• T.L.

Débrief Juniors : FIA F2, W Series.


© Olivier Lalanne - phauto-sport.com | France Racing
© Olivier Lalanne - phauto-sport.com | France Racing

Ce petit séjour à moitié improvisé dans le Sud-Est de la France aura été, selon moi, une réussite ! Que ce soit en W Series ou en Formule 2, nous avons eu le droit à de belles courses, spectaculaires, et à quelques belles manœuvres qui font plaisir à voir. Du très bon donc, d'un côté, mais du moins bon aussi d'un autre...


FIA Formule 2.

La Formule 2 est l'exemple le plus exacerbé de ce weekend mitigé. On va commencer par le négatif, comme ça se sera réglé : les attaques des pilotes. En Autriche, on s'est plaint de ne pas avoir de batailles, ce qui a été très nettement corrigé ce weekend. Le souci c'est qu'une grande majorité de ces attaques étaient trop ambitieuses... Des virages pris beaucoup trop vite, des trajectoires bien trop élargies, des cous de volants très agressifs, bref, ce n'était pas propre... De nombreux pilotes ont d'ailleurs été sanctionnés suite à une fin de course sprint désastreuse en fair-play mais riche en spectacle, ce qui est une bonne chose. La FIA ne se laisse pas faire, et sanctionne quand c'est nécessaire.



L'un des pilotes victimes de ces sanctions (et à raison), c'est Théo Pourchaire. Sa pénalité le prive d'un podium le Samedi, ce qui l'aurait bien aidé pour revenir sur Felipe Drugovich au classement général. Bon, il se corrige le lendemain, en allant chercher le podium à la régulière cette fois-ci. Un weekend solide du Français, entaché par cette faute en Course 1 qui lui coûte cher...


Car encore une fois, c'est la force tranquille de Drugovich qui est gagnante. Une P3 le Samedi, une P4 le Dimanche, un rythme élevé et deux courses très solides. Mais surtout, une avance qui se creuse un peu plus au classement alors qu'on approche de la fin de ce marathon du mois de Juillet. Il y a fort à parier que le plus dur a été fait pour le Brésilien, et que la couronne est à portée de mains.


Car le troisième mousquetaire crédible pour aller décrocher ce titre s'est quant à lui emmêlé les pinceaux ce weekend. Malgré une pole position autoritaire le Vendredi, Logan Sargeant n'a pas réussi à grimper dans le classement le Samedi (P10 au départ et à la fin de la course, puis P8 avec les pénalités) et a dû abandonner le Dimanche lors de son arrêt aux stands à cause d'une voiture qui a refusé de redémarrer. Lui qui semblait sur une dynamique parfaite a pris un coup ce weekend.



Ceux qui ont brillé, sans hésitation, ce sont les pilotes de la filière Red Bull. Liam Lawson d'abord, avec une course sublime le Samedi, quelques dépassements très audacieux mais totalement maîtrisés, et une victoire à la clé. L'autre victoire du weekend, elle est à attribuer à Ayumu Iwasa, intouchable en Course 2 et lui aussi auteur de quelques belles manœuvres durant le weekend, notamment en Course 1. Malgré un weekend un peu moins flamboyant, Jehan Daruvala grimpe sur le podium de cette même première course.



Enfin, comme nous l'imaginions Jeudi dernier, Clément Novalak nous a fait plaisir. Un peu effacé à cause des performances de Théo Pourchaire, l'autre Français du plateau n'est pas à oublier non plus, bien au contraire. Une mauvaise séance de Qualifications, comme on s'y attendait, corrigée par une course impressionnante de maîtrise et de gestion le Dimanche pour parvenir à se hisser dans les points. Une P8 amplement méritée, devant son public. Espérons que la machine Novalak se relance suite à cette performance !



La FIA Formule 2 en bref.

Qualifications – Pole position de L. Sargeant.

| T. Pourchaire P5, C. Novalak P16.

Course 1 – Victoire de L. Lawson, suivi de J. Daruvala et de F. Drugovich.

| T. Pourchaire P7, C. Novalak P17.

Course 2 – Victoire de A. Iwasa, suivi de T. Pourchaire et de F. Vesti.

| C. Novalak P8.



+ Ayumu Iwasa et Liam Lawson, impeccable tout le weekend qui s'offrent deux victoires bien méritées !

+ Les deux Français répondent présents lors de la course principale. + Deux courses mouvementées, intéressantes, spectaculaires ...


– ... marquées par des attaques dangereuses et des manœuvres très limites.

– Logan Sargeant passe à côté de son weekend, peut-être le pire moment pour rater un weekend.

– Les moteurs Mecachrome auront été désastreux ce weekend : trois calages le Samedi avant même le départ, deux calages le Dimanche pendant les arrêts, et plusieurs soucis par-ci par-là.



Vers Pré-Grille



W Series.

Etonnamment, les W Series aussi auront été intéressantes à suivre ! À moitié dira-t-on, car les 15 premières minutes de la course se passent sous Safety Car et qu'il ne se passe donc rien d'intéressant. La seconde moitié de course est quant à elle spectaculaire, et qu'est-ce que ça fait du bien de voir ça en W Series ! De la bataille, des dépassements, ça croise, ça décroise, ça se tasse, et ça met des coups de volant et... Oh wait...


Car oui, comme en Formule 2, même si la course était spectaculaire et intéressante, on a eu le droit à des manœuvres qu'on ne préfèrerait pas voir sur un circuit, pour des raisons évidentes de sécurité.



Alors bon, on va être mesuré, le spectacle n'était pas devant... Car même si Jamie Chadwick ne s'élançait pas de la pole position (meilleur temps en Qualifications mais pénalisée pour avoir coupé la ligne de sortie des stands), il ne lui aura fallu que trois virages pour reprendre son dû, et ne plus jamais le lâcher. Elle a tout de même été inquiétée à la seconde relance, par Beitske Visser qui aura permis à la Britannique de se battre en W Series pour la première fois depuis... Oula, on a oublié... Une bataille qui en entraîne une autre, avec Belèn Garcia et Nerea Marti, qui termineront d'ailleurs P2 et P3, puis une autre, dans le milieu du peloton, pendant quelques tours, ou les pilotes s'adonnent à cœur joie à cet exercice.



Si l'on fait un bilan comptable, il est quant à lui bien moins intéressant. Avec sa 873e (environ) victoire dans la catégorie, Jamie Chadwick compte désormais presque trois weekends complets d'avance sur Abbi Pulling, seconde au classement général, et qui est complètement passé à côté de son weekend (P9). Cela veut dire que le titre peut être décerné dès le weekend prochain...



Autre petite déception, l'absence de nos rayons de soleils habituels, les rookies de cette année, qui après un bon début de saison se montrent de plus en plus timides... Bon, ça passe pour ce weekend, on a eu de la bagarre plus haut, mais attention...



Les W Series en bref.

Qualifications – Pole position de B. Visser.

Course – Victoire de J. Chadwick, suivi de B. Garcia et de N. Marti.



+ Une course intéressante, spectaculaire. Ça change des W Series, et c'est très bien !

+ Les très belles batailles offertes : un peu en haut du classement, beaucoup au milieu. On ne s'en lasse pas.

+ L'ultra-domination de Jamie Chadwick, encore...


– ... qui peut achever le championnat dès ce weekend en Hongrie.

– Les rookies surprenantes en début de saison qui s'effacent de plus en plus.

– Les défenses plus que limites de Marta Garcia. On frisait avec les époques sombres de Verstappen, Kvyat, Magnussen, Maldonado, etc.



Vers Pré-Grille


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook