• T.L.

Débrief : Singapour 2022.


https://www.formula1.com/en/latest/article.perez-holds-off-leclerc-to-win-rollercoaster-2022-singapore-grand-prix-as.6fJ3Awe6YmTCf7KSqI2IVG.html
https://www.formula1.com/en/latest/article.perez-holds-off-leclerc-to-win-rollercoaster-2022-singapore-grand-prix-as.6fJ3Awe6YmTCf7KSqI2IVG.html

On avait hâte de voir Singapour revenir au calendrier, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on n'a pas été déçu ! Une course à éliminations, avec pas moins de deux Safety Car, deux VSC, six abandons, et au moins une dizaine de pilotes ayant commis des erreurs plus ou moins graves. Dans des conditions très piégeuses et sur un circuit très difficile et technique, le spectacle était bel et bien présent, même si, paradoxalement, les deux heures de course se sont fait ressentir...



Comme depuis la reprise, c'est une Red Bull qui l'emporte. Mais contrairement à ce dont on avait l'habitude jusqu'à présent, ce n'est pas Max Verstappen qui s'impose. Un weekend compliqué pour celui qui aurait pu être titré dès hier soir, principalement à cause de son équipe qui s'est mal équipée en essence en Qualifications, faisant partir le pilote P8 alors qu'il pouvait aller chercher la pole position... Le lendemain, entre un départ catastrophique, un rythme de course qui aura mis du temps à arriver, et une grosse erreur à la mi-course, c'est un weekend à oublier pour Super Max.


Au contraire de Sergio Pérez qui sort ici une prestation XXL ! Qualifié en première ligne, il prend un départ excellent pour sortir du premier virage en tête, et ne plus jamais lâcher cette position. Un rythme de haut niveau, une gestion très sérieuse, un peu de réussite aussi avec une piste qui empêchait les attaques, etc. En bref, tout était réuni, pour une fois, pour que ce soit l'hymne mexicain qui résonne sur le podium.


Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé du côté de chez Ferrari. Charles Leclerc prenait la pole position et restait collé à Pérez durant l'intégralité de la course. Mais entre une piste piégeuse et un rythme qui s'est totalement effondré en fin de course, la victoire n'était pas abordable... Une nouvelle pole position qui n'est pas convertie pour Charles Leclerc, ça commence à faire beaucoup...


Enfin, pour terminer sur ce quatuor, on peut parler de Carlos Sainz qui, contrairement à son coéquipier, n'était nulle part en course. Un rythme très loin de celui de Leclerc, une course anonyme et jamais en mesure de proposer une solution stratégique à Ferrari. Bon, ce n'était pas non plus très nécessaire ce weekend vu les circonstances, mais tout de même...



Derrière, weekend à vide aussi pour les Mercedes, alors que pourtant les promesses étaient belles. Lewis Hamilton échoue à 0.05s de la pole position, et bute ensuite en course derrière Carlos Sainz. Puis c'est le tournant de sa course : une première erreur qui l'envoie dans le mur, qui l'oblige à rentrer aux stands et à changer son aileron avant. Une nouvelle faute est commise en fin d'épreuve, lui faisant perdre une nouvelle position.


Ce n'était pas plus la fête du côté de George Russell qui s'est vu partir des stands, et être englué dans le fond du peloton pendant l'intégralité de la course. Il aura tenté de passer des gommes slicks avant tout le monde, ce qui aura été une erreur, puisqu'il aura perdu le peu de gain qu'il avait réalisé en début de course. Un weekend compliqué pour Mercedes, qui ne remercie sûrement pas la pluie, et qui regarde la suite du calendrier sûrement avec quelques craintes...



Finalement, le très gros coup du weekend, ce sont les deux McLaren qui le réalisent. Respectivement P4 et P5, Lando Norris et Daniel Ricciardo permettent à la structure de Woking de marquer de très gros points et de passer devant Alpine au classement. Une excellente prestation, là principalement due à la pluie et aux nombreux faits de course, mais pour une fois que la réussite tourne au profit de McLaren, ils ne vont pas s'en plaindre !


Là où Alpine pourra ruminer son weekend, avec deux abandons pour deux soucis de fiabilité. D'abord Fernando Alonso, puis Esteban Ocon. Un weekend blanc, qui fait très mal sur le plan comptable, puisque l'équipe perd une place au classement des constructeurs. Bon, je doute qu'il y ait péril dans la demeure, l'Alpine étant globalement plus performante et régulière que la McLaren, mais attention à ce que ce weekend à Singapour n'inverse pas les courbes des deux équipes...


Autre très belle performance de ce weekend, sûrement l'une des équipes les plus opportunistes : Aston Martin. Une voiture qui ne semblait pas si mauvaise ce weekend, à laquelle on ajoute des faits de courses favorables et deux courses solides et sans faute pour Stroll et Vettel. Les deux pilotes terminent dans les points et permettent à leur équipe de marquer, là aussi, de gros points au championnat, et de repasser devant Haas, qui était d'ailleurs aux abonnés absents ce weekend, encore.


Pierre Gasly clôture les points dans une course discrète, bien qu'un poil frustrante car avant son arrêt, de meilleurs points étaient envisageables. Tout le contraire de son coéquipier qui aura été sur le devant de la scène suite à une impressionnante sortie de piste alors qu'il venait de chausser des pneus slicks sur une piste encore piégeuse. Alors qu'il vient de resigner un contrat et de confirmer sa place pour 2023, Yuki Tsunoda n'a peut-être pas choisi le meilleur moyen de remercier de clan Red Bull...



Hors des points, on retrouve Bottas auteur lui aussi d'une course très anonyme, lui aussi qui contraste avec Zhou, le pilote chinois ayant dû abandonner suite à un contact avec Nicholas Latifi. Le Canadien sera d'ailleurs pénalisé au Japon suite à cette manœuvre dont il a été jugé responsable, à raison. Alexander Albon aura connu un séjour compliqué aussi, lui qui revient d'une difficile opération de l'appendicite. Une sortie de piste au premier tour, une deuxième plus tard dans la course, un abandon final... Un autre nom donc à la liste des nombreux pilotes qui n'auront pas vu le drapeau à damier ce weekend.



En bref.

Qualifications – Pole position de C. Leclerc.

| P. Gasly P7, E. Ocon P18.

Grand-Prix – Victoire de S. Pérez, suivi de C. Leclerc et de C. Sainz.

| P. Gasly P10, E. Ocon DNF.



+ Sergio Pérez a offert une course sublime ! Un départ canon, un rythme de feu, et un beau feu d'artifice pour sa victoire.

+ Les très bonnes performances de McLaren et de Aston Martin, qui marquent de gros points dans leurs luttes respectives au classement.

+ Le retour de Singapour ! Qu'est-ce qu'il nous avait manqué ce circuit ! Entre ses Qualifications toujours spectaculaires et ses courses à rebondissements, on n'est jamais déçus !


– Beaucoup d'erreurs... Trop. Une course à élimination plus qu'autre chose.

– Alpine qui rentre de Singapour sans le moindre point. Dans la lutte avec McLaren, ça peut faire mal. Très mal.

– Une direction de course pas encore au point... Une Safety Car longue à la détente, des décisions qui sont faites après la course alors qu'il ne se passe rien en piste, et des décisions pas toujours les plus sécuritaires...


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook