• P.W.

Débrief Juniors : FFSA F4.


https://www.ffsaacademy.org/2022/05/14/f4-academy-cavalier-seul-de-hugh-barter-en-course-1/
https://www.ffsaacademy.org/2022/05/14/f4-academy-cavalier-seul-de-hugh-barter-en-course-1/

Nous avons presque terminé la première moitié de saison ! Avec ce troisième meeting de l’année, à Magny-Cours, nous avons maintenant une bonne vue d’ensemble de la hiérarchie et des pilotes qui ont un vrai potentiel. Certains rookies jouent presque les premiers rôles maintenant, quand des redoublants semblent avoir perdu de leur avantage au fil des meetings.

S’il y a quelqu’un qui n’est pas impacté par ces histoires de dynamiques et qui suit sa trajectoire linéaire au sommet des classements, c’est bien Hugh Barter. L’Australien a encore volé dans la Nièvre avec deux victoires et deux poles. Ses mésaventures de la Course 2 (tête-à-queue à Adélaïde) n’ont pas changé grand-chose. Encore une fois, l’homme fort du weekend, c’était lui. Avec 67 points (!) d’avance sur la concurrence, soit presque un meeting entier, Barter a fait un premier pas vers le titre. Mais comme il ne marquera pas de points à Spa et Valence (en raison de son double programme en F4 espagnole), le titre est encore loin d’être joué !

Derrière lui, le duo Arao-Giusti est devenu un trio avec l’excellent weekend de Vayron. Dieu sait s’il en avait besoin, mais le finaliste FEED Racing était particulièrement à l’aise sur ce tracé, avec deux deuxièmes places. Souta Arao et Alessandro Giusti furent bien moins en forme qu’à Pau et Nogaro. Mais voilà, même dans un weekend « moyen » pour leurs standards, ça reste un podium et un top 5. Arao a fait la mauvaise opération par rapport à Vayron et Giusti en calant au départ dans la Course 3, et a perdu de gros points. Le trio est regroupé en dix points.

Mais au-delà de ces quatre pilotes, des rookies dont la FFSA F4 est leur première expérience en monoplace se sont révélés à Magny-Cours. Et pour certains, au-delà de se révéler, c’est même plutôt des confirmations de ce qui a été entrevu à Nogaro et Pau.

Avec 32 points marqués sur ce seul meeting, le Colombien Jerónimo Berrío est le troisième pilote ayant marqué le plus de points à Magny-Cours derrière Barter et Vayron. Hors des points à Nogaro, puis dans le top 8 à Pau, le voilà désormais sur le podium. D'abord 5e, puis 3e (avec la grille inversée), et 4e lors des trois courses, le protégé de Vincent Fraïsse avait l’air de déjà rouler en monoplace depuis un ou deux ans. Rapide, à la bataille avec des pilotes plus expérimentés que lui, il a eu l’intelligence d’éviter les incidents de course et de contrôler son agressivité...

Au contraire du Belgo-Basque Lorens Lecertua. Excellent 4e en Qualifications, le rookie a montré toute sa pointe de vitesse sur ce weekend. Mais il devra mieux se canaliser, mieux gérer les manœuvres en piste. Classé 5e en Course 1, il a reçu une pénalité de 30 secondes pour la collision avec Cabanelas. De nouveau en lutte pour le podium lors de la Course 3, il est sorti large à Estoril et a dû se contenter de la 10e place. Rageant, mais le potentiel est clairement là.

Côté français, gros weekends d’Enzo Peugeot et d’Edgar Pierre. Les deux ont malheureusement vécu des qualifications compliquées, mais leurs remontées, leurs dépassements lors des courses étaient admirables. Enzo Peugeot est un joli 6e au championnat, Edgar Pierre signe son premier top 5 en course. Il suffit de régler la mire en Qualifications pour jouer les podiums à la régulière ! Enfin, notons les premiers points pour Louis Pelet, et les belles remontées en course de l’Allemand Max Reis au cœur du peloton.

Sur une note moins joyeuse, on a quelques pilotes qui ne comblent pas nos attentes... Le premier nom qui vient en tête, c’est Yuto Nomura. Le Japonais de Red Bull ne tient pas la comparaison face à Arao. Heureusement pour lui, il est « sauvé » par ses places en Qualifications (autour de la P9), qui lui permettent de partir devant pour la course à grille inversée (et souvent de gagner comme samedi). Les courses à grille inversée représentent plus des trois quarts de son capital de points... Actuellement 9e au championnat, il vit un début de saison bien compliqué.


Les redoublants ont été un peu en retrait ce weekend. Alors qu’ils étaient autour du top 6 en début de saison, ils sont plus entre la 9e et la 12e place dorénavant, et semblent subir les progressions des rookies. Pierre-Alexandre Provost a sauvé son weekend par un podium en Course 2, mais Enzo Géraci n’a pas marqué le moindre point.

Désormais, une très longue pause attend les pilotes de la FFSA Formule 4. En effet, il faudra attendre Spa-Francorchamps en fin juillet pour suivre la suite des aventures de ces 24 pilotes.



En bref.

Qualifications – Poles positions de H. Barter.

Course 1 – Victoire de H. Barter, suivi de E. Vayron et de S. Arao.

Course 2 – Victoire de Y. Nomura, suivi de P.-A. Provost et de J. Berrio.

Course 3 – Victoire de H. Barter, suivi de E. Vayron et de A. Giusti.



+ Barter encore devant, mais le trio Arao-Giusti-Vayron s’est resserré. À distance lointaine de Barter mais comme l’Australien ne marquera pas de points sur deux manches...

+ Jeronimo Berrio ; la progression la plus fulgurante depuis le début de saison.

+ Edgar Pierre et Enzo Peugeot ont dynamité le peloton en course avec de nombreux dépassements.


– Le Belge Lecertua était l’un des plus rapides ce weekend, mais son agressivité un peu trop importante le fait repartir de Magny-Cours avec seulement neuf petits points en plus.

– Yuto Nomura... Les courses à grille inversée cachent la misère. Trop en retrait d’Arao, pas sûr que Tonton Marko apprécie...

– La prochaine manche dans plus de deux mois... Ca va être long.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook