• T.L.

Pré-Grille : Australie 2022.


https://f1only.fr/f1-news-gp-australie-2022-drs-melbourne/
https://f1only.fr/f1-news-gp-australie-2022-drs-melbourne/

La dernière fois que nous étions venus en Australie, c'était à l'aube d'une pandémie mondiale qui allait paralyser la planète pendant de nombreux mois. C'était l'occasion de réaliser l'un des lives les plus longs de la chaîne de Formule Blabla, et de préparer un article dédié aux courses annulées. Mais heureusement, après deux ans d'absence, l'Albert Park est de retour en Formule 1.


Et il est de retour dans une nouvelle version, plus rapide, qui devrait mieux correspondre aux monoplaces actuelles. Ainsi, le deuxième secteur se voit amputé d'une chicane qui donne maintenant place à un enchaînement très rapide, et à une nouvelle zone de DRS. Melbourne avait d'ailleurs été le premier tracé à offrir trois de ces zones il y a quelques années. Mais pourquoi n'en mettre que trois quand on peut en mettre quatre ? Seulement deux zones de détection, ce sera donc deux zones de doubles peines ce weekend...



Mais ça n'empêchera pas aux 20 pilotes de la grille de fournir du spectacle sur un tracé qu'il est toujours sympathique de visiter, malgré l'horaire très matinal, et malgré des courses qui sont généralement plus excitantes par le contexte du retour de la Formule 1 que par des rebondissements et des stratégies à foison...



Chez les leaders, cela fait 1-1. Charles Leclerc s'est imposé à Bahreïn, et Max Verstappen a gagné à Jeddah. Il est encore trop tôt pour bien comprendre quelle voiture est la plus à l'aise sur quel type de circuit, et l'Albert Park est très spécial dans sa conception. Il est à la fois très rapide, mais n'offre que très peu de virages en appuis, et est également composé de sections sinueuses, que les monoplaces actuelles devraient détester. On a vu à Jeddah que la Red Bull était redoutable (et c'est un euphémisme) en ligne droite. Mais une semaine plus tôt, à Bahreïn, c'était l'inverse. La seule constante semble être l'aisance de la Ferrari dans les portions plus lentes, mais sans aucune affirmation de ma part.


Ce qui est certain, c'est que Charles Leclerc, Max Verstappen, Carlos Sainz et Sergio Pérez sont tous à attendre en haut de la feuille des temps.



Un poil en retrait, on attendra la réaction de Mercedes et surtout de Lewis Hamilton suite à la terrible déconvenue de l'Arabie Saoudite. Il est évident que cette monoplace souffre, et que le concept aérodynamique n'est pas encore maîtrisé. Il y a beaucoup de travail à fournir du côté de Brackley pour rattraper le retard dans un premier temps, puis pour creuser un écart de performance dans un second temps, mais les deux pilotes ont les capacités pour faire remonter les problèmes rencontrés en piste, et pour tenter d'y trouver des solutions.


Car même si Lewis Hamilton est passé à côté de son weekend saoudien, il y a peu de chance qu'il pêche une seconde fois. Et de l'autre côté du garage, la dynamique est très bonne, et George Russell peut être la caution de bons résultats de Mercedes.



Pour le midfield, on ne change pas le discours de la dernière Pré-Grille : ça va être bordélique.


Alpine semble, à la surprise générale, se démarquer. Comme à Bahreïn, les deux monoplaces étaient en mesure de réaliser une belle performance à Jeddah. Si l'on oublie le pépin mécanique qui coûte sa course à Alonso, le rythme est là, et les stratégies semblent suivre. Il faut encore attendre pour voir si la constance se confirme, mais l'équipe française sera incontestablement à surveiller ce weekend.


Trois autres pilotes seront à garder à l'œil : Valtteri Bottas, Pierre Gasly, et Kevin Magnussen. Le premier semble totalement libéré depuis qu'il est de retour dans une équipe où la pression est moindre. Il est rapide, il est constant, et il marque des points. On l'a bien critiqué Valtteri, mais on est forcé de constater que le voir dans cette forme-là est agréable. Il en va de même pour Pierre Gasly qui reste sur son excellente dynamique de plusieurs années maintenant. Il est encore celui qui porte son équipe, et il faudra encore l'attendre dans le coup ce weekend, malgré une voiture qui semble moins à l'aise que ses concurrentes. Enfin, Kevin Magnussen qui permet à sa Haas de rayonner. Le Danois est rapide, agressif, et constant, et c'est une excellente chose. Est-ce qu'il faudra compter sur lui à Melbourne, lieu et place de son seul et unique podium en Formule 1 ? Certainement...


L'attente sur leurs coéquipiers respectifs sera tout aussi grande, mais pour d'autres raisons. Guanyu Zhou cherchera à maintenir la bonne lancée de son début de saison, avec une première course très convaincante, et une seconde pas si mal, même si un poil décevante. Yuki Tsunoda sera quant à lui dans un cycle déjà plus compliqué, puisque pour sa deuxième saison dans l'élite, ses patrons l'attendent au tournant. Il arrive sur un circuit qu'il ne connaît pas, et on sait qu'il est plutôt bon quand il découvre des tracés... Mick Schumacher cherchera quant à lui à inscrire ses premiers points, avec une monoplace qui semble être en mesure de lui offrir quelques unités.



McLaren pourrait réussir à se redresser, et à faire la transition entre le midfield est le bloc des backmarkers. En Arabie Saoudite, c'était le cas, grâce à un Lando Norris discret mais efficace. Mais la désormais traditionnelle poisse de Ricciardo en Australie pourrait jouer contre eux... Plus sérieusement, je pense que Danny Ric aura très envie de réaliser une prestation XXL devant son public. Reste à savoir si le coup de mieux de Jeddah était un exploit, ou si McLaren est sur la pente ascendante.



Enfin, pour terminer ce tour d'horizon des équipes, évoquons ceux que l'on ne devrait pas attendre dans les points à la régulière, à savoir Aston Martin et Williams.


Cette fois-ci c'est sûr, Aston Martin l'a annoncé, Sebastian Vettel est de retour ! Cela nous permettra d'avoir une bonne idée des performances de la voiture, qui ne semblent malgré tout pas bonnes. Lance Stroll sera enfin confronté à son vrai coéquipier, ce qui pourra justifier le fait d'être la seconde monoplace verte de la grille... Une façon de dire que son début de saison est décevant, et que j'ai du mal à attendre du mieux ce weekend...


Idem pour Williams qui a manqué le coche en 2022. Alexander Albon est rapide, il surclasse Nicholas Latifi, mais cela ne suffit pas. C'est bien, mais c'est difficile d'être meilleur avec une voiture qui n'aide pas. Et avec un coéquipier qui n'aide pas non plus d'ailleurs... (c'est un paragraphe canadophobe, désolé...). Plus sérieusement, Je doute que Nicholas Latifi fasse mieux que P18 ce weekend, et je doute qu'Alexander Albon place sa voiture dans les points. Et je pense malheureusement que c'est une constance qui va se confirmer tout au long de la saison...



Pour conclure, un élément commun à toutes les équipes sera à observer ce weekend : le fait de rouler de jour. Alors certes, les monoplaces ont roulé de jour lors d'essais, mais jamais en condition de course, ni en séance de Qualifications. Il sera donc intéressant de voir comment les philosophies très différentes s'adaptent (ou non) à la chaleur et à l'humidité de l'Australie. C'est aussi peut-être dans ces conditions que des concepts vont se révéler, ou au contraire, que d'autres vont s'effondrer...



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 05h00 – CANAL+ Sport

Essais libres 2 – 08h00 – CANAL+ Sport

SAMEDI

Essais libres 3 – 05h00 – CANAL+ Sport

Qualifications – 08h00 – CANAL+ Sport

DIMANCHE

Grand-Prix – 07h00 – CANAL+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook