• T.L.

Pré-Grille : Hongrie 2022.


https://dailynewshungary.com/minister-upgrade-plans-for-the-hungaroring-to-be-finalised-in-months/
https://dailynewshungary.com/minister-upgrade-plans-for-the-hungaroring-to-be-finalised-in-months/

Dernière ligne droite avant des vacances bien méritées pour tout le grand monde de la Formule 1 ! Comme le calendrier le veut depuis plusieurs années maintenant, c'est en Hongrie que les dernières forces sont dépensées avant de revenir dans trois semaines, là aussi comme il est de tradition, en Belgique.


L'an dernier, nous avions eu le droit à une course folle qui voyait Lewis Hamilton s'aligner seul sur la grille de départ, et qui voyait Esteban Ocon s'imposer au terme d'une course de maîtrise, marquée par le travail d'équipe extraordinaire de Fernando Alonso. En résumé, une superbe course qui contraste avec ce que le Hungaroring nous offre en général, puisque souvent, les courses sont plus stratégiques que spectaculaires ici. Il sera donc intéressant de voir ce que ces Formule 1 version 2022 pourront nous offrir.



Ce qui est certain, c'est qu'elle nous offrira beaucoup de tension en haut de la feuille des temps, car ce Grand-Prix de Hongrie est peut-être le plus important de la saison au vu de l'évolution du championnat.


En effet, Ferrari ne doit pas perdre. Avec une petite centaine de points de retard au classement des constructeurs, et une soixantaine de points de retard au classement des pilotes, la Scuderia et Charles Leclerc ont obligation de gagner, ou au pire de terminer devant Verstappen s'ils veulent encore espérer décrocher l'une des deux couronnes en fin d'année. Car si c'est Verstappen et Red Bull qui partent en vacances vainqueurs, cela pourrait être la fin des espoirs de Ferrari. Avec 100 points de retard au classement des équipes et 3 Grand-Prix "joker" pour Verstappen, cela semble impossible que les titres ne leur échappent. Il est donc primordial qu'une voiture rouge termine en tête Dimanche, même pour nous, pour que l'on ait un peu de suspens pour la fin de la saison...


Deux autres pilotes rentrent dans l'équation : Sergio Pérez et Carlos Sainz. Le premier est toujours assez proche de son coéquipier, bien qu'en retrait en France. Malgré tout, il a prouvé qu'il peut être un parfait lieutenant, et Red Bull est maître dans cette stratégie en équipe. Du côté du second, on alterne les bonnes et les moins bonnes performances. Le rythme de course en France était bon, mais la pénalité lui aura coûté cher. Même punition en Autriche, alors qu'il allait chercher un doublé Ferrari, son moteur en a décidé autrement. En bref, ce weekend peut aussi bien être une lutte à 4 qu'une lutte à 2...



Et quid d'une lutte à 6...? Car les deux Mercedes continuent de montrer qu'elles sont là, juste derrière les leaders, et prêtes à grignoter toutes les miettes laissées. Avec ce mental d'opportunistes, les améliorations qui pleuvent, et les performances des pilotes globalement au rendez-vous, on peut espérer que les Flèches d'Argent reviennent petit à petit sur la tête de course. Alors il sera difficile cette saison de jouer les victoires à la régulière, mais un ou deux circuits devraient encore s'adapter parfaitement à leur voiture. Budapest peut-il en être un...?



J'allais continuer en disant que les suivants n'auraient pas leur chance à la victoire, mais le combo Alpine/Ocon/Hongrie vient de me rappeler que si. Alors évidemment, il ne faudra pas s'attendre à une victoire venant du midfield, mais de belles performances pourraient être au rendez-vous.


Alpine justement, parlons-en. Encore une fois, en France, l'équipe s'est montrée rapide et compétitive en course. Le souci reste en Qualifications où les résultats sont encore trop justes pour aller avec les ambitions de l'équipe. Sur un tracé comme celui de la Hongrie, il sera intéressant de voir comment se comporte cette voiture. En tout cas, on attend des points encore ce weekend.


Idem pour McLaren qui continue de progresser malgré une position de perdu au classement, justement au profit d'Alpine. Oui, c'est paradoxal, mais Daniel Ricciardo se rapproche de Lando Norris, ce dernier étant toujours dans les bons coups avec une voiture qui ne semble pourtant pas dessinée pour jouer le top 8. Sur les circuits sinueux cette saison, l'équipe a eu beaucoup de mal. Bis-repetita ce weekend ?



Et puis, pour compléter les points, en cas d'absence de l'une des 10 voitures évoquées au-dessus, on peut attendre beaucoup de monde. Alfa Romeo sombre petit à petit, mais l'équipe semble capable de se ressaisir. Encore faut-il arrêter d'amener des évolutions qui font régresser la voiture. AlphaTauri est un peu dans le même cas, avec des courses avec, et des courses sans. En France, on était clairement sur un weekend sans, la tendance peut donc tourner. Chez Haas, on va rêver des points, car cela semble difficile à atteindre, mais qui sait, une bonne qualification, et le moteur Ferrari pourrait bien suffire à défendre la position sur les lignes droites, seules opportunités de dépassement ici. Williams n'a pas grand-chose à espérer, au contraire d'Aston Martin qui est finalement l'équipe à surveiller ici selon moi. Pourquoi ? Ses stratégies et son optimisation de la course. Et ça a encore été démontré en France : une mauvaise qualification, une bonne course, et un point à la clé. Attention à ces voitures vertes ce weekend, surtout si la météo s'invite au programme...



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 14h00 – CANAL+ Sport

Essais libres 2 – 17h00 – CANAL+ Sport

SAMEDI

Essais libres 3 – 13h00 – CANAL+ Sport

Qualifications – 16h00 – CANAL+ Sport

DIMANCHE

Grand-Prix – 15h00 – CANAL+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook