• T.A.

La revue des effectifs (2/2).


FORMULA.
FORMULA.

Suite et fin de ce weekend consacré aux F1 Esports Pro Series. Hier, nous avons passé en revue les cinq équipes qui devraient être le plus en difficulté, et se battre pour éviter de terminer en bas de la feuille des temps. Aujourd'hui, on enchaîne avec le haut du panier.

Toujours pas plus de fioritures, présentons tout de suite les cinq teams qui devraient se battre pour aller décrocher la couronne mondiale.


McLaren Shadow.

Bardia Boroumand, Dani Bereznay, Josh Idowu.

Après une première saison sous le giron Veloce qui aura permis de révéler le Rookie of the Year Dani Moreno, McLaren devrait passer à l’étape supérieure désormais avec un trio ultra compétitif. L’arrivée de Daniel Bereznay est déjà un énorme plus. Après avoir vécu une saison compliquée, marquée par la difficile comparaison avec Jarno Opmeer sacré Champion du Monde, le Hongrois aura à cœur de rappeler qu’il est l’un des tous meilleurs pilotes au monde sur les jeux F1. C’est ainsi que Veloce lui a confié les clés de McLaren. Mais attention, car il aura à ses côtés des pilotes tout aussi talentueux, à commencer par Bardia Boroumand. Laissé de manière inexplicable au placard chez Mercedes, l’Iranien, qui reste toujours aussi impressionnant en ligue, aura la possibilité de montrer son talent cette saison. Un duo qui sera accompagné d’un troisième pilote lui aussi tout aussi rapide avec Josh Idowu, issu des Challengers et membre de Veloce depuis plus de quatre ans. Car c’est un point important : il y a un vrai accompagnement avant l’arrivée aux F1 Esports de la part de McLaren, en atteste la signature des jeunes Tomek Poradzisz et Wilson Hughes en tant que pilotes de développement qui viennent d’avoir 16 ans et qui seront éligibles à la compétition l’an prochain.

Prédiction : 5e.



Ferrari Driver Academy Esports Team.

Brendon Leigh, David Tonizza, Domenico Lovece.

A la suite d’une saison particulièrement décevante finie seulement en cinquième position, la Scuderia Ferrari a décidé de faire le plus gros coup du marché des transferts avec la signature du double Champion du Monde Brendon Leigh. Le Britannique, absent de la course aux titres pilotes de ces deux dernières années, décide de changer d’air en rejoignant Maranello. Il semble très motivé à retrouver la couronne mondiale, lui qui a fait un énorme travail physique durant l’intersaison pour se remettre en forme. Néanmoins il ne doit pas oublier que son coéquipier est également Champion du Monde. David Tonizza, Champion du Monde 2019, est bien évidemment à nouveau de la partie. Malgré une saison 2020 très difficile, notamment en raison d’un début catastrophique et malchanceux, l’Italien tentera lui aussi de rebondir. Attention donc à la lutte d’égos entre les deux pilotes. Dans tous les cas, Ferrari peut espérer faire une bien meilleure saison qu’en 2020 et être un concurrent pour le titre. Les deux dernières années furent marquées par la difficulté d’avoir un deuxième pilote fiable et capable de scorer régulièrement, et l’arrivée du Britannique peut faire espérer que cela ne se reproduise pas. Le duo sera accompagné de l’Italien Domenico Lovece, issu des Challengers. Malheureusement pour lui, il sera très difficile de pouvoir participer à une course, mais son travail en coulisses restera néanmoins vital.

Prédiction : 4e.



Alpine Esports Team.

Nicolas Longuet, Fabrizio Donoso, Patrik Sipos.

Se rapprocher du titre et faire mieux que la saison dernière. Tel est l’objectif d’Alpine cette saison. Il s’agit de la toute première année sous ce nom, qui rime avec cette marque iconique soutenue par Renault. Les fondations restent les mêmes par rapport à la saison dernière de Renault, notamment du côté des pilotes avec Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso. En coulisses, c’est la Race Clutch qui va s’occuper de la performance et de la préparation des pilotes, avec un programme très pointu : travail physique, mais aussi préparation mentale et cognitive au menu. Et un programme totalement tourné autour de la performance pour se rapprocher des favoris, notamment Red Bull et Mercedes. Car si la saison dernière Renault a terminé 3e, l’équipe n’a pas vraiment pris part à la course au titre, finissant à presque 200 points de Red Bull. Fabrizio Donoso sera attendu au tournant cette année. Sa saison 2020 fut plus qu’insuffisante (5 points, quand Nicolas Longuet en scorait 131). Il est le facteur X qui permettra de savoir si Alpine fera une bonne saison ou non, car dans le même temps, Mercedes, Ferrari et même McLaren se sont grandement renforcés du côté des pilotes, sans oublier Red Bull, champion en titre. Nicolas Longuet cherchera de son côté à se rapprocher du titre pilotes, mais il devra gommer les quelques contre-performances qui l’ont empêché de prendre part à la course au titre. Enfin, ce duo sera accompagné du Hongrois Patrik Sipos, qui a progressé de manière spectaculaire depuis un an, et aura impressionné durant les Challengers. Il a depuis démontré une pointe de vitesse plus qu’intéressante qui peut permettre le turn-over au besoin. Un apport non négligeable donc.

Prédiction : 3e.



Mercedes AMG Petronas Esports Team.

Jarno Opmeer, Dani Moreno, Bono Huis.

L’arrivée des flèches d’argent sous le giron Veloce a inévitablement chamboulé le line-up de la saison à venir. Le champion en titre dans l’écurie championne en titre en Formule 1, voilà ce qu’il adviendra de la saison 2021 avec l’arrivée de Jarno Opmeer en provenance d’Alfa Romeo. Afin de bénéficier de l’image de marque de Mercedes, Veloce a donc décidé de placer ses meilleurs éléments dans cette écurie. C’est ainsi qu’à ses côtés, Opmeer pourra compter sur Dani Moreno, auteur d’une excellente première saison dans le top 10 du championnat pilotes en amenant presque à lui tout seul McLaren à la 6e position des équipes. Attention tout de même à la guerre d’égo : nous avons pu voir récemment quelques frictions en ligue, avec un accrochage en Autriche qui fera rappeler aux plus grandes animosités de la rivalité Hamilton-Rosberg. Comme pour Ferrari ou McLaren, attention donc à bien gérer les deux pilotes, qui pourraient potentiellement plomber la saison de Mercedes, qui possède là un duo ultra compétitif. Pour les accompagner dans leur quête du titre, on a de nouveau fait confiance à Bono Huis pour le rôle de troisième pilote. Son expérience peut devenir un atout dans cette lutte féroce pour le titre qui se profile.

Prédiction : 2e.



Red Bull Racing Esports.

Frederik Rasmussen, Marcel Kiefer, Liam Parnell.

On ne change pas une équipe qui a été Championne du Monde ! Pour 2021, Red Bull joue la stabilité en conservant son duo phare Rasmussen/Kiefer qui a crevé l’écran la saison dernière. L’objectif est simple : aller chercher une troisième couronne consécutive par équipes, mais la concurrence semble particulièrement féroce et préparée. L'année 2020 s’était finalement résumée à un duel avec Alfa Romeo, mais cette année il y a clairement cinq équipes qui sortent du lot dans la lutte pour le titre, et il ne serait pas surprenant de voir une couronne qui se joue sur le dernier Event du championnat avec trois ou quatre équipes encore en lice. On notera tout de même le départ de Tino Naukkarinen, remplacé par l’Allemand Liam Parnell, choisi notamment pour ses connaissances en matière de réglages. Il aura donc un très gros travail à faire dans l’ombre pour apporter les derniers centièmes qui compteront.

Prédiction : 1er.


---------


Attention, rien n'est à prendre comme parole d'évangile.. Tout ce qui est écrit n'est que mon avis, et mon analyse. Chaque équipe s'est entraînée, et a préparé cette saison différemment des autres. De toute façon, rien ne sera mieux que de voir tous ces pilotes derrière leur volant, les 13 et 14 Octobre prochain.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook