• T.L. | T.A.

F1 Esports Series 2020


FORMULA.

Cette semaine voyait le grand retour des F1 Esports Series. Depuis chez eux, ou depuis les infrastructures de leurs équipes, tous les pilotes se sont donc retrouvés en ligne, Covid oblige, et non pas à la Gfinity Arena comme il est d'accoutumé. Cette distance n'a pas empêché les acteurs de ce championnat passionnant de nous faire vibrer, et de nous offrir trois courses fantastiques.


Ce premier événement commence par un rendez-vous dans le désert de Bahreïn. Nicolas Longuet, fraîchement débarqué chez Renault, s'offre la pôle, devant Marcel Kiefer et Daniel Bereznay. Rasmussen est 7e, et Tonizza, champion en titre, est quant à lui 12e. Après un départ difficile, à cause de pneumatiques plus durs que ses adversaires, notre Nicolas national perd trois places et se retrouve 4e. Il tente alors de prolonger son relai pour overcut ses concurrents, mais la stratégie ne fonctionne pas. La stratégie gagnante, c'était celle de Jarno Opmeer. Ancien pilote Renault, désormais chez Alfa Romeo, il permet à son équipe de s'offrir un doublé bien mérité. L'équipe italienne s'installe d'ores-et-déjà comme l'ogre de cette saison 2020.


Deuxième course, au Vietnam. Sur un tracé totalement nouveau, inconnu de tous les fans de Formule 1, les pilotes auront réussi à nous offrir du spectacle du début à la fin. Une nouvelle fois le plus rapide, Nicolas Longuet est pénalisé de 5 places sur la grille, et retombe donc au 5e rang. Ce qui offre la tête à Opmeer, encore lui, accompagné de Tonizza, de retour après une course malheureuse à Bahreïn. Ce Grand-Prix fut une course stratégique, aussi bien vis-à-vis des pneus, mais aussi des manoeuvres en piste. Après une lutte acharnée entre Tonizza et Longuet pour la gagne, c'est l'Italien qui s'impose, devant le Français. Opmeer termine 3e, et Fabrizio Donoso, en peine lors de la première course, se hisse à la porte du podium grâce à une stratégie pneumatique fructueuse. Il sera cependant rétrogradé au 8e rang à cause d'une pénalité de 3 secondes.


La troisième et dernière course de ce premier événement nous permet, véritablement, d'établir la liste des hommes forts de la saison. Opmeer en pôle, suivit de Bereznay et Tonizza seront, à n'en pas douter, avec Nicolas Longuet, les pilotes à suivre de très très près. Après un départ très difficile, là encore la faute à des gommes plus dures que la concurrence, le poleman chute au 5e rang à la fin du premier tour, laissant son coéquipier seul en tête. Une perte qui sera rattrapée en fin de course, grâce à une stratégie décalée, encore une fois, qui offre un regain de forme incroyable au pilote Néerlandais. Mais l'événement de cette course, outre la mise hors-jeu des deux Renault, à côté de la plaque en Chine, c'est la double déconnexion à Maranello. C'est le risque de jouer en ligne, et une équipe en aura fais les frais. Un double abandon qui va faire très mal à l'équipe, et à Tonizza dans sa course au titre.

(Classement complet -> Hors Piste -> Hors F1)

L’œil de Soron.

Il y a eu des confirmations, des surprises, et il est donc interessant de s'y pencher, en essayant par la même occasion de se projeter vers le second Event qui aura lieu dans un peu plus de 2 semaines.


Du coté des pilotes tout d'abord, la plus grosse confirmation est bien évidemment le leader provisoire au championnat : Jarno Opmeer. Comme présenté dans le dernier article, il est arrivé avec une excellente dynamique et il est fort possible que que ces courses de ligue lui ont été bénéfiques notamment d'un point de vue de la confiance (bien que ce garçon n'en manque pas !). 3 podiums en 3 courses dont 2 victoires, il ne va clairement pas falloir le laisser s'échapper en début de saison auquel cas nous pourrions revivre le scénario de la saison passée avec David Tonizza.


Je n'oublie pas Marcel Kiefer mais je souhaite en parler pour évoquer les équipes. Red Bull devra compter sur lui si ils veulent inquiéter Alfa Romeo. Et on peut dire qu'il répond clairement présent. Pilote très fiable, Marcel Kiefer semble d'épanouir avec sa nouvelle équipe autrichienne et le démontre en piste avec 2 podiums et une 6e place en plus mauvais résultat. Sa constance lui permet d'être 2e, intercalé entre les 2 pilotes Alfa Romeo. Clairement, il semble que l'on se dirige vers un duel entre ces deux équipes même si il ne faudra pas oublier Renault et Ferrari dans la course au titre. Mais pour ça, il faudra aller chercher Alfa Romeo..


Ces derniers sont parfaitement lancés dans leur quête du titre avec 98 points, (29 unités de plus que le dauphin), un doublé a Bahrein avec une excellente stratégie et une gestion de course parfaite, un double podium à Shanghai et une 3e place pour Opmeer au Vietnam. Car derrière Opmeer, le destructeur de pédale Daniel Bereznay fait aussi un début de saison convaincant. Il sera intéressant de voir si ils parviendront a garder ce rythme de croisière durant le prochain Event.


Mercedes qui déçoit, Williams un peu en retrait, Haas qui n'y arrive toujours pas, il sera intéressant de suivre aussi le prochain Event du coté de ces équipes.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook