• T.L. | P.W.

Débrief Juniors : FIA F2, FIA F3, W Series.


https://www.fiaformula3.com/Latest/6bOsnp6bivfHGl7Qz7TDjh/sprint-race-hadjar-leaves-it-late-to-snatch-victory-from-martins
https://www.fiaformula3.com/Latest/6bOsnp6bivfHGl7Qz7TDjh/sprint-race-hadjar-leaves-it-late-to-snatch-victory-from-martins

Comme nous le présentions lors de la Pré-Grille, ce rendez-vous allait être très important pour que tous nos Juniors puissent parfaitement lancer leur mois de Juillet qui sera très riche, et donc très important pour la suite de la saison. Et si pour nous cela paraissait évident que le désir de pondre une bonne performance allait entraîner une dynamique globale pour favoriser le spectacle, cela ne paraissait pas aussi évident pour toutes et tous...


FIA Formule 2.

La Formule 2 est le parfait exemple, avec une première course très intéressante, grâce à la précieuse aide de la pluie, et une seconde course bien plus calme, qui respecte le schéma des courses de Formule 2 de cette année, à savoir un départ sympa, quelques tours où chacun trouve sa position dans le peloton, puis un énorme creux avant que les différentes stratégies viennent remettre un peu de piment dans les quelques dernières boucles.


Application ce weekend : Logan Sargeant, leader de la course principale, se fait rattraper par Théo Pourchaire, Liam Lawson troisième est sous la pression de Drugovich en fin de course. Bon, il n'y aura aucun changement de position, principalement grâce à de superbes gestions de Sargeant et de Lawson, mais ces derniers tours auront eu le mérite de nous apporter du suspense.


Vous l'aurez donc compris, c'est Logan Sargeant qui remporte l'épreuve principale après une déjà très belle pole position plus tôt dans le weekend. Finalement, comme en Formule 3, l'Américain fait son trou petit à petit dans un championnat sans trop faire de vagues. Il est là, il est régulier, il est bon, il démontre un potentiel, mais sans pour autant être sur le devant de la scène. Ce qui n'est peut-être pas plus mal finalement pour éviter les inconvénients de l'exposition médiatique. En attendant, il monte sur le podium du classement général, ce qui est loin d'être déconnant pour une saison de rookie...


Théo Pourchaire termine second de cette épreuve principale, après une belle P4 la veille. Un weekend solide, sérieux, notamment sur sa gestion en rythme de course, ce qui est important pour le Français dans sa quête du titre. Mais il n'a pas été le seul ultra régulier, puisque Felipe Drugovich aura lui aussi réalisé un très bon weekend... Respectivement P5 et P4, il ne perd pas beaucoup de points au classement, et maintient donc une petite avance sur ses poursuivants.



La veille de cette course principale, la pluie était au rendez-vous pour nous offrir l'une des courses les plus spectaculaires de la saison. Il fallait être agile pour aller vite sans se mettre dehors, mais il fallait aussi être intelligent pour bien gérer ses gommes et ne pas les détruire au bout de cinq petites boucles seulement...


À ce petit jeu là, ce sont deux autres rookies qui ont brillé : Jack Doohan, vainqueur de la course, et Ayumu Iwasa, qui termine second. Tous les deux ont parfaitement maitrisé leurs pneumatiques tout en opérant de belles manœuvres et des dépassements sublimes. Malheureusement pour eux, la chance, ou la réussite plutôt, a tourné le lendemain, puisque les deux ont subi des problèmes lors de leurs arrêts aux stands...



Bien que l'on dise et que l'on répète que le plateau de cette année est terriblement décevant, cela fait du bien, et cela redonne espoir, de voir des pilotes capables de telles performances. Car Samedi, c'était l'ensemble du plateau qui était propre et qui nous a offert une belle course, car même ceux qui se sont effondrés rapidement, n'ont pas été dangereux ou idiots dans leurs défenses.


Je pense à Jehan Daruvala, qui est la petite déception du weekend, puisqu'il tombe du podium au classement général et que ses deux courses sont oubliables. La première aurait dû être la sienne, mais sa gestion catastrophique des pneus pluies l'aura renvoyé dans le cœur du peloton, et sa Course 2 est tout bonnement anecdotique. Il ne ramène que quelques points, pas de quoi faire la fête...


Au contraire de Clément Novalak qui, bien qu'il ne ramène aucun point ce weekend, aura offert deux très belles courses, avec deux très belles remontées. Il aura manqué un peu de réussite au Français, qui ne s'est décidément pas rendu la tâche facile après une mauvaise séance de Qualifications. C'est un exercice dans lequel il a du mal, et ça se voit, et ça handicape grandement ses résultats...



Enfin, Roy Nissany aussi a fait parler de lui, lui aussi pour un exercice qu'il n'arrive décidément pas à bien faire : conduire une voiture de course. Oui, c'est direct, mais ses indénombrables mouvements dans les zones de freinages, et ses trop nombreuses défenses rudes ont ce weekend entraîné un nouvel incident. Un nouvel accident même, puisque lors de la Course 2, sa voiture et celle de Dennis Hauger, victime de l'israélien, resteront au tapis.


Et c'est un moindre mal quand l'on voit l'accident au ralenti, et l'impact que les pilotes ont subis. C'est simple, si la FIA n'avait pas introduit le halo, Roy Nissany aurait tout bonnement été décapité en direct à la télévision par le fond plat de la Prema. Et ce, par sa propre faute. Fort heureusement, les deux pilotes sont sortis de leurs voitures, non sans mal, l'un se plaignant de douleurs au poignet, l'autre étant groggy malgré l'aide des commissaires sur place.


Roy Nissany a été convoqué par la FIA pour s'expliquer et a écopé d'une pénalité de 5 places pour la prochaine course. Une pénalité de trois points a également été appliquée. Sensiblement pas assez au vu de la manœuvre et des récidives.



La FIA Formule 2 en bref.

Qualifications – Pole position de L. Sargeant.

| T. Pourchaire P4, C. Novalak P18.

Course 1 – Victoire de J. Doohan, suivi de A. Iwasa et de E. Fittipaldi.

| T. Pourchaire P4, C. Novalak P13.

Course 2 – Victoire de L. Sargeant, suivi de T. Pourchaire et de L. Lawson.

| C. Novalak P13.



+ Les Rookies au pouvoir ce weekend ! Très belles prestations de Doohan, Iwasa et Sargeant.

+ Les deux principaux prétendant au titre semblent très proches et tous les deux très réguliers. + Merci la pluie pour avoir sublimé une très belle Course 1 !


– Roy Nissany.

– Jehan Daruvala, et Prema, qui passent à côté de leur weekend.

– David Beckmann, remplaçant d'Amaury Cordeel, qui n'aura pas été épargné par les problèmes mécaniques : abandon en Course 1, et infraction lors de la procédure de départ en Course 2 pour un autre souci mécanique. Résultat un Stop&Go qui ruine sa course dès le début...



Vers Pré-Grille



FIA Formule 3.

Comme toujours, la Formule 3 est l’un des championnats les plus enthousiasmants, les plus intéressants, toutes catégories confondues. Pas une seconde de répit du début jusqu’à la fin, et surtout... des francophones en folie !

Le dernier passage de la F3 à Silverstone (en 2020) nous avait laissé sur notre faim avec des « DRS-train » qui faisaient en sorte qu’aucun dépassement n’était possible. Ce ne fût pas le cas cette année, notamment grâce à quelques dynamiteurs au sein du peloton. En premier lieu : Isack Hadjar.

Weekend après weekend, le champion Rookie de FRECA 2021 confirme les attentes placées en lui. Malgré une qualification moyenne (9e, tout est relatif), le Parisien a remporté sa deuxième course de l’année, avec la manière en signant le meilleur tour.


Personne ne pouvait lui résister lors de cette course sprint, pas même son compatriote et leader du championnat Victor Martins, un peu à la peine, qui a mené une grande partie de cette course. Le Français conserve néanmoins la tête au classement général, en sauvant quelques points dans la course principale. ART n’était pas dans le coup ce weekend (0 point pour ses coéquipiers Saucy et Correa), il faudra vite réagir.

Car dans le même temps, le trio Prema était en forme, et l’équipe italienne a frappé un énorme coup chez les Equipes ! Arthur Leclerc a enfin réalisé un weekend plein et s’est imposé le Dimanche après une belle bataille pour la victoire avec O’Sullivan. Deuxième en Qualifications, premier en course, voilà un weekend qui lui fera du bien. Ce n’était pas aussi flamboyant qu’un Hadjar, pas aussi autoritaire qu’un Martins lors de ses précédentes victoires, mais l’essentiel est là.

De son côté, Ollie Bearman a réalisé le meilleur weekend de sa saison, récompensé par un joli podium après avoir dépassé Caio Collet. Attention à contrôler sa fougue... Il a bien failli tout perdre au dernier virage en voulant dépasser O’Sullivan. Le 3e pilote Prema, Jak Crawford, a marqué de bons points, mais a perdu ses nerfs durant la course principale. Blessé dans son égo après s’être fait passer par Isack Hadjar (pilote Red Bull comme lui, mais moins expérimenté, et dans une plus faible équipe), il a eu des petites sautes de concentration. Il reste dans le coup au classement, mais le pilote Red Bull le mieux placé au championnat est bien Hadjar désormais !

Pour finir, il faut évidemment parler de la révélation de ce weekend : Zak O’Sullivan. Après avoir signé la première pole de Carlin en Formule 3, il a dû se contenter de la deuxième marche du podium, en ayant totalement le rythme des Prema autour de lui. Le Britannique était forcément dans son jardin à Silverstone, un circuit qu’il connait par cœur, aussi bien en formules de promotion (2 victoires et 6 podiums en F4 britannique et en GB3), qu’ailleurs (1 podium en Ginetta, tests pour Aston Martin F1). Bref, un weekend très solide qui le propulse à la 7e place au classement. Maintenant, il faudra confirmer sur des circuits qu’il découvrira... Ce sera moins évident, mais que ce weekend était prometteur.

Fort heureusement, nous n’aurons pas à attendre bien longtemps pour la prochaine course de F3. Rendez-vous dès ce weekend au Red Bull Ring !


La FIA Formule 3 en bref.

Qualifications – Pole position de Z. O'Sullivan.

| A. Leclerc P2, I. Hadjar P9, V. Martins P11, G. Saucy P15.

Course 1 – Victoire de I. Hadjar, suivi de V. Martins et de R. Ushijima.

| A. Leclerc P8, G. Saucy P18.

Course 2 – Victoire de A. Leclerc, suivi de Z. O'Sullivan et de O. Bearman.

| I. Hadjar P5, V. Martins P7, G. Saucy P25.



+ Isack Hadjar est une formidable raison de regarder la Formule 3. Quelle vista !

+ Une victoire si importante pour Arthur Leclerc qui se relance totalement au championnat.

+ L’incroyable rookie Zak O’Sullivan qui a brillé de mille feux à domicile.


– Stanek et Crawford ont perdu du terrain sur Martins, Leclerc, et Hadjar.

– Grégoire Saucy, c’est officiellement la crise. ART n’était pas à la fête, mais cela n’explique pas un tel manque de performance...

– Bon, les commentateurs CANAL+, c’est le refrain habituel quand Anthony Drevet n’est pas là...



Vers Pré-Grille



W Series.

Les meetings de W Series se suivent et se ressemblent décidément bien trop les uns par rapport aux autres...


C'est simple, à la fin, c'est toujours Jamie Chadwick qui gagne. C'est sa quatrième victoire de la saison (sur quatre possibles) et sa sixième consécutive dans la catégorie. Est-ce que cette année, une pilote sera capable de la détrôner ? Non parce que sa victoire est nette en plus : un départ réussi, un premier tour d'attaque pour déjà creuser un écart, quelques premières boucles pour faire monter l'écart à 7 secondes, et le reste c'est de la maitrise, le bras à la portière. Il n'y a aucun doute que si demain la concurrence monte d'un cran, Chadwick montra également d'un cran. Le souci étant que je doute fortement que la concurrence s'améliore...


Car si les meetings se ressemblent pour ce qui est de la pilote qui gagne, ils se ressemblent aussi pour ce qui est de la seule pilote qui démontre un véritable potentiel et qui est agréable à voir rouler : Abbi Pulling. La jeune britannique s'est hissée sur le podium (3e) après une nouvelle course intéressante. Pas flamboyante, mais loin d'être mauvaise. Elle hérite d'ailleurs du meilleur tour en course, et s'installe juste derrière Chadwick au classement général.


Autre belle performance, celle d'Emma Kimiläinen qui continue de progresser : P15 et P5 à Miami, puis P4 à Barcelone, et P2 ce weekend. Si l'on suit la progression, la prochaine étape serait la victoire, et ce ne serait pas pour nous déplaire, car actuellement, Chadwick a quasiment le double de point que sa dauphine !


À noter, le beau geste entre Pulling et Kimiläinen dans le dernier tour. En effet, dans l'avant-dernier tour, la Britannique tente de doubler la Finlandaise. Il n'y a pas la place, les deux voitures se touchent et Kimiläinen part en tête à queue. Pulling s'excuse d'un geste de la main, et roule plus lentement pour permettre à la Finlandaise de revenir afin de lui laisser reprendre sa position. Un très beau geste, très fairplay, qui est agréable à voir.



Et puis niveau belles performances, c'est à peu près tout... On se doit, tout de même, de noter la sublime remontée, très intéressante, de Nerea Marti, parti en dernière ligne qui termine finalement dans les points.


Mais sinon, on est plutôt déçu des rookies qui nous divertissent d'habitude. Ni Bianca Bustamante, ni Chloe Chambers auront été au niveau ce weekend, sans parler de Juju Noda qui continue d'effacer les dernières traces de hype que l'on pouvait encore, peut-être, éventuellement, avoir en quelque part.


Enfin, toujours dans les déceptions, Alice Powell. Non pas de sa faute, mais déception de ne pas l'avoir vue dans le peloton au vu de son rythme en course... Lors du tour de formation, elle reste sur la grille, et part en retard. Elle remonte le field, mais n'est pas à sa bonne position au moment de passer la ligne de Safety Car, ligne qui détermine l'endroit à partir duquel les voitures ont interdiction de se doubler afin de se mettre en place sur la grille. Résultat : un Stop&Go de 10 secondes qui ruine sa course. Malgré cela, elle remonte sur deux pilotes devant elle, alors qu'elle était très loin. Il y avait du rythme, il aurait été intéressant de le voir à l'œuvre...



Les W Series en bref.

Qualifications – Pole position de J. Chadwick.

Course – Victoire de J. Chadwick, suivi de E. Kimiläinen et de A. Pulling.



+ Abbi Pulling est le petit rayon de soleil de cette saison. Rapide, jeune, intéressante à suivre, agréable à voir rouler.

+ Une course pas si chiante que ça, avec de l'action en piste ! C'est assez rare pour être souligné en W Series.

+ L'ultra-domination de Jamie Chadwick...


– ... qui démontre malheureusement le faible niveau du plateau en W Series.

– Les rookies surprenantes en début de saison qui étaient complètement absentes ce weekend.



Vers Pré-Grille

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook