• T.L.

Pré-Grille : Italie 2021.


https://www.motorbox.com/auto/sport/f1/news/rinnovo-f1-monza-sticchi-damiani-aci-firma-entro-luglio
https://www.motorbox.com/auto/sport/f1/news/rinnovo-f1-monza-sticchi-damiani-aci-firma-entro-luglio

Dernière étape de ce triple header très complet que la Formule 1 nous proposait pour la reprise. Après un séjour en terre Oranje, on se déplace plus au sud pour un meeting au cœur de l'Italie, ou cette fois-ci c'est une marrée rouge qui est habituellement présente. Dans le temple de la vitesse qu'est Monza, les organisateurs proposeront d'ailleurs pour la deuxième fois de la saison, le concept de Qualifications Sprint. Un weekend chargé donc.



Après Zandvoort, les deux leaders ont très élégamment inversé leurs positions. Quand Lewis Hamilton était en position de leader avec trois unités d'avance, c'est désormais Max Verstappen qui se retrouve dans ce contexte-là. C'est donc lui qui, théoriquement, n'a pas le droit de tenter le diable sous peine de perdre cette avance. Mais on connaît l'état d'esprit du Hollandais, et on connaît son agressivité, parfois idéale, parfois un poil trop ambitieuse. Sur un tracé comme Monza où le moteur sera sans l'ombre d'un doute l'élément déterminant dans la course à la victoire, je pense que l'avantage est à mettre au crédit de Red Bull. Mais attention, parce que Max Verstappen devra, avant la fin de la saison, changer l'intégralité de son bloc moteur, ce qui entraînera une pénalité... Monza pourrait être le bon endroit pour effectuer cette manœuvre, étant donné qu'il est facile d'y doubler, et que la Red Bull est au-dessus du lot. Cela pourrait donc donner la victoire à Lewis Hamilton sur un plateau d'argent. A la condition bien évidemment que ni Sergio Perez, ni Valtteri Bottas, ne se retrouvent en mesure de jouer la victoire. En bref, pour cette lutte au sommet, tout dépendra de la potentielle pénalité de Verstappen ou non.


Derrière, McLaren devrait revoir la lumière et donc les sommets. Après un weekend très compliqué aux Pays-Bas, les voitures orange arrivent sur un tracé qui correspond à leur philosophie, à savoir à aller très vite. Paradoxalement, les Ferrari à domicile devraient avoir bien plus de mal. En bref, ce que j'imagine, c'est une inversion des positions de Zandvoort, avec les deux McLaren dans le top 6, et les deux Ferrari à la lutte pour les points. Et comme à Zandvoort donc, j'imagine bien Pierre Gasly venir s'immiscer dans cette lutte, avec là aussi une monoplace très rapide, et surtout un pilotage incisif et un état de forme idéal. De là à revoir un exploit comme l'an dernier, cela paraît très utopique, mais le voir marquer de très gros points serait loin d'être une surprise.


Quid des Alpine, Aston Martin et Alfa Romeo pour les autres positions hautes, et pour les quelques points restants ? Disons que par rapport aux dernières performances, j'imagine Alpine se mettre en haut de ce petit trio. Mais attention à ne pas sous-estimer les Aston Martin qui, malgré une voiture pas forcément très vorace, ont une parfaite maîtrise de son fonctionnement et de sa dégradation en course. Alfa Romeo devrait avoir un peu plus de mal, avec un Robert Kubica toujours présent pour remplacer Kimi Räikkönen, et donc pas entièrement en maîtrise de la voiture et de ses réglages. Et puis bien évidemment, dans ce lot, on peut rajouter Williams désormais, qui ne cesse de progresser, d'une part grâce aux prouesses de George Russell, d'autre part grâce à la progression également de Nicholas Latifi.



Qui a le plus à perdre ?

Antonio Giovinazzi. Il a tout simplement sa place en Formule 1 à perdre. Avec les récentes annonces, il ne reste plus qu'un baquet à attribuer pour l'an prochain, et c'est le sien... Après plusieurs saisons dans la catégorie reine, c'est seulement cette année qu'il sort un peu la tête de l'eau et qu'il propose, comme à Zandvoort, des prestations à la hauteur des attentes qui planaient au-dessus de lui à son arrivée. Mais voilà, aujourd'hui, une demi-douzaine de noms tournent autour de son volant. Certains peuvent apporter plus d'argent que lui, d'autres ont plus du talent et de potentiel que lui, et son soutien de la part de Ferrari semble s'estomper avec le retrait de l'obligation d'avoir un pilote Ferrari chez Alfa Romeo. Même s'il est sûrement le choix le plus judicieux pour au moins un an encore, sa place est mise à prix, au sens propre comme au sens figuré...



Qui a le plus à gagner ?

Max Verstappen. Stratégiquement, Monza est le meilleur endroit pour changer complètement son moteur dans le but d'avoir une structure neuve, capable de produire 100% de sa puissance, sans rien perdre ou presque. Parce qu'au risque de me répéter, ce weekend est un weekend de Qualifications Sprint. Il y aura donc deux courses, que Max Verstappen pourra pleinement utiliser pour remonter l'intégralité du field et se hisser à une bien meilleure position que sur une seule épreuve. Si cela fonctionne, il gagnera un moteur neuf, capable normalement de le faire finir la saison, sans réellement perdre de points, quand Hamilton pourrait avoir à changer son bloc propulseur plus tard, quand les circuits propices aux dépassements se rarifient... Le titre se jouera sur des détails, et celui-ci peut en être un important...



Programme.

VENDREDI

Essais Libres 1 – 14h30 – Canal+ Décalé

Qualifications – 18h00 – Canal+ Décalé

SAMEDI

Essais Libres 2 – 12h00 – Canal+

Qualifications Sprints – 16h30 – Canal+

30 minutes

DIMANCHE

Grand-Prix – 15h00 – Canal+

53 tours


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook