• P.W.

Débrief Juniors : FFSA F4.


https://www.facebook.com/ffsaacademy/photos/pcb.3036305273248581/3036303513248757/
https://www.facebook.com/ffsaacademy/photos/pcb.3036305273248581/3036303513248757/

Un Australien seul sur sa planète en France, des favoris japonais et français dans le rythme, de jolies révélations francophones, de petites déceptions ; les Coupes de Pâques ont répondu à pas mal des questions qui se posaient en amont de cette saison. Des premiers enseignements sont déjà à tirer de cette première des 7 manches de la saison.

Hadrien David en 2019, Ayumu Iwasa en 2020, Esteban Masson en 2021. Quand un pilote domine le premier weekend de la saison à Nogaro, il finit champion dans l’année.


Après deux poles positions, deux victoires et 25 points d’avance sur la concurrence, l’Australien de 16 ans, Hugh Barter, est très bien parti. Rappelons toutefois qu’il ne pourra pas inscrire de points sur deux manches à cause de son double programme en F4 espagnole... Mais avec une avance pareille, il pourrait bien quand même rafler le titre s’il continue de cette façon.

L'actuel deuxième au championnat n’est ni un Japonais de Red Bull-Honda, ni l’un des favoris français Vayron ou Giusti mais bien... l’inattendu Pierre-Alexandre Provost ! Le Franco-Luxembourgeois de 15 ans, seulement 11e au général et 4e Junior l’an passé, a surpris tout le monde. Le protégé de Didier André (comme Esteban Masson...), a répondu présent avec un 3e et un 2e temps en Qualifications.


Et même s’il a été en difficulté sur les départs, son rythme en course confirmait bien qu’il était à sa place : quatrième en Course 1, il a fini deuxième et dans la même seconde que Barter dans la Course 3. À confirmer par la suite, mais c’est l’excellente surprise du début de saison.

Avec 30 points, Provost devance un groupe de quatre pilotes regroupés en trois points. Souta Arao a confirmé les espoirs que plaçait Red Bull en lui, en étant directement devant d’entrée de jeu. Même s’il a éprouvé pas mal de difficultés sur la gestion des pneus, il était l’un des pilotes les plus impressionnants niveau pilotage selon les observateurs (entre autres, le rédacteur en chef de FORMULA, lol).


Les favoris français, Elliott Vayron et Alessandro Giusti, étaient tous deux déçus de leur weekend, peu à l’aise avec les réglages de leur voiture et incapables de chercher Barter. Quoi qu’il en soit, avec un premier podium et respectivement 28 et 27 points, ils ont fait mieux que limiter la casse à Nogaro. Mais pour jouer le titre, il faudra encore hausser le niveau.

A quelques unités viennent ensuite les heureux de la course à grille inversée. Après un changement de règle inopiné à l’aube du weekend, la grille de départ de la Course 2 était déterminée en inversant le top 10 des Qualifications, et non plus de la Course 1 comme l’an dernier...


Cela a fait les affaires d’Enzo Peugeot (10e en qualifs) et de Yuto Nomura (9e) qui ont pu ainsi partir devant. Au contraire de la passionnante Course 3, la Course 2 fût bien plus ennuyeuse avec peu de dépassements, à l’inverse de ce qu’il se passait en 2021.

Les pilotes partis devant sont donc restés devant. Et les pilotes devant en Course 1 n’ont pas été capables de bousculer l’ordre établi par la grille inversée. Ainsi, Yuto Nomura, malgré un weekend compliqué et bien loin de son compatriote, s’est imposé en prenant le départ sur Peugeot dès le départ. Le Français, pour sa part, a conservé la 2e place sous la pression des pilotes derrière. Actuels 6e et 7e au championnat, Nomura et Peugeot sont très bien payés de leur weekend.

En dehors de Provost, l’une des plus grandes révélations fût le Belge Lorens Lecertua. Discret aux essais de pré-saison, Lecertua a impressionné en étant constamment dans le rythme. Toujours dans le top 10, le protégé de Reshad de Gerus a même profité de la course à grille inversée pour monter sur son premier podium. Il a marqué de précieux points lors des autres courses. Bref, on ne l’attendait pas à pareille fête, et que c’est rafraichissant pour nos amis belges de voir de jolies performances de la part de l’un de leurs compatriotes !

Les Juniors de l’an dernier, Enzo Géraci et Dario Cabanelas ont un peu déçu. Il leur a semblé manqué d’un quelque chose pour être réellement en lutte de marquer de gros points. Cependant, ils marquent respectivement 16 et 12 points et restent au contact des pilotes de devant.

Edgar Pierre, malheureux 11ème des qualifications ne s’est pas laissé démonter pour autant. Il a notamment enflammé le peloton lors de la Course 3 où il a enchaîné les dépassements pour finir sixième. Il aurait mérité bien plus que ces neuf petits points, mais le rythme est clairement là pour le Français. Enfin, Romain Andriolo a arraché deux petits points lors de la dernière course.

En dehors des points, Louis Pelet fût intéressant. Le Panaméen Valentino Mini a fait de belles remontées au cœur du peloton. Mention spéciale à Antoine Fernande avec qui nous avons été extrêmement critiques et qui, au final, termine avant-dernier, à la bataille avec les pilotes autour de lui. Sans expérience de karting, c’est une jolie progression de sa part.

Maintenant, il sera temps pour les pilotes de rentrer à la FFSA Academy au Mans pour quelques débriefings. Puis, il sera très vite temps de se remettre en route pour le meeting le plus difficile mais peut-être le plus prestigieux de la saison : Pau, les 7 et 8 mai !



En bref.

Qualifications – Poles positions de H. Barter.

Course 1 – Victoire de H. Barter, suivi de S. Arao et de E. Vayron.

Course 2 – Victoire de Y. Nomura, suivi de E. Peugeot et de L. Lecertua.

Course 3 – Victoire de H. Barter, suivi de P.-A. Provost et de A. Giusti.



+ Un Hugh Barter au-dessus de la mêlée, dans une autre dimension ce weekend.

+ L’immense surprise Pierre-Alexandre Provost, excellent 2e au championnat.

+ Edgar Pierre et Lorens Lecertua ont été les rookies les plus impressionnants, avec de jolis dépassements à la clé pour Pierre notamment.


– Vayron et Giusti un peu en-dessous des attentes, mais qui font beaucoup plus que limiter la casse.

– La course à grille inversée offre peut-être trop de points, et surestime beaucoup le weekend de Nomura et de Peugeot, plus en difficulté lors des autres courses.

– Dario Cabanelas très, très discret. On en attend beaucoup plus pour une seconde saison.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook