• T.L.

Débrief : Russie 2020.


https://lenexweb.com/twelve-f1-drivers-receive-warnings-over-tuscan-gp-restart-crash/

On s'y attendait, cette course ne restera pas foncièrement dans les mémoires, et ne fut pas la plus passionnante de l'année.. A vrai dire, je suis content d'être en plein déménagement, ça m'a permit de m'occuper pendant toute la seconde partie de la course, qui a été chiante au possible.. Mais c'est Sotchi, c'est la Russie, on le savait.. Cependant, comme cette saison est folle, même ce Grand-Prix de Russie nous aura apporté son lot de surprises ! Que ce soit sur la piste, avec une séance de qualification mouvementée, ou dans la salle des commissaires, qui auront eu du travail ce weekend, l'événement n'est pas vierge de rebondissement.


Comme on pouvait le voir venir, les deux Mercedes ont dominé de la tête et des épaules ce Grand-Prix. Et comme c'est le cas depuis le début de la saison, Verstappen nous a sorti une prestation 5 étoiles, lui permettant de se hisser à la hauteur des Flèches (presque) d'Argent. Mais la très bonne surprise du weekend, ce sont les Renault, qui se hissent aux 5e et 7e rang, malgré une stratégie hasardeuse et une consigne d'équipe qui aura fait perdre du temps à tout le monde. Il est aussi important de noter la voiture qui s'intercale entre les deux Renault ; la Ferrari de Charles Leclerc. Un bon weekend à son niveau aussi, qui lui permet de ramener de bons points, inespérés sur un circuit de moteur comme Sotchi.

Qui a tout perdu ?

McLaren. Il y avait un très beau coup à jouer ce weekend pour les deux voitures oranges, mais le destin en aura décidé autrement.. Tout d'abord Carlos Sainz, dès le premier tour, qui se mange le mur en voulant utiliser le slalom du premier virage. Une erreur bête, et ridicule, qui coûte de gros points à l'équipe. De son côté, Lando Norris aura manqué son départ, puis son début de course. La stratégie aura été trop compliquée, et le Britannique n'était pas à l'aise dans une voiture qu'il n'appréciait pas, contrairement à plus tôt dans le weekend. C'est dommage de manquer une occasion de briller, et d'engranger des points importants au championnat..

Qui a tout gagné ?

Valtteri Bottas. Il est là notre grand champion ! Après une séance de qualification parfaitement bien gérée, afin de le placer P3, et profiter de l'aspiration de son coéquipier au départ, c'est au terme d'une course impériale qu'il s'impose pour la seconde fois de la saison. Rendez-vous compte, deux victoires en une saison ! Il aura réussit à devancer d'une grosse quinzaine de secondes sont coéquipier, qui a écopé d'une pénalité, laissant le champs libre à notre nouveau Finlandais volant. Une prestation parfaite, que lui et son équipe signent d'une belle radio de fin de course, digne de la performance.


J'en fais pas un peu trop..? C'est bon..? On sent pas trop l'ironie..? Bon, d'accord, je laisse comme ça alors.

Formule 2.

Ce fut un weekend très étrange en F2. Tout d'abord, la première course, qui n'aura vu briller que Mick Schumacher, auteur là de son meilleur Grand-Prix de la saison, voire de sa carrière. Il aura maîtrisé son sujet, et rendu une copie parfaite. Rebelote le lendemain, quand il se hisse au 3e rang après seulement 5 tours. Un forme digne de Mick Schumacher, qui semble être un véritable tueur à chaque fin de saison. Un atout majeur pour le sprint final, et pour la course au titre, et à un baquet de Formule 1.


Mais le fait marquant de ce weekend de F2, c'est cette Course 2, interrompue au bout de 7 tours, à cause d'un drapeau rouge. Heureusement, tout le monde va bien. Mais cette passe d'arme que nous ont offert Aitken et Ghiotto aurait pu très mal tourner.. Le Britannique, doublé par l'Italien, décide de le décroiser dans le long gauche du premier secteur. Il est à l'intérieur, et écarte sa trajectoire pour signaler à Ghiotto qu'il est présent. Sa voiture sous-vire, et les deux monoplaces se touchent. Bilan : une crevaison pour Aitken, ce qui le rend passager de son véhicule. Il percute donc Ghiotto, qui fonce alors droit dans le mur de Tecpro, et qui déformera le mur en béton derrière. Un crash violent, impressionnant, qui aura causé la fin de la course. Le tout, au départ, à cause d'une manœuvre que l'on voit très souvent, et qui s'est révélée dangereuse plus d'une fois.. La preuve..

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

Pas grand chose à retenir de ce weekend globalement chiant.. Vivement la suite..!

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook