• T.L.

Débrief : Sakhir 2020.


https://www.timesunion.com/sports/article/Perez-stays-calm-to-win-chaotic-Sakhir-GP-for-1st-15780007.php

On sera resté deux semaines dans le désert de Bahreïn. Deux semaines qui nous auront apporté une dose d'émotion et de spectacle digne de cette saison 2020. Sur une version inédite du tracé de Sakhir, la Formule 1 nous a offert l'une de ses plus belles courses, à n'en pas douter.


Quand on regarde le classement final, difficile à dire quelle est la première chose qui nous frappe.. L'absence d'une Mercedes sur le podium ? Le podium en lui-même ? Sergio Perez vainqueur ? Esteban Ocon second ? Cette course aura chamboulé la hiérarchie comme jamais cela a été fait cette saison, et pas qu'une fois.


Forcément, nos yeux étaient braqués tout le weekend sur la lutte Russell/Bottas. Et bien que le Finlandais a dominé quand il l'a fallut, en qualification, sa course était bien moins joviale.. Mercedes avaient tout de même les cartes en mains pour réaliser un doublé, mené par un George Russell étincelant. Malheureusement, une stratégie de dernière minute aura causé une pagaille immense au sein de l'équipe, ce qui fera perdre énormément de temps aux deux pilotes, qui terminent 8e et 9e.


C'est alors les deux Racings Point et la Renault d'Esteban Ocon qui en profitent. Le Français, intercalé entre les deux Panthères Roses, profite des incidents de course, et de la sortie sans gravité de Jack Aitken, qui provoquera tout de même une Safety-Car, pour se hisser au deuxième rang. Il aurait pu chuter sur la plus petite marche du podium, si Russell n'avait pas été victime d'une crevaison lente, qui le force à rentrer une énième fois aux stands.. Ocon, grâce à ce podium, permet d'effacer, ou du moins d'estomper, une saison très moyenne, pas forcément étincelante. Loin d'être au niveau de son coéquipier, il a tout de même le mérite de se battre, et d'être présent, la preuve. Et puis bon, autant dire qu'on ne boude pas notre plaisir de voir un nouveau Français sur un podium de Formule 1 !


C'était aussi intéressant de suivre Fittipaldi et Aitken. Pas véritablement à la traîne, les deux pilotes ont su prouver qu'ils avaient les épaules pour assurer un dépannage des plus difficiles. Aitken de son côté fera une erreur qui l'oblige à rentrer aux stands et à changer d'aileron, dans une course où il aurait de toute façon terminé en fond de grille. Cependant, en vitesse pure, il était du niveau de Latifi. Quant à Fittipaldi, ce fut plus délicat.. Après deux ans sans monter dans une monoplace pour participer à la moindre course, on ne pouvait pas en attendre beaucoup du Brésilien. Et pourtant, il était loin d'être ridicule ! Loin de son coéquipier certes, mais propre et constant. Une bonne prestation globale.

Qui a tout perdu ?

Valtteri Bottas. L'enjeu mentale était immense pour le Finlandais. Malgré une domination de son coéquipier en FP1 et FP2, Bottas fut le plus rapide Samedi pour prendre la pôle. Premier hic : à seulement 0.026sec de Russell.. Puis vient le départ de la course, catastrophique.. Il patine, il glisse, il bloque ses roues, et Russell prend de l'avance. Puis arrive une SC, et une relance mal gérée. Il perd la deuxième place brièvement, et stagne ensuite à 4 secondes de Russell. Après les arrêts aux stands, il est à près de 10 secondes du Britannique.. Et après tous les faits de course, et la nouvelle relance, il ne parvient pas à doubler qui que ce soit, et voit Russell l'humilier sur un dépassement incroyable, qui emmène ensuite le jeune pilote Mercedes vers la victoire, avant de souffrir de malchance. C'est un nouveau weekend catastrophique pour Bottas dans l'ensemble, qui hors plaisanterie, n'arrange vraiment pas son cas auprès des fans, et surtout, de son employeur..

Qui a tout gagné ?

Sergio Perez. Quelle belle image que de voir le héros de Force India/Racing Point être le premier vainqueur de cette équipe ? Après avoir lutté pour sa survie, après avoir injecté des sous dans la structure, c'est lui qui offre à Racing Point sa toute première victoire en Grand-Prix. Rappelons qu'à la fin du premier tour, Sergio Perez est dernier, et qu'à la fin de la course, il comptabilise un arrêt de plus que tout le monde.. Une course sublime, qui lui amène une victoire extrêmement symbolique, et qui nous prouve que c'est l'un des meilleurs du plateau. Et dire qu'il ne sera certainement pas sur la grille en 2021...

Formule 2.

C'était la fin en Formule 2, et on est bien passé proche d'un retournement de situation incroyable ! Après une première course agitée, mouvementée, le titre n'était toujours pas offert à Schumacher. Il a dû attendre le tout dernier tour de la toute dernière course pour savourer. Et il est pas passé loin de tout perdre.. En perdition totale avec ses pneus en Course 2, il rentre aux stands et repars très loin.. Quand Ilott est à ce moment là 3e.. Mais à l'image de la saison, Ilott s'effondre, commet quelques erreurs, et sort lui aussi des points.. Au final, Schumacher remporte un titre mérité, par une domination en terme de régularité, là où Ilott et Tsunoda, principaux concurrents quand on regarde le classement final, auront commit des erreurs qui leur ont coûté cher.


Il faut en tous cas féliciter Daruvala, vainqueur en Course 2. Celui qu'il ne faut pas féliciter, et au contraire, fortement réprimander, c'est Mazepin, qui aura été un danger public tout au long du weekend.. Il écope tout de même de 10 secondes de pénalité pour des manœuvres dangereuses. Est-ce que ça le calmera ? Pas sûr..

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Quelle course ! Quel circuit !

+ Perez vainqueur et Ocon sur le podium.

+ Russell très impressionnant...

-- ... mais frappé par la malchance.

-- Bottas à la rue complet..

-- Mercedes qui gâche la course de ses deux pilotes.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook