• T.L.

Débrief : Abu Dhabi 2022.


https://www.formula1.com/en/latest/article.verstappen-cruises-to-victory-in-abu-dhabi-as-leclerc-seals-p2-in-standings.5XRTCWAEVIywQW8ven8CrH.html
https://www.formula1.com/en/latest/article.verstappen-cruises-to-victory-in-abu-dhabi-as-leclerc-seals-p2-in-standings.5XRTCWAEVIywQW8ven8CrH.html

Voilà, clap de fin sur cette saison 2022. Une saison marquée par une domination sans partage de Red Bull et de Max Verstappen, qui emporte à Abu Dhabi une 15e victoire ce qui en fait un record. Une saison riche en bataille et en spectacle, comme en ont témoigné les derniers tours entre Charles Leclerc et Sergio Pérez. Une saison longue, très longue, comme le ressentit de cette course...



Que dire à part que cette course, comme très souvent, est particulière. Il n'y a pas ou peu d'enjeu, les séances sont plutôt des occasions de célébrer la saison, les départs, voire les arrivées, et un détachement assez général se fait ressentir. Mais dans cette atmosphère particulière, cette année, une chose se démarquait : le départ de plusieurs pilotes. Nicholas Latifi qui aura marqué l'Histoire de la Formule 1 contre son gré en 2021. Mick Schumacher qui aura été victime du cirque impitoyable de la Formule 1. Daniel Ricciardo qui aura vécu une saison catastrophique. Sebastian Vettel qui quitte un sport qu'il aime tant et qui l'aime tout autant.



Dans cette atmosphère, c'est donc Max Verstappen qui l'emporte, sans concurrence. Son coéquipier termine P3, ce qui, en temps normal, aurait été très bon. Mais ce weekend, c'est le titre de vice-champion qui était en jeu, et qui est passé sous le nez du Mexicain... Une stratégie pas optimale, une ou deux erreurs en piste qui auront couté cher, et voilà le résultat. Red Bull ne parvient pas à réaliser le doublé au classement général. Une fois de plus.


C'est donc Charles Leclerc qui termine P2, de la course, et du général. Une course solide et sérieuse de sa part et de la part de son équipe qui auront réussi à mettre bout à bout ce qu'il fallait pour s'assurer de ce titre honorifique. Carlos Sainz récupère quant à lui la P5 au général et sauve une saison décevante dans la globalité.


Parce que derrière, Mercedes n'était pas là. George Russell avait du rythme, mais pas de quoi jouer un podium. Il conclut tout de même une excellente première saison avec Mercedes, encore une fois, dans le top 5. Contrairement à son coéquipier qui conclut ici sa pire saison dans l'élite : hors du top 5, pas de pole position, pas de victoire, le tout avec un abandon en prime. Une saison compliquée pour Mercedes dans l'ensemble qui aura énormément travaillé pour compenser une philosophie de monoplace ratée.



En suivant, c'est Lando Norris qui termine meilleur des autres. Un résultat là encore très symptomatique de la saison dans sa globalité. Une course très sérieuse, comme souvent avec le Britannique. Et là encore bien loin de son coéquipier, dans un anonymat total. C'est tout de même une P7 pour l'Australien Daniel Ricciardo qui quitte McLaren et sûrement la Formule 1 avec quelques points dans la besace.


Mais ça n'est pas suffisant pour déloger Alpine de la P4 au classement général. Esteban Ocon assure l'essentiel en terminant P7. Il s'assure l'ascendant au classement des pilotes sur son coéquipier qui quitte d'ailleurs l'équipe à l'issue de cette course. Une ultime épreuve en bleu dont il ne verra pas le bout à cause d'une panne mécanique qui l'oblige à abandonner.


Ce sont les deux Aston Martin qui complètent les dernières positions attribuant des points. Lance Stroll se positionne P8 après une course d'attaque quand son coéquipier obtient une P10 salvatrice après l'abandon de Lewis Hamilton. Une belle fin de saison pour une équipe très très loin à l'issue du premier Grand-Prix. Et une belle fin de carrière pour Sebastian Vettel qui, malgré une stratégie hasardeuse et qui n'aurait pas dû lui apporter de point, voit le destin se mettre dans son sens pour l'aider à marquer un point lors de sa dernière apparition dans l'élite.



Tsunoda termine à la porte des points quand Pierre Gasly n'aura pas pu offrir à son équipe une belle fin. Une P14 compliquée, c'est dommage après cinq années de collaborations fructueuses. Alfa Romeo se sera plutôt fait remarquer par les zigzags de Guanyu Zhou, dans un weekend très anonyme. Aucun point de marqué, symptomatique, encore une fois, de cette fin de saison. Idem pour Haas et Williams d'ailleurs...



Bref, vous l'aurez compris, un Debrief assez léger tant le sportif passait en second plan sur cette ultime manche d'Abu Dhabi. On aura tout le temps de revenir sur la saison complète lors de notre Bilan, en Décembre...



En bref.

Qualifications – Pole position de M. Verstappen.

| C. Leclerc P3, E. Ocon P8, P. Gasly P17.

Grand-Prix – Victoire de M. Verstappen, suivi de C. Leclerc et de S. Pérez.

| C. Leclerc P2, E. Ocon P7, P. Gasly P14.



+ Les animations et hommages rendus à tous les pilotes partants. Une grande fête de la Formule 1 comme Abu Dhabi en a l'habitude.

+ Une 15e victoire historique de Max Verstappen, encore une fois sur sa planète.

+ Ferrari qui sauve sa saison grâce au titre honorifique de vice-champion de Charles Leclerc.


– Une course sans saveur, très fade, à l'image d'un weekend globalement sans trop d'intérêt.

– Le départ de pilotes qui auraient mérité de rester : Sebastian Vettel, monument du sport, Daniel Ricciardo, pilote émérite, Mick Schumacher, talent mal exploité. (Désole Nicholas...)

– C'est fini... Ca fait du bien, mais ça va nous manquer quand même...


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook