• T.A.

F1 Esports : Qui suivre ?


FORMULA.

Avec la récente sortie de F1 2020, dont le test de la rédaction est disponible ici, on ne pouvait que s’attendre à ce que les F1 Esports Pro Series pointent à nouveau le bout de leur nez, malgré la crise sanitaire qui chamboule bien des choses. En témoigne cette 4e édition, qui vient d’être dévoilée, avec un tout nouveau format de qualifications, et de course. En revanche, ce qui n’a pas changé, c’est la manière de rejoindre ces F1 Esports. En effet, le 27 Août prochain, aura lieu la Pro Draft, qui permet aux équipes, de compléter leur line-ups.

Mesdames et Messieurs, je vous propose donc de faire, avec Thomas "Soron" Amoros, un petit tour des pilotes à suivre pour cette Draft !

Les futurs cracks.

Ces pilotes, tous très jeunes, seront, selon moi, sans aucun doute choisis. La question est plutôt de savoir quelle équipe va les accueillir.

Bardia Boroumand

Le très jeune Iranien, seulement 16 ans, est sans doute le pilote le plus attendu de cette cuvée. Qualifié haut la main sur PS4, en finissant premier des F1 Esports Challenger Series 2019, il a, pendant l'offseason, sur-dominé l'Apex Online Racing (AOR), reconnu comme étant le plus grand championnat sur PC. Il aura aussi impressionné durant les F1 Esports Exhibition Race, en jouant les tout premiers rôles, et en finissant devant son coéquipier, Dani Bereznay, annoncé comme l'un des favoris pour la prochaine saison.

Dani Moreno

Un prospect qui a explosé très récemment. L’Espagnol de 19 ans a arraché son ticket au tout dernier moment, au cours des F1 Esports Playoff Series en Décembre. Il a, depuis, démontré un impressionnant rythme en survolant le championnat de l'AOR sur PS4 durant l’intersaison. Reste à savoir s'il parviendra à s’adapter au PC, qui possède un physique légèrement différente par rapport au jeu sur console.

Michael Romanidis

Le jeune Grec de 16 ans est aussi un énorme client. Déjà connu sur la scène Esports depuis plusieurs années, sa présence au sein du giron Williams Esports depuis l’année dernière lui assure d’être prêt pour la saison à venir. Il était déjà dans les coulisses de Grove la saison dernière, mais ne pouvait pas rouler, en raison de la restriction d’âge empêchant de participer aux F1 Esports avant d'avoir 16 ans. Un pilote sur qui compter, a moins que l'on ait une surprise au cours de la Draft ?

Filip Presjnader

C’est le seul redoublant parmi les 4 nommés. Malheureux participant à la Pro Draft 2019, le Slovaque n’a pas baissé les bras et a persévéré. Bon lui à pris, puisqu’il a remporté les F1 Esports Challenger Series sur PC, et a rejoint, par la suite, la très réputé Team Redline, véritable poids lourd du SimRacing. Après une offseason solide et quelques courses en Exhibition Series pour se tester, revoilà Filip Presjnader, un an après, avec l’espoir d’un dénouement heureux cette fois-ci.

Les revenants.

Ces pilotes sont familiers des F1 Esports. Soit ils y ont eu un parcours escarpé, soit ils font parti des pilotes qui n’ont pas été reconduits pour la saison à venir, selon la règle qui stipule de devoir libérer un pilote par équipe a la fin de la saison, mais qui, en raison de leur talent ont de réelles chances de revenir sur le devant de la scène.

Tino Naukkarinen

Ce fut le tout premier pilote choisi de l’histoire des F1 Esports. Après deux ans, la collaboration entre Tino Naukkarinen et Williams Esports à cessé, au terme de saisons convenables, mais pas transcendantes (13e en 2018 et 11e en 2019). Il paye probablement l'émergence des deux très jeunes et excellents pilotes que sont Alvaro Carreton, qui l’aura battu les 2 saisons, et le tout jeune Romanidis, évoqué juste au-dessus. Néanmoins, son expérience reste un véritable atout, et peut-être qu’un nouveau départ lui offrira une motivation supplémentaire.

Fabrizio Donoso

Il aura mangé son pain noir, mais il est de retour ! Après une campagne 2018 avec Force India qui avait tourné au vinaigre, et une saison 2019 blanche, loin des circuits virtuels, le plus Français des pilotes Chiliens est de nouveau présent. Fabrizio Donoso s’est brillamment qualifié au cours des F1 Esports Playoff Series sur PC et se présente donc à nouveau à la Pro Draft, tout comme ce fut le cas deux ans auparavant. Le vice-champion 2017 sera assurément un pilote à surveiller. Son expérience de la licence et son rythme peuvent être de vrais atouts.

Simon Weigang

Sa saison chez Renault aura été plutôt discrète, derrière Jarno Opmeer et Cédric Thomé, mais il aura répondu présent le peu de fois où il a couru, en finissant 3 fois dans le top 10 en 4 apparitions. Il a surtout semblé avoir gagné en rythme durant l’intersaison, et surtout depuis la sortie de F1 2020, trustant très souvent les classements mondiaux du Contre-la-Montre. Simon Weigang peut être considéré comme un pari, car sa gestion de course est perfectible, mais il reste une valeur sûre de cette Pro Draft en raison de son gros rythme.

Les outsiders.

Ce ne sont pas forcément les plus grosses côtes de cette draft, néanmoins, il faudra assurément garder un œil sur eux.

Dominik Hofmann

L’Autrichien a été particulièrement discret durant l’intersaison, au point où on se demandait s'il prendrait part à la Pro Draft. Au final, il semble qu’il y prenne part, et si c’est bien le cas, alors on devra compter sur lui. Extrêmement rapide, il s'est offert le scalp de Romanidis sur PS4 lors des F1 Esports Playoff Series l’hiver dernier. Malheureux candidat à la Pro Draft 2018 et 2019, il semble que cette année puisse être la bonne pour lui.

Shanaka Clay

Il fait parti de ces pilotes qui ont explosé au grand jour très récemment, après son impressionnante victoire sous la pluie lors de la manche des F1 Esports Exhibition Series, sur le circuit Gilles Villeneuve. Shanaka Clay est extrêmement solide. Il lui manque peut-être encore un peu de rythme pur comparé aux autres gros candidats, mais il ajuste la bascule avec une excellente science de la course, ce qui lui permet de compenser, faisant de lui un pilote particulièrement constant.

Casper Jensen

Le jeune Néerlandais Casper Jansen, 17 ans, sera un vrai client. Il a une pointe de vitesse certaine, en atteste sa bonne campagne qualificative, mais fait preuve en revanche d’une incroyable malchance, et d’une fébrilité en course, qui pourraient freiner les managers. Comme d’autres prospects cette saison, Jansen est un diamant à polir qui nécessitera probablement quelques années pour arriver à maturité, mais son coup de volant peut en faire un pari gagnant.

Nos frenchies.

Ils seront au nombre de deux pour cette Pro Draft. La France sera donc bien représentée, avec Ewan le Naour et Antoine de Zaluski, tous deux de moins de 20 ans. Qualifiés sur Xbox, le premier via la qualification sur Contre-la-Montre, tandis que le second s’est qualifié en terminant sur le Podium des F1 Esports Playoff Series, ils ont, l'un et l'autre, une pointe de vitesse certaine, et sont de solides pilotes. Mais cela suffira-t-il pour obtenir un volant pour la saison à venir, et rejoindre Nicolas Longuet parmi les représentants Français ?

Toutes les réponses lors du live-show le 27 Août pour la révélation des picks de cette Pro Draft 2020.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook