• T.A.

F1 Esports Series : Event 1.


https://fr.postsus.com/sports/1003234.html
https://fr.postsus.com/sports/1003234.html

Les F1 Esports sont de retour ! Cette semaine le championnat du jeu vidéo désormais sous licence EA revient pour une 6e édition avec un tout nouveau format, moins concentré. Exit les courses de 25% et place à des Event de 3 courses de 50% réparties sur 3 jours. Le tout premier Event, qui regroupait les courses de Bahrain, Imola et Silverstone nous offre des premiers enseignements sur une saison qui s’annonce une nouvelle fois très disputée et compétitive. Petit tout d’horizon des forces et des déceptions après cette première salve.

Le positif.

On ne peut que noter dans un premier temps l’excellent départ de McLaren Shadow, notamment grâce à Lucas Blakeley, l'attraction du mercato qui rejoignait le giron Veloce après un superbe parcours chez Aston Martin en 2021. L’Écossais, avec deux victoires et une 3e place à Silverstone caracole logiquement en tête du championnat avec déjà plus de 20 points d’avance sur son dauphin, Frederik Rasmussen, qui se positionne déjà pour viser un 4e titre consécutif de vice-champion des F1 Esports...


Dans l'autre voiture orange, l’Iranien Bardia Boroumand n’a lui rien perdu de sa régularité au cours de l’intersaison et se trouve au 5e rang du championnat Pilotes malgré une surprenante erreur à la réaccélération du virage 3 au départ à Silverstone qui l’a privé de points supplémentaires. La structure de Woking devance Red Bull et Mercedes au classement Constructeurs, deux habitués du haut du classement qui s’étaient déjà livré un duel acharné pour le titre la saison dernière...



En ce début de saison la tendance semble s'être inversée même si Jarno Opmeer a clairement rassuré quant à son rythme de course, après une intersaison laborieuse qui l’a vu en difficulté du côté des courses de ligues. Son coéquipier, Dani Moreno, fait le travail avec deux top 5 sur les 3 courses pour assurer de bons points au championnat, plus que nécessaires si McLaren maintient ce rythme de croisière.



La belle surprise de ce premier Event est à mettre au crédit de la structure Franco-Américaine Haas. La seconde année du partenariat avec R8G Esports commence de la meilleure des manières puisque Matthijs van Erven, et surtout Thomas Ronhaar, ont déjà récolté plus de points en trois courses que sur toute la saison dernière. Le deuxième cité, déjà prétendant au titre de Rookie de l’année est un nouveau joyau de 17 ans qui a explosé en fin de saison dernière en ligue en jouant dans la cour des grands face à Opmeer, Boroumand et consorts. Avec un trio qui a 17 ans de moyenne, on peut voir l’avenir avec optimisme chez Haas.

Le négatif.

Si Haas fut une belle surprise en ce début de saison, du côté d'Alpine, c’est la soupe à la grimace... Les départs de Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso semblent avoir un gros impact sur les performances à court terme et malgré une bonne course de Patrik Sipos à Silverstone, et le tout premier point en championnat du jeune britannique de 16 ans Luke Smith, la 9e place au championnat avec 5 petits points a un goût amer. Alpine croit en Sipos pour devenir un leader en puissance du programme, mais avec une seule année d’expérience et un trio dans son ensemble qui avant le début de saison n’a participé qu’à 15 courses du championnat, la probabilité de voir Alpine faire le même début de saison que la saison passée semblait particulièrement faible....


La plus grosse expérience vient finalement de Filip Presjnader qui est bien connu de la scène virtuelle, concourant dans les plus grandes ligues depuis 2017, mais sans avoir réussi pour le moment à tirer son épingle du jeu aux F1 Esports (un point la saison dernière).



Le line-up XXL de la Scuderia Ferrari laissait entrevoir de bons espoirs pour la marque au cheval cabré mais ce début de saison n’est pas à la hauteur des attentes d’un trio composé de deux champions du monde et d’un des meilleurs metteurs au point du jeu... Ferrari n’est toujours pas parvenu à mettre le doigt sur ce qu’il leur permettrait enfin de se rapprocher plus souvent du top 5 en Qualifications et en course. Cette 6e place au championnat Constructeurs avec seulement 18 points n’est clairement pas à la hauteur des attentes.



Deuxième mercato XXL et deuxième déconvenue, cette fois-ci du côté de chez Alfa Romeo. Avec l’arrivée de Nicolas Longuet et du champion PC des Challengers 2021, Tomasz Poradzisz, sans oublier la présence de Dani Bereznay on pouvait s’attendre à plus que 10 points au championnat après 3 courses... Le début de saison du Hongrois, notamment, est catastrophique et finalement la continuité d’une saison 2021 particulièrement laborieuse. Longuet semble avoir quant à lui besoin de plus d’acclimatation après deux saisons passées chez Renault/Alpine tandis que Poradzisz n’a pris part qu’a une seule course, à Imola pour une 14e place après une qualification manquée. Poradzisz, qui va être en comparaison directe avec Thomas Ronhaar, devra élever son niveau quand on connaît le niveau d’attente placé en lui depuis plus de trois ans désormais et ce malgré ses 16 ans...



En bref.

Qualifications – Poles positions de L. Blakeley, T. Ronhaar, et F. Rasmussen.

| N. Longuet P18, P5, et P4.

Course 1 – Victoire de L. Blakeley, suivi de J. Opmeer et de . Boroumand.

| N. Longuet P9.

Course 2 – Victoire de L. Blakeley, suivi de M. Kiefer et de F. Rasmussen.

| N. Longuet P17.

Course 3 – Victoire de F. Rasmussen, suivi de T. Ronhaar et de L. Blakeley.

| N. Longuet P6.


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook