• T.A.

F1 Esports Series : Finale.


https://news.fr-24.com/sports/f1/529722.html
https://news.fr-24.com/sports/f1/529722.html

La saison 2021 des F1 Esports a baissé le rideau cette semaine avec l’ultime Event de la saison qui a vu triompher Mercedes et Jarno Opmeer aux championnats Constructeurs et Pilotes. Avec les deux titres encore à attribuer et de très beaux circuits, tout était réuni pour qu’on ait deux jours de compétition de très bonnes factures, et on n’a pas été déçus.



Après Verstappen en Formule 1, les Pays-Bas font coup double grâce à Jarno Opmeer ! Ça n’a peut-être pas valu l’intense duel entre Max et Lewis mais il aura fallu attendre tout de même la toute dernière course, à São Paulo, pour qu’Opmeer s’adjuge le titre face à Frederik Rasmussen. Son deuxième sacre consécutif. Malheureusement, Lucas Blakeley a très vite été éjecté de cette course à la couronne mondiale à cause notamment d’un contact avec David Tonizza à Imola. Des dégâts à l’aileron avant l’ont ensuite relégué jusqu’en P10 alors qu’il jouait la victoire. En revanche, Frederik Rasmussen aura maintenu jusqu'au dernier moment la pression sur Opmeer avec trois podiums dont une victoire à Interlagos. Il termine la saison avec une impressionnante série de sept podiums consécutifs, ce qui est assez fou quand l'on connaît l’écart de niveau entre tous les pilotes. Mais voilà, Opmeer a réussi à gérer cette dynamique du Danois et finit donc champion avec notamment une victoire au Mexique qui lui a offert un matelas de 20 points sur son dauphin. Il a notamment usé de ruse lors du dernier tour de cette course en freinant avant la zone DRS pour l’obtenir et effectuer le dépassement final sur ce même Rasmussen pour s’assurer la victoire. Mercedes peut se satisfaire d’ailleurs de retrouver ses deux pilotes dans le top 5 au championnat Constructeurs puisque Dani Moreno s’adjuge la quatrième place finale. Une belle saison pour le Rookie of The Year 2020 qui aura fait le travail derrière Opmeer pour assurer la couronne côté Équipes.


On peut également noter l’excellente saison de Bardia Broumand, qui a roulé toute la saison et qui finit 10 courses sur 12 dans les points. Enfin on notera la saison catastrophique de Dani Bereznay. Le vice-champion 2018 clôture cette saison 2021 avec un zéro pointé et une 24e place au championnat. Il ne fut même pas utilisé cette semaine, McLaren lui préférant Josh Idowu qui s’est d’ailleurs montré très à son avantage avec une pole position à Imola et une P5 à Interlagos.



Après deux saisons de vache maigre sous le leadership de Brendon Leigh, Mercedes retrouve le goût du titre Constructeurs, obtenu pour la dernière fois en 2018. Une saison qui aura été marquée par le duel attendu face à Red Bull. Intrinsèquement meilleur, le duo Mercedes était attendu au tournant sur le plan du travail d’équipe, et force est de constater que le travail a rondement été mené. Alors qu’Opmeer jouait les victoires lors de ce dernier Event, Moreno récupérait de précieux points pour clore l’affaire dès la course au Mexique. Les Flèches d’Argent terminent avec 37 points d’avance sur leur rival Autrichien qui, du fait de l’infaillibilité de leur adversaire, ne pouvait pas espérer rattraper leur retard.


Derrière, Aston Martin n’a pas tremblé pour assurer la 3e place finale. Blakeley, passé la déception du championnat, se ressaisissait pour aller chercher une 6e et une 2e place sur les deux dernières courses. Ses coéquipiers Shanaka Clay et Daniele Haddad, bien que rapides en Qualifications, n’ont pas été en mesure de glaner des points supplémentaires.


On peut aussi être un peu déçu de voir Alpine échouer au 5e rang de ce championnat. Un dernier Event mal négocié en piste qui coûte cher, alors que la troisième place était à portée de tir. Si Patrik Sipos a fourni une belle performance à Imola pour passer le drapeau à damier au huitième rang, Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso n’ont pas été en mesure de marquer assez de points pour empêcher le retour de Ferrari. Le chilien a notamment eu de grosses difficultés en Qualifications, bloqué durant les trois rounds en Q1. Partir si loin sur la grille est quasiment rédhibitoire pour espérer marquer des points en course. A l’inverse, Longuet a fait de belles Qualifications, dont un tour exceptionnel au Brésil qui lui a offert la pole position, mais une défense trop agressive en course, notamment en seconde partie d'épreuve à Interlagos, bien qu’il était sur une stratégie lui offrant des gommes moins performantes. On peut enfin noter, dans un Grand-Prix du Brésil décidément chaotique, les premiers points de Haas lors de la toute dernière course de la saison. Cédric Thomé (9e) et surtout Matthijs van Erven (6e) ont su profiter des nombreux incidents devant pour ouvrir le compteur de l’équipe américaine (et de la structure Esports de Romain Grosjean, la R8G Esports, qui est derrière) qui échoue toutefois pour deux petits points à dépasser Alfa Romeo.



Vers Lobby


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook