• T.L.

La revue des effectifs (2/2).


FORMULA.

Hier, FORMULA s'est penché sur les cinq premières équipes qui composent la grille de cette saison 2021. Aujourd'hui, suite et fin de cette mini-série de début de saison.

Je vous invite donc, mesdames et messieurs, à passer avec moi en revue les effectifs de cette saison 2021 de Formule 1.

Haas.

Quelle saison désastreuse pour Haas.. Je parle aussi bien de 2020, que ce qui risque de se passer en 2021.. Avec une voiture mauvaise en tous points, que des pilotes d'expérience n'arrivaient pas à comprendre, ni à conduire, j'ai très peu d'espoirs pour l'écurie Américaine. Russe. Je sais plus.. Et les déclarations des dirigeants n'encouragent rien, ces derniers ayant d'ores-et-déjà annoncé sacrifier 2021 pour privilégier la nouvelle réglementation de 2022.


Ce qui sera intéressant en tous cas, ce sont les deux pilotes. D'un côté, Nikita Mazepin, qui est la cause de cette livrée aux couleurs de la Mère Russie. Sur le plan purement sportif, à part quelques coups de volant très limites, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce pilote. Sur le podium des deux catégories juniors qui précèdent la F1, c'est grâce à sa gestion et à sa régularité qu'il s'est démarqué l'an dernier, remportant deux courses.


De l'autre côté du garage, on retrouvera Mick Schumacher. Champion en tire de Formule 2, l'Allemand, neveu de Ralf Schumacher, s'était déjà démarqué dans le passé par son titre en Formule 3 Européenne, et ses faits d'armes en F4. Son mode de fonctionnement, jusqu'à présent, est assez simple : une première partie difficile, teintée de bons et de mauvais points, puis une montée en puissance, lui permettant de rayonner et d'éclabousser le paddock de son talent. Je vois ce schéma se reproduire également en Formule 1.


McLaren.

Après trois jours de roulage à Bahreïn, McLaren est, selon moi, l'équipe qui est ressortie la plus en forme. Cela ne veut pas dire que c'est la meilleure, loin de là, mais plutôt que ses Essais se sont avérés sans le moindre accros, bien au contraire. Avec une voiture qui semble rapide, stable, régulière, et dont l'intégration du moteur Mercedes vient compléter un ensemble aérodynamique déjà en progression depuis quelques années, McLaren peut sans soucis s'imposer comme la troisième force du plateau.


Lando Norris continuera d'évoluer à côté d'un pilote expérimenté, dont le talent n'est plus à démontrer. Et comme avec Carlos Sainz, je le vois bien réussir à se hisser à peu près au même niveau de son coéquipier. Rapide en qualification, un peu moins bon en course, Lando Norris reste malgré tout jeune, et en pleine progression. Il pourrait devenir un atout majeur pour Woking, si sa progression continue.


Daniel Ricciardo sera lui aussi un atout essentiel de McLaren. "World tchampionchip matiriol", comme dirait notre Cyril Abiteboul préféré, l'Australien a été l'un des acteurs de la belle progression de Renault. Avec un appétit toujours aussi élevé, et une expérience qui ne cesse de grandir, il pourra permettre à McLaren de viser le haut du classement.


Mercedes.

Malgré des Essais Hivernaux compliqués, Mercedes sera, encore cette année, l'équipe à abattre. Sa domination est telle que même avec quasiment une journée de perdue à Bahreïn, des soucis mécaniques, et de confort de ses pilotes, tout le monde s'attends à ce que les Flèches d'Argent collent une demie seconde à tout le monde. J'en fais logiquement mon favoris pour cette saison, mais pas sans quelques difficultés..


Pour aller chercher cette énième couronne mondiale, Brackley conserve son duo de pilotes. Bon, que dire sur notre Finlandais préféré..? Si ce n'est que cette année encore, il a un "plan" pour battre son coéquipier ? Pas grand chose. Honnêtement, je n'attends plus rien de lui, à part quelques coups d'éclats, et de très solides performances. Je reste persuadé que Valtteri Bottas est un excellent pilote, mais qui n'est pas fait pour la Formule 1.


C'est une sacrée opposition à celui qui risque, d'ici quelques mois, de devenir le roi incontesté de la discipline, au moins mathématiquement.. Cette année risque d'être une année historique pour la Formule 1, qui verrait un pilote passer le cap des 100 pôles positions, et des 100 victoires.. Ah oui, et des 8 titres aussi.. Lewis Hamilton reste mon favoris pour le trophée, même si je pense que cette saison 2021 ne sera pas la plus facile pour lui et pour son équipe.


Red Bull.

La voilà l'écurie qui viendra mettre des bâtons dans les roues de Mercedes. Deuxième force du plateau depuis la chute de Ferrari, Red Bull s'est montré impériale à Bahreïn. Avec deux voitures rapides, un Max Verstappen qui semble déjà au sommet de sa forme, et des ambitions de titre, l'équipe peut rêver de grandes choses. Peut-être même, qui sait, de très grandes choses..


Sergio Perez viendra consolider cette écurie qui, depuis deux ans, peine à trouver un deuxième pilote. Devenu incontournable dans la discipline, le Mexicain se voit ENFIN offrir une chance dans un Top Team. Vainqueur l'an passé avec Racing Point, il pourra, sur certaines courses, rééditer cet exploit. Malgré tout, j'attends une saison plus en retrait pour Checo, qui devra apprendre une monoplace loin d'être évidente à maîtriser.


De son côté Max Verstappen sera le leader de cette équipe, au moins sur la piste. Véritable deuxième meilleur pilote de la grille actuellement selon moi, si ce n'est le premier, le Hollandais pourrait bien jouer les très gros points, et rentrer en lutte pour la couronne mondiale. Alors, il faut espérer pour lui que Mercedes souffre un peu, et que tout s'aligne correctement, mais Mad Max a déjà montré que s'il voulait il pouvait ! Il peut, dans tous les cas, penser à finir sur le podium du classement final, sûrement troisième, mais pourquoi pas deuxième ? Et premier alors ?


Williams.

Que dire de Williams qui reste, depuis quelques années, l'une des pires voitures du plateau. Heureusement pour eux, cette année, il y a Haas. Bon, l'an dernier aussi, mais l'an dernier c'était différent.. J'ai peu d'espoirs pour Williams, qui devrait encore réaliser une saison blanche. Même si les deux pilotes restent bons, et ne déçoivent pas, la voiture et l'organisation est trop approximative pour espérer une amélioration.. Du moins pas sur du court terme.


Pour Nicholas Latifi, cette saison sera une copie conforme de 2020 à mon avis. Il sera là où la voiture le lui permet, sans véritablement hausser son niveau, mais sans non plus être en dessous de ses performances. Une saison classique, dans le fond du classement, et surtout, dans l'ombre d'un coéquipier bien trop fort pour lui.


Pour George Russell, l'idée sera de continuer à briller, et à impressionner le paddock, pour espérer un meilleur baquet en 2022. Auteur d'une saison de rêve chez Williams (tout est relatif..), il aura confirmé grâce à son très bref passage chez Mercedes, dans une course qu'il aurait dû gagner. Je pense que si Williams réussit à marquer un point cette année, ce sera grâce à un petit exploit du Britannique, qui devrait encore réussir à tirer le maximum de sa voiture.


---------


Attention, rien n'est à prendre comme parole d'évangile.. Tout ce qui est écrit n'est que mon avis, et tout ce qui concerne les Essais Hivernaux est à prendre avec d'immenses pincettes. On sait très bien que les équipes cachent leurs jeux, ou du moins, testent des choses différentes les unes des autres. Les véritables éléments de réponses n'apparaîtrons qu'après quelques Grand-Prix, quand une véritable hiérarchie sera établie.


En attendant, maintenant qu'on a présenté toutes les forces en présence pour cette saison 2021, on se retrouve dès Jeudi pour les premiers articles d'avant weekend. Ce sera l'occasion de se pencher plus en détails sur l'ouverture de la saison à Bahreïn, mais aussi sur le retour de la Formule 2.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook