• T.L. | P.W.

Pré-Grille Juniors : FIA F3, W Series.


https://sportscar365.com/sro/gtwc/world-challenge-europe/red-bull-ring-replaces-zolder-for-2019/
https://sportscar365.com/sro/gtwc/world-challenge-europe/red-bull-ring-replaces-zolder-for-2019/

Alors que les pilotes des W Series étaient les seules princesses la semaine dernière, la trentaine de princes que compose la grille de FIA F3 les rejoignent pour le Grand-Prix d'Autriche. A quoi peut-on s'attendre à part du spectacle ? Euh... Bah du spectacle !


FIA F3.

On a été loin d'être déçu en France avec trois courses plus disputées et animées les unes que les autres !


Forcément, en parfait Français que nous sommes, nos yeux seront braqués vers Victor Martins et Clément Novalak. Le premier est le mieux placé de nos Frenchies, puisque deuxième du classement général, avec seulement six petits points de retard sur la tête. Après un weekend fabuleux au Castellet, il aura envie de continuer sur cette excellente dynamique, et pourquoi pas d'enfin aller chercher sa première victoire dans la catégorie. Le deuxième, est un petit peu plus en retrait, mais très régulier. Après un bon weekend dans le Var, qu'il qualifiait pourtant de « mauvais », on est très curieux de voir Clément Novalak sur un « bon » rythme ! Si deux drapeaux tricolores pouvaient se partager le haut de l'affiche, on ne s'en plaindrait pas... Pour Reshad De Gerus, on attend encore un weekend difficile, en retrait. Mais au Red Bull Ring tout est possible, et en plus de l'apprentissage qu'offrira ce weekend, il peut réaliser un petit exploit à un moment ou à un autre ! Au passage, Pierre-Louis Chovet rend son baquet à Toth, de retour après un meeting manqué au Ricard, à cause du Covid.


On reste en francophonie, et on va parler d'Arthur Leclerc, dont le weekend français est aussi encourageant que rageant ! Il a démontré qu'il avait du rythme. Beaucoup de rythme. Maintenant, il faut que cette vitesse soit associée à de très bons résultats réguliers, plutôt qu'à des remontées depuis le fond de la grille... Espérons pour lui que ce weekend autrichien soit le début de sa deuxième partie de saison, où les erreurs se gomment pour laisser place aux performances.


Il sera intéressant d'observer Dennis Hauger, solide leader du classement, qui sera mis sous pression par la meute de loups présente derrière lui. Dans cette meute, on peut par exemple citer Alexandr Smolyar, seul et unique double vainqueur de la saison, qui aura envie de reprendre le dicton « jamais 2 sans 3 ».


Hormis ces quelques noms, c'est tout un plateau qui devrait animer ce weekend, à tous les niveaux. On l'a vu en France, il est impossible de sortir un seul nom du chapeau, et d'être certain du résultat final, tant chaque pilote à des qualités et des défauts, et tant la proximité entre chacun est impressionnante. Alors pour nous, c'est compliqué, parce que l'on doit avoir des yeux partout, mais pour vous, et pour les spectateurs, c'est un bonheur sans nom. Et c'est le principal.


Programme FIA F3.

VENDREDI

Essais libres – 09h30

Qualifications – 13h50 – Canal+ Sport

SAMEDI

Course 1 – 10h30 – Canal+ Sport

Course 2 – 17h40 – Canal+ Sport

DIMANCHE

Course 3 – 11h00 – Canal+ Sport


W Series.

On prend les mêmes et on recommence ! Nos 18 pilotes sont déjà de retour et enchaînent un second weekend consécutif sur le Red Bull Ring. Au terme d’une première course qui a vu une totale domination d’Alice Powell, la concurrence se rebellera certainement. Les Rookies (qui découvraient la voiture et le circuit Vendredi et Samedi dernier), seront bien mieux préparées. Car ne nous le cachons pas, pour les W Series, l’idéal serait qu’une Rookie gagne. Si l’on veut trouver la future pépite de la Formule 1, c’est chez les jeunes qu’il faudra regarder. Pour Powell, Kimiläinen, Visser, etc. qui ont un âge autour de la trentaine, leur train pour la F1 est déjà passé. Si Powell gagne cette année par exemple, elle ne va pas passer en F3 à l’âge déjà presque canonique de 28 ans. Néanmoins, elle pourra tout à fait faire une très belle carrière en endurance ou en GT par exemple. On peut donc s’étonner que des pilotes de 28-30 ans soient dans cette formule de promotion, mais elles offrent ainsi une concurrence rapide et expérimentée aux jeunes rookies qui voudraient accéder à la F3. Si ces jeunes femmes gagnent les W Series, face à des Powell/Chadwick/Visser dont on connaît le très bon niveau, elles auront une légitimité accrue dans la suite de leur carrière.

Je ne le cacherai donc pas plus longtemps : il faut donc qu’une débutante se distingue et gagne, pour espérer pouvoir monter en FIA F3 en 2022. Pour l’instant, c’est l’Espagnole de 21 ans, Belén García, qui est la mieux placée. Très rapide d’entrée de jeu le weekend dernier, l’actuelle 4e du championnat bénéficie d’une grosse cote. Les encore plus jeunes Nerea Martí et Irina Sidorkova (19 et 18 ans) sont pour l’instant derrière elle, mais ont marqué de bons points pour commencer cette saison. Et même si elle est redoublante et a déjà gagné une course en 2019, on suivra un éventuel rebond de Marta García (20 ans), qui avait dû abandonner sur problème mécanique le weekend dernier.

Mais ne croyez pas que les pilotes plus expérimentées vont leur faciliter la tâche, il en va de leur réputation ! Toutes les 18 pilotes visent le titre cette année. Et il sera intéressant d’observer le rebond de la championne Jamie Chadwick, difficile sixième il y a une semaine. Idem pour Beitske Visser et Emma Kimiläinen, hors des points. À noter que cette dernière aura un désavantage pour la course de ce samedi : elle a écopé d’une pénalité de trois places sur la grille pour son accrochage avec Visser en fin de course. Enfin, qu’en sera-t-il des discrètes Sarah Moore, Fabienne Wohlwend et Miki Koyama, dont on parle peu, mais qui ont fini 2e, 3e et 5e ? Elles voudront confirmer cette belle performance.

Encore une fois, très peu de temps de roulage pour nos pilotes féminines, qui cohabiteront avec leurs jeunes collègues de F3 FIA. Pour finir, je vous retire l’envie de comparer les chronos entre les pilotes de F3 et les pilotes de W Series pour établir de quelconques conclusions : ce serait comme comparer des F3 et des FRECA : les W Series (F3 régionale) sont moins puissantes que les F3 internationales. Sur ce, très bon weekend !


Programme W Series.

VENDREDI

Essais libres – 12h55

Qualifications – 16h30 – Page Facebook des W Series

DIMANCHE

Course – 16h30 – Canal+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook