• T.A.

Lobby F1 Esports : Event 2.


https://www.gamosaurus.com/guide/f1-2021-les-meilleurs-reglages-pour-le-circuit-de-silverstone
https://www.gamosaurus.com/guide/f1-2021-les-meilleurs-reglages-pour-le-circuit-de-silverstone

A peine avons-nous repris nos esprits des trois premières courses de la saison que les F1 Esports sont de retour avec au menu trois monuments du calendrier F1 : Silverstone, Monza et Spa-Francorchamps. « L’occasion de confirmer ou d’infirmer les premières impressions laissées après le premier event ». Il va aussi s’agir de mettre en lumière quelques points-clés à l’aube de la Q1 de Silverstone, qui fera office d’entrée pour ce menu copieux qui attend les pilotes.



Avant la découverte de Portimao le mois prochain lors de l'Event 3, les pilotes Esports sont conviés à ferrailler sur des circuits bien connus de tous, ou la course en paquet sera plus que jamais féroce et serrée. Le premier Event aura sublimé la course en paquet où, excepté une stratégie décalée, un incident et des dégâts, l’ensemble du plateau est resté dans la seconde jusqu’à la première salve d’arrêts. Les écarts se font aux stands car il est facile de se retrouver bloqué sur son emplacement et perdre des positions. A l’image d’un sprint au cyclisme, le placement sur les derniers tours sera primordial et se retrouver au-delà du top 5 en qualifications est particulièrement compromettant pour essayer d’aller chercher une victoire à la régulière.


La qualification prend, années après années, une place de plus en plus primordiale aux F1 Esports et on peut s’attendre à nouveau à un véritable champ de bataille où tout le monde se battra à coups de millièmes de secondes, comme ce fut le cas pour les trois premières courses. Sous conditions mixtes, la possibilité de remonter a brillamment été prouvée par Jarno Opmeer ou Fabrizio Donoso durant la course en Chine où la piste séchante a amené les pilotes à s’arrêter pour des intermédiaires puis des pneus secs en toute fin de course. Pourquoi pas retrouver des conditions changeantes cette semaine ? Ce second Event permettra aussi de relever le niveau de préparation des teams et la qualité de leur organisation. Ça ne surprendra personne mais l’ensemble du plateau est depuis la fin de la course en Autriche aux fours et aux moulins pour être dans les meilleures dispositions le jour de course venu. Cette courte période entre le premier et le deuxième Event est un défi pour chaque structure qui aura préparé un planning d’entraînement adéquat pour être performant partout. On peut s’attendre à voir les écuries sous la bannière Veloce (et donc très certainement Mercedes) tirer leur épingle du jeu, car travailler à presque 20 pilotes (en comptant les pilotes de développement) pour préparer un Event est plus simple qu’a 3 comme cela peut être le cas pour une structure comme Aston Martin par exemple.


Ce triptyque européen sera parfait pour voir où en sont Lucas Blakeley et ses coéquipiers justement, après une excellente première semaine de course. Outre la capacité de la structure à bien préparer ses semaines de course, il y aura aussi la fiabilité des pilotes qui sera mise en jeu, et à nouveau l’Ecossais sera scruté pour cela. Sera t-il en mesure d’un Event à l’autre ? Serait-ce l’occasion parfaite pour Alpine de rattraper du retard sur Mercedes ?


On connaît le caractère pointilleux de la préparation des Bleus (préparation physique et psychomotrice, planning adapté à la performance et suivi des data) dans les bureaux de la Race Clutch à Limoges. Il sera intéressant de savoir si Patrik Sipos sera à nouveau de la partie comme ce fut le cas durant le premier Event où il a pris part à la course en Autriche. En plus d’une première expérience pour le pilote hongrois en Championnat du Monde, cela permettait aussi de ménager Fabrizio Donoso qui avait une course en moins sur laquelle se concentrer. C’est une saison clé pour le Chilien qui doit être performant et marquer beaucoup de points, après trois saisons très difficiles depuis sont titre de vice-champion 2017. Une méthode de travail que découvre Haas cette année avec, on le rappelle, l’arrivée de la structure de Romain Grosjean, R8G Esports à sa tête, totalement étrangère à la compétition sur les jeux F1. Après trois premières courses ponctuées par un zéro pointé, il va s’agir de continuer à apprendre et aller de l’avant. Gardons donc un œil sur eux pour voir si ces 15 jours de préparation font entrevoir les premiers signes d’une progression.



Programme.

MERCREDI

Qualifications 1 et 2 – 16h30 – Chaine Youtube de la Formule 1

Courses 1 et 2 – 20h30 – Chaine Youtube de la Formule 1 ou Chaine Twitch CANAL+ Sport

JEUDI

Qualifications 3 – 16h30 – Chaine Youtube de la Formule 1

Course 3 – 20h30 – Chaine Youtube de la Formule 1 ou Chaine Twitch CANAL+ Sport


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook