• T.L.

Débrief : Toscane 2020.


https://lenexweb.com/twelve-f1-drivers-receive-warnings-over-tuscan-gp-restart-crash/

On se demandait à quoi ressemblerait une course sur un circuit étroit, très old school, vallonné et très rapide. On se demandait si le spectacle allait être au rendez-vous. Et bien figurez-vous que oui ! On a eu le droit à une sacré course ! Même si, avec du recul, le bilan est plutôt mitigé..

Autant commencer par le commencement, et ce début de course rocambolesque. Tout ce qu'on a vu ce weekend, n'est pas directement la faute de qui que ce soit. Le premier incident est un fait de course, le second, à la relance, est une terrible mésentente, et le dernier est un bris mécanique. Cependant, on est en droit de se poser des questions vis-à-vis des conséquences. La relance après une SafetyCar doit-elle se faire aussi lointaine ? Ou doit-on revenir à la ligne de SC originelle ? Ou doit-on changer le processus de relance ? Les pneus présents pour amortir les impacts ont repoussés Stroll non pas absorber l'impact. Faut-il équiper tous les circuits de TECPRO ? Changer les zones de dégagements ? Tant de questions que la FIA est en mesure de se poser après un weekend aussi animé que celui-ci.


Mais ce qui nous, nous intéresse, c'est les performances en piste. Et à ce niveau là, il y a des choses à dire ! Tout d'abord, Ferrari, qui était à la maison pour fêter son 1000e GP. Et autant dire que même si le résultat est là, et que les deux voitures terminent dans les points, je doute que la conclusion soit la même si la course se déroule autrement pour les 7 voitures qui ne rallient pas l'arrivée. Charles Leclerc, 3e après un départ canon, est très vite dépassé par tout le monde dès la reprise de la course.. Vettel a eu des difficultés tout le weekend, et c'est un petit miracle de voir les deux voitures rouges dans les points.


L'autre petit miracle, ce sont les premiers points de Kimi Räikkönen. Auteur d'un début de saison en dent de scie, un coup très en forme, un coup invisible, il profite des circonstances de course pour venir grappiller deux petits points. Ce sont deux points qui ne reviennent ni à Romain Grosjean, rescapé de tous les incidents, ni à George Russell, malheureux du deuxième drapeau rouge, puisque dans les points toute la course..


Il est important de noter que Renault a été très en forme ce weekend, à l'image de Daniel Ricciardo, en lutte pour un podium. C'est finalement Alexander Albon qui s'empare de la 3e position, mais on en reparle juste en dessous..

Qui a tout perdu ?

Bottas. Quand ça veut pas, ça veut pas.. Auteur d'un début de weekend parfait, avec le meilleur temps en FP1, FP2 et FP3, il s'est fait prendre la pôle par Lewis Hamilton. Auteur d'un départ fantastique, le premier drapeau rouge lui coûte la tête de la course, puisque son coéquipier le double. Il tente l'undercut, qui a fonctionné pour tout le monde, sauf pour lui.. Il perd même du terrain sur le leader. Enfin, on se dit qu'il peut peut-être saisir sa chance au troisième départ, mais il se loupe, et ne passe pas loin d'être quatrième après quelques virages.. Sans parler de l'incident de la relance en début de course, qui est, indirectement, à l'origine du Finlandais. On commence à se dire que même quand il fait tout ce qu'il faut, la chance ne lui sourit pas..

Qui a tout gagné ?

Alexander Albon. Un premier podium en Formule 1 attendu depuis presque un an, c'est le résultat d'Albon ce weekend ! Après être passé tout proche au Brésil l'an dernier, puis en Autriche cette année, c'est enfin ce weekend que le Thaïlandais s'est hissé sur son premier podium en F1. Il profite lui aussi des incidents de course, mais rend une copie impressionnante, dont un rythme très fort, capable d'aller chercher Bottas pendant un temps. C'est un résultat mérité pour Albon, qui ne peut que lancer de meilleures choses.

Formule 2.

En F2, le weekend a été moins agité en F1, bien que mouvementé. Robert Shwartzman quitte le Mugello avec un 0 pointé, dont il peut regretté la seconde course.. En effet, alors à la lutte pour de précieux points, il manque de patience, et part à la faute. Il traverse un bac à gravier, puis un deuxième, avant de finir sa route dans l'herbe, et de perdre de trop nombreuses positions. Ce mauvais résultat profite donc à son coéquipier, Mick Schumacher, qui prend la tête du championnat, et qui distance ses adversaires. Callum Ilott, en difficulté aussi, arrive tout de même à limiter fortement la casse.

Le sprint final est lancé, et la lutte s'annonce acharnée..!

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

Formule 3.

Clap de fin pour les F3, qui terminaient leur saison ici, au Mugello. Après une qualification manquée, et une première course très difficile pour Piastri, le titre semblait offert à Sargeant. Mais c'était sans compter le départ de la course du Dimanche, qui l'envoie dans le bac à gravier.. C'est alors une course effrénée entre Pourchaire et Piastri qui se lance, le Français échouant à un cheveu du titre pour sa première saison. C'est donc Oscar Piastri qui est sacré, après une saison puissante, et des qualités démontrées. Malgré tout, il a aussi montré d'importantes faiblesses, notamment en qualifications. Mais l'important c'est le titre, les points sur la Super Licence, et le baquet en F2 pour 2021.

(Classement complets -> Hors Piste -> Hors F1)

En bref.

+ Le circuit, ses courbes rapides, son relief. Un vrai circuit comme on en redemande.

+ Le premier podium d'Alex Albon.

+ La course très animée..

-- .. mais uniquement par des accidents.

-- Le triste sort de Goerge Russell, qui échoue à la porte des points.

-- Shwartzman, à la ramasse complet.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook