• T.L.

Pré-Grille : Espagne 2022.


https://www.crash.net/f1/news/937400/1/circuit-de-barcelonacatalunya-analysing-options-over-f1-spanish-gp
https://www.crash.net/f1/news/937400/1/circuit-de-barcelonacatalunya-analysing-options-over-f1-spanish-gp

Ce weekend, la Formule 1 est de retour en Europe après une première escale outre-Atlantique. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, je suis très content et curieux de voir ces F1 version 2022 évoluer sur une piste bien plus traditionnelle que celles visitées jusqu'à présent.


Autre élément qui vient apporter un fort intérêt à ce Grand-Prix d'Espagne ; les très nombreuses évolutions apportées par presque toutes les équipes. Des zones différentes sont ciblées en fonction des équipes, de leurs besoins, et des retours des pilotes, mais l'objectif est le même pour tous : se rapprocher de la tête de course ou, à défaut, ne pas s'en éloigner. A ce que je sache, pour le moment, seul Haas n'apportera pas de modification à sa monoplace, l'équipe estimant que ce n'est pour le moment pas nécessaire.



Au contraire de Ferrari qui, depuis deux courses, est moins à la fête qu'en début de saison, principalement dû à une avance sur Red Bull qui semble s'être estompée. Mais la faute n'est pas tant à mettre sur le dos des Rouges. Au contraire même, il faudrait peut-être féliciter Red Bull pour son travail, notamment sur la fiabilité qui semble s'améliorer de weekend en weekend. Avec un duo très solide, la structure autrichienne pourrait bien reprendre la tête des deux championnats dès ce weekend.


Pour éviter cela, Charles Leclerc et Ferrari compteront bien évidemment sur un Carlos Sainz embarqué dans une petite spirale négative qui, face à un duo aussi performant chez Red Bull, aurait tendance à pénaliser son coéquipier et son équipe dans les courses aux titres. Mais bon, ce n'est que le début de la saison, il reste encore un très long chemin à parcourir avant le drapeau à damier d'Abu Dhabi, et Dieu sait qu'il peut s'en passer des choses d'ici là...



Sur ce coup, Mercedes ne me contredira pas. Ou du moins, ils espèrent sûrement que je n'ai pas tort, et qu'ils pourront combler leur retard sur le sommet de la hiérarchie d'ici à la fin de la saison. Et qui sait ? C'est fort probable ! On a vu à Miami que le nouvel aileron arrière réduisait le marsouinage. Une réduction, à défaut d'une suppression, c'est déjà très bien ! Il faudra voir ce weekend si la tendance se confirme, et si les quelques compléments d'évolutions pourront aider les Flèches d'Argent à retrouver un peu de leur superbe.


Malgré tout, on attend au moins un des deux pilotes plutôt bien classé, mon regard se positionnant plutôt sur George Russell, toujours aussi étincelant depuis le début de la saison, avec une voiture très capricieuse. Je l'ai déjà dit, mais ses années Williams comptent sûrement énormément aujourd'hui.



Et puis derrière, comme d'habitude, c'est le flou total. En matière de performance, ceux que l'on est en droit d'attendre au sommet des autres, c'est Alpine. Mais la question ne concerne pas tant les pilotes ou les performances, mais plutôt le muret des stands qui, comme nous l'ont prouvé Miami et Imola, reste encore trop approximatif...


Souvent, c'est une Haas qui peut en profiter, celle de K-Mag, mais avec le manque d'évolutions de ce weekend, l'écurie américaine pourrait bien tomber d'un cran. Est-ce qu'il faudra donc attendre une Alpha Tauri ? L'intrépide Valtteri Bottas, toujours dans les bons coups en ce début de saison ?


On peut aussi se poser la question de la position des McLaren, qui reste une véritable énigme... Est-ce que Woking va enfin réussir à comprendre sa monoplace ? Est-ce que les évolutions apportées seront bénéfiques ? Est-ce qu'il y aura enfin de la cohérence dans le début de saison de cette équipe ?


Ce qui est certain, c'est que tout ce paquet risque de nous offrir, encore une fois, une séance de Qualifications intéressantes, et possiblement une course disputée. Même si Barcelone est réputée pour de longues siestes, on peut lui laisser sa chance avec ses nouvelles Formule 1.



Autre interrogation concernant les deux équipes du fond de grille. Aston Martin semble tout de même reprendre du poil de la bête, et une toute nouvelle version de la voiture devrait être apportée ce weekend. C'est Lance Stroll qui en aurait l'exclusivité, sauf si l'usine parvient à sortir un second châssis pour Sebastian Vettel. Reste à savoir si cette V2 sera plus efficace que la V1... Bon, ça ne devrait pas être trop difficile...


Et pour terminer, Williams, qui devrait truster le fond de grille. La seule petite interrogation provenant de cette équipe, ce sont les possibles performances que pourrait afficher Nyck De Vries pour son passage en FP1. Le Hollandais, premier Champion du Monde de monoplaces de l'Histoire de son pays (tout juste avant Max Verstappen), prendra le baquet d'Alexander Albon. Un bon moyen de comparaison face à un Nicholas Latifi plus en danger que jamais qui, s'il a de la chance, est dans sa dernière année de Formule 1. S'il n'a pas de chance, ses jours dans la catégorie reine peuvent d'ores-et-déjà être comptés... Et des prétendants, il y en a...



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 14h00 – CANAL+ Sport

Essais libres 2 – 17h00 – CANAL+ Sport

SAMEDI

Essais libres 3 – 13h00 – CANAL+ Sport

Qualifications – 16h00 – CANAL+ Sport

DIMANCHE

Grand-Prix – 15h00 – CANAL+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook