• T.L. | P.W.

Débrief Juniors : FIA F2, FIA F3, W Series.


https://fr.postsus.com/sports/428418.html
https://fr.postsus.com/sports/428418.html

On sera passé par toutes les émotions ce weekend grâce à (ou à cause de) nos Juniors. De la joie à la déception, de l'excitation au calme, de l'émerveillement à l'ennui. Entre des courses palpitantes et d'autres très monotones, on ne savait pas trop vers quoi on se dirigeait à chaque extinction des feux. Alors ? Bilan de ce weekend ?


FIA Formule 2.

Felipe Drugovich et les autres. Voici le résumé de ce weekend de Formule 2 à Barcelone. Pour la première fois dans l’Histoire de la F2, un pilote a remporté les deux courses du même weekend. Il faut remonter à Antonio Giovinazzi en 2016 en GP2 à Bakou pour voir trace d’un back-to-back dans l’antichambre de la F1.


Le Brésilien de 22 ans (depuis hier) s’est offert un joli cadeau d’anniversaire en prenant la tête du championnat. Personne n’était à son niveau ou à celui de son équipe MP Motorsport. L’équipe néerlandaise a toujours adoré Barcelone en F2, et avait déjà remporté les deux courses en 2020 (avec Matsushita et Drugovich, déjà). La question est : est-ce que cette équipe, plutôt habituée au milieu de tableau, peut garder une dynamique pareille durant toute la saison, sans aucun passage à vide ? On verra. En attendant, Drugovich a pris le large au championnat avec 26 points d’avance.

Cela veut donc dire que notre Théo Pourchaire national a perdu le leadership de la catégorie. Classé 7e en Qualifications, 5e en course sprint, 8e en course principale, le pilote ART a fait un weekend assez... moyen.


Avec ces quelques points grattés, le Français accroit pourtant son avance sur les autres favoris au titre (hors Drugovich), en plus grande difficulté que lui. Mais ce weekend n’est pas ce qu’on attend d’un prétendant à la Formule 1. Il y a des circonstances atténuantes évidemment (gêné en Qualifications dans son dernier tour, pas la bonne stratégie, etc.) mais quand même. Monaco sera un tournant.

Les autres favoris ont galéré, à commencer par la ribambelle de pilotes Red Bull. Jüri Vips a connu un weekend noir malgré sa FP1 dans la catégorie reine. Erreurs bêtes, soucis de frein, arrêt aux stands manqué, c’est une catastrophe pour l’Estonien qui n’a pas marqué de points depuis Jeddah. Lawson fût assez anonyme avec deux neuvièmes places, après des Qualifications passablement ratées. Daruvala a manqué de frapper un grand coup à cause d’un problème moteur (encore...) en course principale.

Mais, si tant de favoris ont galéré, ça veut dire que des pilotes en ont profité, à commencer par Jack Doohan (Virtuosi) qui a enfin eu son premier weekend sans problème. Après avoir signé la seconde pole de sa saison, l’Australien a eu un weekend très solide avec un premier podium, mais il n’a rien pu faire face à l’ogre Drugovich. Frederik Vesti (ART) a enfin lancé sa saison avec son premier podium lui aussi. Totalement dans l’ombre de Pourchaire en début d’année, le Danois a fait un weekend plein, devant son coéquipier. Solide.

On ne l’a pas forcément beaucoup vu, mais Logan Sargeant (Carlin) a fait un weekend capital dans sa saison. Un podium, un autre top 4, l’Américain a totalement pris le dessus sur son coéquipier plus expérimenté, Liam Lawson.


De son côté, Clément Novalak (MP) s’est inspiré du weekend monstrueux de son coéquipier. Avec une stratégie décalée, le Français a marqué de très gros points le dimanche en multipliant les dépassements. Pour lui aussi, sa saison est lancée ! Enfin, nouveau gros weekend d’Ayumu Iwasa (DAMS), concrétisé par un premier podium.

Avec ce championnat totalement chamboulé, on aura hâte de voir la suite ! Et il ne faudra pas attendre longtemps car nous aurons rendez-vous dès ce weekend dans les rues de Monaco pour voir la suite des péripéties de tous ces pilotes !



La FIA Formule 2 en bref.

Qualifications – Pole position de J. Doohan.

| T. Pourchaire P7, C. Novalak P12, A. Cordeel P15.

Course 1 – Victoire de F. Drugovich, suivi de A. Iwasa et de L. Sargeant.

| T. Pourchaire P5, C. Novalak P14, A. Cordeel P19.

Course 2 – Victoire de F. Drugovich, suivi de J. Doohan et de F. Vesti.

| C. Novalak P5, T. Pourchaire P8, A. Cordeel P15.



+ Felipe Drugovich a écrasé ce weekend, il était dans sa propre dimension. Phénoménal.

+ Son coéquipier Clément Novalak n’a pas été en reste avec une splendide course principale. + Weekend très solide des rookies Jack Doohan, Logan Sargeant et Frederik Vesti qui se replacent au championnat.


– Les favoris au titre et pilotes redoublants ont vécu des weekends plus ou moins cauchemardesques : Pourchaire, Lawson, Daruvala, Vips...

– Une stratégie de Course 2 bien trop conservatrice pour la plupart de ces pilotes qui se sont fait totalement reprendre par les pilotes de derrière.

– Amaury Cordeel marche dans les pas des plus grands, comme Mahaveer Raghunathan, et n’a plus qu’un petit point sur sa Licence. En seulement quatre meetings.



Vers Pré-Grille



FIA Formule 3.

Les weekends se suivent et se ressemblent en Formule 3 où l’action n’aura encore pas manqué. Peut-être quand même moins de dépassements qu’à Imola mais tout de même, le suspense aura été au rendez-vous. Notre groupe de tête au classement général de cinq pilotes en cinq points est resté le même, mais l’ordre a été chamboulé et les écarts se sont agrandis.

Et c’est Victor Martins qui émerge en tête! Le pilote Alpine Academy a sorti un très grand weekend avec une excellente qualification (2e pour cinq centièmes) et a réalisé une course principale parfaite, en menant du début jusqu’à la fin avec une certaine marge sur la concurrence. Martins avait déjà gagné cette saison, mais il avait besoin d’une victoire avec autorité, avec la manière. Il l’a eue. Seule ombre au tableau : son abandon sur problème mécanique (Mecachrome, encore...) en course sprint.


Six points derrière, le Tchèque Roman Stanek l’a bien confirmé : il faudra compter sur lui cette année. Le leader de l’équipe Trident fût le plus rapide en Qualifications, mais a eu un peu plus de mal en course (2e de la course principale toutefois). Gros weekend de Jak Crawford chez Prema qui reprend la main dans la bataille interne avec Leclerc chez Prema. Mais il lui manque encore cette première victoire en F3, victoire qu’il a cru accrocher à la course sprint après une attaque mal maitrisée sur David Vidales qui dût le pousser hors de la piste. Une action simplement classée comme incident de course.


Isack Hadjar a encore volé sur ce weekend. Meilleur rookie pour la énième fois, il a dû se contenter de la troisième marche du podium lors de la course principale, malgré un rythme bien plus important que celui de Stanek. Il a réussi à ne pas tenter le tout pour tout et à se contenter de ces gros points qui font de lui, course après course, un véritable candidat au titre.

Parmi les autres belles performances, notons la régularité d’Alex Smolyar (6e et 4e). Le Russe est dans sa troisième saison et semble atteindre un plafond de verre, mais il reste très dangereux et toujours aux avant-postes. On pourrait dire pareil pour son coéquipier Caio Collet, qui est monté sur son premier podium de la saison. Mais ça reste trop peu flamboyant pour le pilote de l’Alpine Academy, censé se battre pour le titre avec Martins. Bons weekends de Correa (pour son retour) et de Frederick.

À l’inverse, catastrophe pour Grégoire Saucy qui n’a marqué aucun point. Le Suisse a été dominé par ses deux coéquipiers d’ART et n’a été victime d’aucun fait de course pour sa défense. Il va vite falloir se remobiliser pour espérer jouer le titre de meilleur rookie face à Hadjar, Bearman ou Colapinto. Le Monégasque Arthur Leclerc a enfin résolu son problème de Qualifications, mais fût bien plus brouillon en course et marque le pas face aux autres candidats au titre.

Le premiers tiers de la saison est donc terminé. Contrairement à la F2, il faudra attendre bien plus longtemps pour revoir la F3. C’est à Silverstone au premier weekend de juillet que se retrouveront les 30 pilotes. Ils enchaîneront ensuite avec 2 weekends supplémentaires durant ce mois-là, puis un triple header fantastique pour clôturer la saison fin août, début septembre. Donc autant dire que la fin de saison arrivera vite !


La FIA Formule 3 en bref.

Qualifications – Pole position de R. Stanek.

| D

Course 1 – Victoire de D. Vidales, suivi de J. Crawford et de C. Collet.

| A. Leclerc P4, I. Hadjar P10, G. Saucy P11, V. Martins DNF.

Course 2 – Victoire de V. Martins, suivi de R. Stanek et de I. Hadjar.

| G. Saucy P11, A. Leclerc P16.



+ Splendide victoire de Martins, avec la manière. Elle doit faire beaucoup de bien.

+ Hadjar encore sur le podium, qui roule comme s’il avait trois ou quatre ans d’expérience en plus.

+ Roman Stanek confirme, première victoire de Vidales, et premier podium de Collet.


– Leclerc qui prend huit petits points, Saucy aucun. Les francophones perdent très gros.

– Beaucoup de Safety Cars qui coupent le rythme, encore...

– CANAL+ qui ne respecte pas vraiment la Formule 3 : pas de qualifications, courses en différé, podiums coupés...



Vers Pré-Grille



W Series.

Que dire de ce weekend de W Series... Le plus évident, dans un premier temps : c'était fade. Pas ou très peu de dépassements, une procession de 30 minutes avec Jamie Chadwick en tête, intouchable encore une fois, et qui vise le carton plein pour la fin de la saison tant sa concurrence est un cran en dessous. Pour vous en rendre compte, je vous invite à regarder les « meilleurs moments » de la course sur la chaine YouTube officielle des W Series, vous verrez qu'ils ne montrent que des tentatives de dépassement... Une seule manœuvre aura abouti durant la course...



Bon, comme dit, c'est Jamie Chadwick qui, sans surprise, s'impose en Qualifications ET en course. Une prestation très solide proportionnellement à la catégorie dans laquelle elle évolue. Mais le bon point du weekend, dans le haut du panier, il ne vient pas de cette Britannique, mais plutôt d'Abbie Pulling. La jeune pilote de 19 ans, coachée par Alice Powell, s'est montrée très constante durant la course. Partie de la P3 sur la grille, elle réalise un bon départ pour s'emparer de la P2, pour ne plus jamais la lâcher. Un rythme qui s'est amélioré au fil de l'épreuve, amenant la pilote dans les échappements de Chadwick en fin de course. Avec un premier meeting sérieux à Miami, Abbie Pulling peut être la bonne surprise de cette saison.


Autre confirmation de ce weekend, la présence aux avant-postes d'Alice Powell. La moins jeune pilote devrait, comme l'an dernier, être l'élément perturbateur au bonheur de Jamie Chadwick. Même si pour être très honnête, sur la piste, je ne trouve aucun atome crochu avec cette pilote qui selon moi, n'a rien à faire en W Series à 29 ans. Mais bon, elle pourrait apporter un peu de bataille pour le sommet du classement, et c'est ce qui importe sur ce championnat promis à Chadwick.



Pour les autres bons résultats, Beitske Visser est restée dans sa constance de Miami en terminant P5. Petite progression aussi pour Emma Kimiläinen, P4 à l'issue de la course. Et puis c'est à peu près tout en fait... Car globalement, ce weekend aura été monotone et n'aura pas apporté grandes modifications par rapport à Miami.


Du côté des mauvaises élèves tout de même, on peut souligner le retour en second plan de Nerea Marti, P8 alors qu'elle était montée sur un podium à Miami. Mauvaise note pour les Rookies également qui ne terminent pas dans les points.


Voilà. Il y a réellement un gap entre Chadwick, ses poursuivantes, et les autres. À part quelques coups d'éclat par-ci par-là, la hiérarchie est déjà bien établie, et sur une seule petite demi-heure d'épreuve par weekend, difficile de véritablement souligner une marge de progression...



Cette petite vingtaine de femmes devra attendre autant de temps que la Formule 3 pour réapparaître sur nos écrans, puisque la prochaine manche est prévue à Silverstone. Et pour nous ce n'est pas une mauvaise chose, cela va nous permettre de souffler un peu et de prendre du recul pour apprécier le retour de la catégorie, plus tard dans l'été.



Les W Series en bref.

Qualifications – Pole position de J. Chadwick.

Course – Victoire de J. Chadwick, suivi de A. Pulling et de A. Powell.



+ Abbie Pulling continue de progresser. C'est aujourd'hui la pilote la plus intéressante de la grille.

+ La lutte au sommet devrait plutôt être un trio avec quelques éléments supplémentaires de temps à autre. De quoi dynamiser, on l'espère, chaque weekend de course.

+ Jamie Chadwick se reprend après Miami et sors un weekend ultra-dominant.


– Le manque cruel d'adversité... Les voitures se suivent à 1.5 seconde les unes des autres, pas de bataille, rien.

– Les Rookies complètement absentes de ce weekend. Aucune dans les points, aucune n'aura montré quoi que ce soit d'intéressant.

– Un weekend globalement mauvais, peu intéressant. Quand on prend une catégorie qui suit le mauvais chemin et qu'on la met sur un tracé qui fournit que très peu de spectacle aussi... On cherche...



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook