes reprennent les reines, Bottas devant Hamilton. A ce moment, je pense alors que l'ordre est fixé. Mais Lewis avait faim.. Bien plus que Valtteri.. Et il l'a dévoré, sans contestation possible. Une 92e victoire historique pour ce qui est, depuis aujourd'hui, le plus grand vainqueur de l'Histoire.


Plusieurs autres très belles performances ce weekend. On peut penser à Leclerc, qui termine à la porte du podium, ou à Gasly, qui le suit. Carlos Sainz est aussi auteur d'une très belle course. Ces trois pilotes se sont démarqués par un pilotage précis, agressif, et surtout, rapide. Leclerc, avec une cagette rouge, réussit cette saison l'impossible. Gasly, avec une voiture moyenne, s'installe comme un prétendant régulier à de gros points. Sainz, avec une McLaren relativement compétitive, suit le rythme, et s'offre même quelques tours en tête.


Enfin, le très gros point positif de ce weekend, est, selon moi, le tracé. Splendide à observer en essais et en qualifications, il s'est démontré être aussi intéressant en course. Là où très peu de zones de dépassement sont offertes aux pilotes, ces derniers ont réussit, à plusieurs reprises, à rouler à deux de fronts sur plusieurs virages. Des trajectoires différentes, des virages en aveugle, des courbes harmonieuses, Portimao est sans doute l'un des plus beau circuit que la F1 ai visité cette saison.

Qui a tout perdu ?

Lance Stroll. Très bien placé en début de course, avec une voiture rapide, et un rythme correct, c'est l'impatience du Canadien qui lui coûte cher.. Alors à la lutte avec Norris, il se décale, on ne sait pas trop pourquoi, ni comment, sur le vibreur extérieur du premier virage. Bon.. Soit.. Mais le pilote Racing Point referme aussi tôt sa trajectoire, et vient bloquer Norris, qui n'a pas d'autre choix que d'aller au contact. Stroll part en tête-à-queue, ruine son aileron avant, et sa course par la même occasion.. Une manœuvre déjà testée en EL2 avec Verstappen, qui ne lui a visiblement pas servit de leçon..

Qui a tout gagné ?

Sergio Perez. Lui aussi au coeur d'un accrochage, dès le premier tour en ce qui le concerne, le pilote Mexicain a su rebondir, et offrir une course spectaculaire. Auteur d'une remontée fantastique, de la dernière place, à plusieurs secondes de l'avant-dernier, c'est finalement à la 7e place qu'il termine. Il aurait même pu terminer plus haut dans le classement, puisqu'il se fait doubler à deux reprises à trois tours de la fin. Une performance remarquable pour un pilote qui, on le rappelle, n'a toujours pas de volant pour la saison à venir.

En bref.

+ Le circuit d'Algarve, splendide et spectaculaire.

+ Lewis Hamilton au sommet de son sport.

+ Leclerc, toujours vaillant dans une voiture capricieuse.


-- Lance Stroll, auteur d'un mauvais weekend, idiot.

-- Albon, vraiment pas au niveau.

-- Bottas en manque de punch.. Ou de café.. Ou les deux.. Je sais plus..

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook