• P.W.

Pré-Grille Juniors : FFSA F4.


https://www.facebook.com/CircuitNogaro/about/
https://www.facebook.com/CircuitNogaro/about/

La Formule 4 Française fait son retour ce weekend à Nogaro, à l’occasion des Coupes de Pâques ! On va faire une Pré-Grille un peu plus longue que d’habitude pour présenter ce championnat à la base de la pyramide des formules de promotion, qui est l’occasion pour de nombreux pilotes de faire leurs grands débuts en monoplace au sein d’un championnat relevé. Gasly, Vandoorne, Pourchaire, Collet, Martins, David, tant de noms qui ont fait leurs gammes en F4 Française avant de briller sur la scène internationale plus tard, aussi bien en monoplace qu’ailleurs. Pour être honnête, la quasi-totalité des pilotes Français de monoplace ont débuté par-là, donc vous êtes sûrement au bon endroit pour trouver celui qui succédera enfin à Olivier Pan… Hum, l’habitude, Pierre Gasly.

Cette saison, ils sont quinze jeunes pilotes de 14 à 18 ans sur la grille de départ à Nogaro. Leur objectif est clair : tout d’abord apprendre, mais surtout gagner au plus vite pour lancer leur carrière (redites-le avec l’intonation de Will Buxton dans Drive to Survive maintenant, ça rend bien).

Ici, pas d’équipes, tous les pilotes voient leur voiture préparée par la FFSA Academy. Et pour les pilotes ? Macéo Capietto, Alessandro Giusti, Angélina Favario… Ces noms ne vous disent rien et vous ne savez pas sur qui miser comme « la future pépite » ? Je vous épargne ce boulot : pour détacher des favoris, des outsiders, j’ai essayé de me référer notamment au parcours de chacun en karting, et aux « insides » récoltés par votre serviteur concernant les essais privés.


À mon humble avis, le favori me semble trouvé : Esteban Masson. Champion de France Junior de karting en 2019, avec de belles performances en Senior en 2020, il a déjà pu faire deux piges en FFSA F4 en fin d’année 2019 puis 2020, avec pour meilleur résultat une quatrième place assez impressionnante face à des pilotes qui avaient fait toute la saison. À seize ans, le pilote né en 2004 n’est peut-être pas le plus jeune (eh oui, il y a encore plus jeune que lui!), mais certainement celui avec les références les plus solides.


Derrière lui, attention à Macéo Capietto, sur lequel je fonde beaucoup d’espoirs. Né en janvier 2006 (je suis vieux..), le fils du directeur de Prema Racing F2 a derrière lui une belle carrière en karting. Vice-Champion de France 2019 (derrière Masson), l’ancien protégé d’Anthoine Hubert a terminé deuxième du prestigieux FIA Academy Trophy sur la scène internationale en 2020 : il s’agissait de la meilleure performance d’un Français depuis… Anthoine Hubert en 2010. Lors d’essais durant l’hiver en F4, Prema lui a accordé quelques journées de tests au cours desquelles il a fait le meilleur temps des pilotes « rookies ». Macéo m’a confié « viser quelques victoires, et pourquoi pas le championnat ». C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Et pour les autres ? Il faudra surveiller le Suisse Dario Cabanelas, membre de l’école de pilotage de Fernando Alonso, et le Britannique Aiden Neate, qui étaient à priori très rapides lors d’essais le mois dernier. L’Australien Hugh Barter, lauréat du prestigieux Volant Richard Mille et fort de nombreux titres de karting en Australie, sera aussi potentiellement dangereux. N’oublions pas aussi les trois uniques redoublants du championnat : le Réunionnais Noah Andy, le Franco-Néerlandais Daniël Ligier et le Francilien Owen Tangavelou, qui remettent le couvert après une première saison très compliquée (dernier, avant-dernier et antépénultième respectivement). Soulignons aussi la présence d’Angélina Favario (18 ans), première femme dans le championnat depuis huit ans. Il sera intéressant de voir la performance de la jeune Savoyarde qui veut « faire changer les mentalités ».

Évoquons rapidement le jeune Français de seulement quatorze ans, Alessandro Giusti, vainqueur des National Series Karting en 2020, qui monte directement en F4, mais avec peu de références sur la scène internationale. Choix payant ? À voir. Gaël Julien, pilote Franco-Indonésien, champion de Singapour, d’Indonésie et d’Asie de karting, peut aussi être une bonne surprise. Vignesh Kadarabad, Pierre-Alexandre Provost, Thanapongpan Sutumno et Adam Szyjdlowski s’avancent avec moins de garanties, mais avec tout autant d’ambition que leurs compères.


Pour finir, rappelons le format de la FFSA F4 en vue de ce weekend à Nogaro : une seule séance de qualifications pour trois courses. La grille de la Course 1 est déterminée selon l’ordre des qualifications (logique). Celle de la Course 2 prend l’ordre d’arrivée de la Course 1 en inversant le top 10, et offre donc moins de points (ça se complique là). Et pour finir, la grille de la Course 3 est déterminée selon le deuxième meilleur temps de chaque pilote lors des qualifications, et offre autant de points que la Course 1.


Une double-victoire en Course 1 / Course 3 à Nogaro en début de saison serait un premier pas vers un potentiel titre. En 2019, Hadrien David avait débuté sa saison comme ça avant d’être sacré champion, tout comme Ayumu Iwasa en 2020.


Programme.

SAMEDI

Essais Libres - 09h45

Qualifications - 17h20

DIMANCHE

Course 1 - 10h45

Course 2 - 17h10 - Page Facebook de la FFSA*

LUNDI

Course 3 - 11h20 - Page Facebook de la FFSA*


*Diffusion en attente de confirmation (sinon voir Live-Timing)

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook