• P.W.

Débrief Juniors : FRECA.


https://formularegionaleubyalpine.com/multimedia/round-4-paul-ricard-sunday/
https://formularegionaleubyalpine.com/multimedia/round-4-paul-ricard-sunday/

Quel contraste avec Monaco ! Ce weekend dans le Var nous aura gâté avec de l’action, des dépassements, du suspense de bout en bout. Rien à dire : le push-to-pass instauré en début d’année pour faciliter les dépassements, transfigure l’intérêt de ces courses qui en deviennent presque, n’ayons pas peur des mots ; palpitantes. En tout cas, c’était le cas ce weekend.

Mais si cette 4e manche de FRECA nous aura gâté avec du spectacle, ce n’était clairement pas le cas pour les six pilotes locaux de l’étape. Hadrien David manquait cruellement de rythme, et a été battu par ses coéquipiers en Qualifications (avant de toutefois reprendre le dessus en course), et échouait hors du podium.

Macéo Capietto a eu une casse mécanique en Qualifications, puis a été impliqué dans un accrochage (incident de course) au dernier virage du premier tour de la Course 2 avec... ses compatriotes Esteban Masson et Victor Bernier. Sami Meguetounif aura rencontré divers problèmes mécaniques. Owen Tangavelou, solide quinzième en Qualifications, a confirmé en Course 1 avec son meilleur résultat de l’année, mais a dû abandonner après un crash au tour 1 en Course 2. Bref, compliqué...

Parlons donc des autres pilotes ! Et Dieu sait si la lutte devant fût âpre ! C’est l’Estonien Paul Aron qui a remporté la première course du weekend, à la faveur d’une lutte féroce mais toujours propre avec son coéquipier Dino Beganovic, parti en pole position. Derrière ce duo, le trio Mikhael Belov-Gabriel Bortoleto-Gabriele Minì se sera disputé jusqu’au bout la dernière marche du podium, le Russe s’imposant après une utilisation et un management de son push-to-pass plus astucieux que ses concurrents.

Le lendemain, c’est Gabriele Minì qui s’est imposé, résistant aux assauts de Beganovic qui se contenta finalement de la deuxième place, lui assurant de très gros points au championnat et lui permettant par la même occasion d’accentuer son avance au championnat. Mais c’était sans compter sur une disqualification pour infraction technique ! Une disqualification qui a permis à Kas Haverkort et Paul Aron de grimper d’un rang. Un énorme weekend donc pour Aron (40 points ce weekend), et Minì (35 points), qui réduisent l’écart avec Beganovic (18 points). Cependant, le Suédois a encore une belle marge de 45 points au général, il en faudra plus pour aller le chercher !

Derrière, au fur et à mesure de la saison, on se rend compte que le top 10 est constamment trusté par au moins les huit mêmes pilotes (Beganovic, Minì, David, Aron, Haverkort, Belov, Bortoleto, Boya, parfois Fluxa en plus). Les autres se partagent les miettes et les très maigres points restants. Les Trident de Tim Tramnitz et de Roman Bilinski (les vainqueurs en Rookie) ont été les seules à pouvoir s’incruster dans les points. Mauvais weekend pour Montoya et Fornaroli qui ne marquent aucun point.

Et ainsi, j’en viendrai à cette conclusion : il faut revoir le barème de points du championnat. Quand on a 37 voitures, il est ridicule que seules 10 voitures soient récompensées. Les superbes courses de pilote en onzième place, en quatorzième place, dominant ainsi plus d’une vingtaine de voitures, parfois pour des très petites équipes aux moyens limités face aux mastodontes de la discipline, ne sont pas récompensées.

Quatre équipes n’ont pas marqué de points cette saison par exemple, et pourtant Owen Tangavelou (G4) n’aurait pas démérité. Ni Pietro Delli Guanti (RPM). Bref, les belles performances pour ces petites équipes ne sont pas récompensées.


Et le classement Rookie ne récompense pas équitablement les pilotes : Montoya a eu un début de saison canon avec 20 points mais est totalement anonyme depuis. Tim Tramnitz, bien plus régulier, a la moitié de ses points. Il faudrait au minimum un classement Rookie séparé, comme ce qui se fait en F4 italienne. Ça permettrait de donner un véritable enjeu aux pilotes se battant en milieu de peloton...



En bref.

Qualifications – Poles positions de D. Beganovic et de G. Minì.

| H. David P10 et P8, J. Düfek P12 et P16, O. Tangavelou P15 et P15, E. Masson P17 et P17,

S. Meguetounif P19 et P29, V. Bernier P24 et P18, A. Gnos P28 et P32,

M. Capietto P35 et P19.

Course 1 – Victoire de P. Aron, suivi de D. Beganovic et de M. Belov.

| H. David P6, O. Tangavelou P14, S. Meguetounif P15, V. Bernier P23, M. Capietto P26,

A. Gnos P28, E. Masson P32, J. Düfek DNF.

Course 2 – Victoire de G. Minì, suivi de P. Aron et de K. Haverkort.

| H. David P4, S. Meguetounif P19, A. Gnos P24, J. Düfek P25, E. Masson DNF,

M. Capietto DNF, V. Bernier DNF, O. Tangavelou DNF.



+ Le spectacle, les dépassements, le push-to-pass, quel weekend rempli d’actions ! Merci d’avoir mis le push-to-pass !

+ Le réveil de Paul Aron après un weekend monégasque catastrophique.


– Les Français dans une sauce monumentale... Crashs, casses mécaniques ou simple manque de rythme pour certains, rien ne les aura épargnés à domicile.

– La disqualification pour infraction technique de Dino Beganovic. Coup dur pour lui alors qu’il avait accru son avance au championnat. Est-ce que cela peut relancer la bataille au titre ?



Vers Pré-Grille


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook