• P.W.

Pré-Grille Juniors : FRECA.


https://www.spa-francorchamps.be/le-circuit-de-spa-francorchamps-suspend-ses-activites-jusquau-3-avril-inclus
https://www.spa-francorchamps.be/le-circuit-de-spa-francorchamps-suspend-ses-activites-jusquau-3-avril-inclus

La FRECA est de retour ! Plus d’un mois après la dernière épreuve à Zandvoort, le paddock de Formule Régionale Alpine pose ses valises non loin de là, dans les Ardennes belges, sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps. Malgré les fortes intempéries ayant secoué la région et ses alentours, la manche de FRECA aura bien lieu ce weekend, pour notre plus grand bonheur.



C’est ainsi la deuxième moitié de saison qui va débuter. Mais depuis Zandvoort, beaucoup de remaniements ont eu lieu au sein du peloton. Parlons tout d’abord de l’équipe leader du classement, ART GP. Thomas Ten Brinke (16 ans), a annoncé son départ, et sa retraite du sport automobile, de façon fracassante. Il a été remplacé par l’expérimenté Patrik Pasma, présent auparavant chez KIC Motorsport qui le remplace par le très anonyme Jasin Ferati (chez Monolite en début de saison). Dans cette équipe de fond de peloton, il est remplacé par le champion du monde de karting OK-Junior 2017 (l’année après Victor Martins), Dexter Patterson, qui fera F3 britannique et FRECA ce weekend à Spa. Enfin, Ido Cohen, pilote israélien de FIA F3, rejoint JD Motorsport et combinera les deux championnats jusqu’à la fin d’année. Les présentations des petits nouveaux sont terminées, maintenant, passons aux enjeux et au vif du sujet !

Les candidats au titre.

Évidemment, on parlera en premier de l’inévitable... Grégoire Saucy. Alors que j’écris ces lignes sur ses terres, au bord du Lac Léman, le pilote helvète de 21 ans écrase tout sur son passage et semble inarrêtable dans sa quête pour le titre. Avec 160 points en dix courses, il a plus d’une soixantaine d’unités d’avance sur ses plus proches poursuivants... Lors des essais collectifs organisés à Spa-Francorchamps ce mercredi, il était encore une fois devant. Le favori, c’est lui et lui seul. Derrière lui, cinq pilotes se tiennent en sept petits points dont nos deux Français, Hadrien David et Isack Hadjar (17 et 16 ans), actuellement en tête de ce joli groupe. Le Charentais et le Parisien ont toujours été très rapides sur ce circuit dans leur carrière. Mention spéciale à Isack Hadjar, le futur pilote de l'académie Red Bull, ayant réalisé un joli quatrième temps lors des essais collectifs du mercredi, en se classant comme le meilleur Rookie.

Mais au sein de ce groupe entre la 2e et la 6e place, on surveillera surtout Gabriele Minì, le coéquipier de Saucy, en très grande forme avec trois podiums sur les quatre dernières courses. La lutte pour le titre Rookies avec Hadjar sera acharnée. Zane Maloney, le 3e pilote R-ace, est peut-être moins étincelant que David ou Hadjar mais est toujours là pour marquer des gros points. Il est très régulier et sait éviter les ennuis. Enfin Paul Aron, le leader de Prema Powerteam, complète ce groupe. Il marque le pas tout comme son équipe, et aura à cœur de renouer avec les podiums, et peut-être, décrocher sa première victoire.

Les trouble-fête.

N’oublions surtout pas l’épouvantail Mikhael Belov. Le Russe, arrivé en cours de saison, est toujours aux avant-postes et a inscrit le deuxième meilleur chrono des essais du mercredi. Son expérience internationale de la FIA F3 l’aide assurément et le pilote G4 Racing est de plus en plus attendu au tournant. Idem pour l’Argentin Franco Colapinto, 3e de Formule Renault l’an dernier, mais à la peine cette saison. Il a enfin lancé sa saison à Zandvoort en marquant ses premiers points et son premier podium, qui pourraient avoir un rôle de déclic dans sa saison. Le Finlandais Patrik Pasma a la chance de sa vie chez ART : le voilà enfin dans un top team. Avec son expérience, il peut parfaitement se mettre au niveau de ses nouveaux coéquipiers. On surveillera aussi les Arden de Quinn et Alatalo, toujours très rapides, mais aussi les Prema de Vidales et Beganovic qui voudront relancer leur saison... Pour ces deux-là, il est essentiel de se relancer dès maintenant. Déjà pour sauver leur saison 2021, mais aussi pour s’assurer une place de choix en 2022...



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 10h55

Essais libres 2 – 14h55

SAMEDI

Qualifications 1 – 11h20 – Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

Qualifications 2 – 16h50 – Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

Course 1 – 19h25 – Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA

DIMANCHE

Course 2 – 11h35 – Chaïne Youtube ou Page Facebook de la FRECA



Cocorico.

Mais il n’y a pas que la FRECA ce weekend. Traversons les Alpes et rejoignons le paddock de Formule 4 italienne, le championnat le plus relevé de Formule 4. Le très jeune Macéo Capietto (15 ans), dont je conte régulièrement les exploits en FFSA F4 (voiture de Mygale), fait ses débuts ce weekend en F4 Italie (voiture de Tatuus, aux vitesses et à l’aéro plus importants). Et pas au sein de n’importe quelle équipe : ni plus ni moins que la prestigieuse Prema Powerteam. Il devient ainsi le premier Français pilotant pour Prema depuis Pierre Gasly en 2016 en GP2. L’actuel second de FFSA F4 est récompensé de sa victoire il y a deux semaines au Hungaroring, mais surtout de ses essais à Imola avec Prema. Face à 28 pilotes qui roulaient depuis le début de saison et qui connaissaient la voiture par cœur, Macéo Capietto a brillé en signant le 7e temps. Au sein des pilotes de son équipe, il devançait les titulaires Hamda Al Qubaisi, Conrad Laursen et Charlie Wurz, n’étant battu que par Kiril Smal et Sebastian Montoya, tous deux à leur deuxième saison de monoplace. Lui qui, en début de saison, espérait pouvoir faire une course de F4 italienne en toute fin d’année, n’a rien à perdre et beaucoup à gagner. On le surveillera beaucoup ce weekend. S’il impressionne encore, il pourrait devenir un candidat de choix pour Prema Powerteam pour 2022... en FRECA.


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook