• P.W.

Pré-Grille Juniors : FRECA.


https://www.romagnaoggi.it/sport/autodromo-enzo-e-dino-ferrari-approvato-all-unanimita-il-bilancio-2019-di-formula-imola.html
https://www.romagnaoggi.it/sport/autodromo-enzo-e-dino-ferrari-approvato-all-unanimita-il-bilancio-2019-di-formula-imola.html

Durant l’hiver dernier, les championnats de Formule Renault et de Formule Régionale Europe ont fusionné pour donner un seul et unique championnat européen qui serait la parfaite transition entre Formule 4 nationale et Formule 3 : la FRECA. La quoi ? La Formula Regional European Championship by Alpine, ou Formule Alpine, ou Formule Régionale, (appelez-là comme vous voulez) débute ce weekend à l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari à Imola, en marge du Grand Prix d’Émilie-Romagne. Avec plus d’une trentaine de pilotes, douze équipes et un plateau ultra-compétitif, certains s’avancent même à dire que la grille de la FRECA est plus prometteuse que celle de la F3 FIA (la catégorie pourtant au-dessus) ! Et.. difficile de leur donner tort. Entre les redoublants de Formule Renault et les rookies aux dents longues qui ont tout gagné en F4, il y a du très, très beau monde. Passons au crible les différentes forces en présence.

Au fil des six journées d’essais de pré-saison, on a pu voir une hiérarchie se dessiner entre les douze équipes, même si les écarts semblent minimes en tête. Tout d’abord, soyons un peu chauvins et commençons directement par les Français de R-ace GP qui ont pointé en tête de plus de la moitié des sessions de tests. Ses deux pilotes tricolores, Hadrien David (17 ans) et Isack Hadjar (16 ans), seront sans nul doute dans la course pour le titre et les victoires. David, (récemment interviewé par le célèbre Percy sur l’incroyable site FORMULA), est à la croisée des chemins dans sa carrière : après une saison 2019 en F4 fantastique, sa saison 2020 de Formule Renault a été en demi-teinte, mais avec une jolie progression, symbolisée par un podium à… Imola. Pour Hadjar, après deux saisons en F4 FFSA, il cherchera à confirmer les performances incroyables observées en essais de pré-saison et en F3 Asiatique, où il se battait pour des podiums face à des pilotes de F2 et de F3. Les deux ont le potentiel (et le talent) pour nous faire vibrer cette année (on espère dès ce weekend!). N’oublions pas leur coéquipier Barbadien Zane Maloney, champion de F4 britannique il y a deux ans, qui cherchera à se faire une place face à eux.

Cependant, R-ace n’est pas seule. Ses adversaires sont de taille : en tête, la tenante du titre de Formule Régionale, Prema Powerteam, qui fait figure d’épouvantail. Avec Paul Aron (pilote Mercedes junior), David Vidales (6e l’an dernier de Formule Renault) et Dino Beganovic (pilote Ferrari junior), l’équipe Italienne tient-là un trio très solide. Gare à la 3e équipe favorite, ART Grand Prix, tenante du titre de Formule Renault. L’équipe Française est notamment emmenée par l’expérimenté pilote suisse Grégoire Saucy, très rapide aux essais, et le prodige Italien Gabriele Minì, champion de F4 Italienne 2020 et managé par Nicolas Todt. Présenté comme le prochain pilote Italien en F1, il bénéficie d’une grosse cote actuellement, et sera l’un des pilotes à surveiller pour le titre malgré sa jeunesse.

Un cran derrière ces trois formations, plusieurs équipes semblent en mesure de jouer les victoires, mais je les vois un peu loin pour le titre. MP Motorsport a une belle carte à jouer avec Franco Colapinto, 3e de Formule Renault l’an dernier (et qui aurait mérité de passer en F3 cette année), et Kas Haverkort, impressionnant champion de F4 Espagnole. Chez l’équipe du papa Horner, Arden International, attention aux redoublants Alex Quinn (rookie de l’année 2020, une victoire) et William Alatalo, assez en verve pendant les essais. Enfin, un mot sur Patrik Pasma de KIC Motorsport, très rapide voire parfois imbattable sur un weekend, mais dont je doute de la capacité à tenir toute une saison.

Et derrière ? On ne parlera pas de tous les pilotes (y en a 31 quand même), mais évoquons rapidement Eduardo « Dudu » Barrichello, le fils du grand Rubens. Vice-champion de l’US F2000 (équivalent de la F4 pour l’IndyCar), il s’est montré discret lors des essais. On suivra aussi les rookies Italiens Francesco Pizzi (Van Amersfoort) et Andrea Rosso (FA Racing) qui ont délivré des performances intéressantes aux essais, sans être dans des équipes de premier plan. Le sympathique pilote Suisse Axel Gnos est aussi de la partie, avec sa propre structure familiale, G4 Racing. Côté féminin, l’Espagnole Belén García, vainqueure d’une épreuve de F4 Espagnole, fera quelques courses pour se préparer pour les W Series plus tard dans la saison. La Suissesse Léna Bühler (R-ace GP) a dû déclarer forfait en début de semaine, toujours en convalescence à cause de sa fracture de la main lors de la 1re séance d’essais de présaison. Enfin, terminons avec l’expérimenté Franco-Suisse Alexandre Bardinon, qui en sera à sa troisième saison dans un championnat de ce niveau, totalisant seulement quatorze points en cinquante courses.. Souhaitons-lui de progresser et d’arracher quelques points face à un field ultra-relevé.


Vous voyez les formats incompréhensibles de F2, de F3 ou d’autres championnats ? Pas de ça en FRECA ! Le samedi, une qualification, une course. Le dimanche, deuxième qualification (exceptionnellement le samedi pour laisser la place à la F1), deuxième course. Pas de grille inversée, le même barème qu’en F1. Enfin quelque chose de clair !


Un championnat énorme, des pilotes bourrés de talent, des équipes ambitieuses, un calendrier avec des circuits passionnants et chargés d’histoires. Tout est réuni pour une saison historique.


Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 - 9h30

Essais libres 2 - 12h30

SAMEDI

Qualifications 1 - 9h55 - Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

Qualifications 2 - 13h00 - Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

Course 1 - 17h20 - Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

DIMANCHE

Course 2 - 12h15 - Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook